Venga Valverde

Le blog des supporters de la Balaverde


Une autre analyse sur 2013

Publié par Clément sur 12 Octobre 2013, 09:41am

2e de l’Amstel Gold Race, 2e de la Clasica San Sebastian, 2e du Tour de Lombardie ; 3e de Liège, 3e de la Vuelta, 3e du Mondial. Ces 6 résultats témoignent à eux-seuls de l’extraordinaire saison d’Alejandro, qui, en plus tout cela, aurait « dû » monter sur le podium du Tour sans son fâcheux incident. Benoit a souligné son incroyable régularité : c’est vrai, mais je voudrais aller plus loin. Alejandro ne se contente pas d’être régulier : il est au niveau des tout meilleurs, aussi bien sur les classiques que les Grands Tours. Ca paraît une évidence mais rappelons-nous de deux choses :
- à cause de sa suspension et d’autres problèmes, il n’avait rien montré sur les ardennaises depuis 2010, et sur l’Amstel depuis 2008 ! On peut donc pousser un « ouf » de soulagement à ce niveau-là : oui, il est encore tout-à-fait capable de jouer la gagne sur les grandes classiques.
- les « tout meilleurs » qu’il côtoie aujourd’hui, comme Rodriguez, Gerrans, D.Martin ou Costa, ne sont pas les mêmes qu’avant, et ça renforce considérablement le mérite de Valverde qui lui est encore là au rendez-vous. Vers 2006 c’était des S.Sanchez et autres Cunego, puis est venu la période des frères Schleck, et ensuite la toute-puissance éphémère de Gilbert qui est revenu depuis à un niveau plus décent… Valverde, lui, est toujours là en 2013, à faire 2e de l’Amstel et 3e de Liège, le même qui faisait le doublé Flèche-Liège il y a 7 ans. Chapeau.

Et pourtant, et pourtant, et pourtant…en 2013, Alejandro n’a obtenu 4 victoires, toutes concentrées en tout début de saison et plus exactement en février (Tour d’Andalousie + 2 étapes, et Trophée Deia au Challenge de Majorque). C’est son plus faible score depuis sa 1ere saison pro en 2002 où il n’avait pas levé les bras : même en 2010, où il avait pourtant dû s’arrêter dès mai à cause de sa suspension, et même en 2007, pourtant sa saison « places d’honneur » par excellence, il avait fait mieux, avec 5 victoires ces deux années-là.

Info à corréler ou pas avec ce faible nombre de victoires, 2013 constitue son record en matière de jours de compétitions : 80. Il avait, il est vrai, déjà atteint ce record en 2012 (80 aussi), ce qui n’est pas inintéressant quand on remarque qu’en 2012 Alejandro avait déjà connu ce problème pour « concrétiser », c’est-à-dire obtenir in fine une victoire qui semble très accessible.
La coïncidence est troublante, il faut l’avouer. Le fait qu’Alejandro court autant dans la saison est-il paradoxalement un frein pour le voir lever les bras ? Il est tentant de faire le lien. Je ne le ferai qu’à moitié.

Pourquoi oui : on sait qu’Alejandro est quelqu’un qui marche beaucoup au mental, qu’il n’est jamais aussi bon que quand il a « faim » de vélo et qu’il a la gniac. Or moins courir pourrait être un moyen de lui réinsuffler cette gniac dont on dirait qu’elle lui fait parfois défaut (par exemple, on a tous remarqué qu’il emploie très souvent le terme « satisfait » dans ses déclarations d’après-course même s’il n’a pas pu gagné alors qu’il le voulait).
Pourquoi non : il est évident que le fait qu’il court beaucoup n’est pas la seule raison de son faible nombre de victoires. Cela joue peut-être, mais il y a d’autres explications. En voici certaines :
1) sur les courses d’un jour, il lui a manqué un peu de jus dans le final : c’est ce qui s’est passé à Liège où (problème mécanique ou pas) il était trop juste pour suivre Dan Martin, et au Mondial où il a dit à Rodriguez d’attaquer dans le final car il était un peu cuit (du coup, ayant appris cela après coup - c’est Rodriguez qui l’a révélé -, on comprend que s’il n’a pas suivi Costa quand celui-ci a attaqué dans le dernier km, c’est tout simplement parce qu’il était fatigué et donc qu’il n’avait ni les jambes ni la lucidité nécessaire pour ne pas le laisser partir). De même en Lombardie il n’avait pas les jambes pour suivre Rodriguez dans la dernière bosse.
2) toujours sur les classiques, il a eu trop tendance à se focaliser sur un seul homme, ce qui lui coûte des victoires : ce fut le cas sur la Clasica San Sebastian où il fixe Kreuziger et laisse filer Gallopin dans le dernière côte alors qu’on savait que celle-ci allait être décisive, ce fut aussi un peu le cas à Liège où il s’est focalisé sur Gilbert et a dû produire un effort très coûteux pour revenir sur les hommes de tête lorsqu’il a vu que Gilbert ne gagnerait pas, et ce fut le cas à l’Amstel où de même il s’est focalisé sur Sagan puis a dû faire un grand effort pour remonter à l’avant quand il a vu que le Slovaque n’allait rien faire.
3) sur les étapes de Grands Tours, il en a laisser filer de belles, en particulier sur la Vuelta, en grande partie parce que sa priorité était avant tout le classement général
4) bien souvent, le fait qu’il mise sur ses qualités de sprinter pour espérer l’emporter le condamne aux places d’honneur, car il laisse partir un attaquant qui gagne ensuite, et lui doit se contenter de la 2e ou de la 3e place. Une attitude moins défensive lui permettrait de gagner plus de courses, c’est certain. Soit il manque de confiance en lui, ce qui expliquerait sa crainte à prendre un peu plus de risques, soit il se contente de ses places d’honneur et c’est un manque d’ambitions vu son énorme talent.

Eusebio Unzue lui-même a évoqué ce problème de « gagne» de son poulain dans son bilan de saison en tant que manager de la Movistar - preuve que le sujet est important. Il s’est voulu rassurant et serein mais on sent dans ses propos qu’il met tout de même une certaine pression sur Valverde pour qu’il retrouve le chemin de la gagne. Dès lors, que faire pour qu’il retrouve ce chemin ?
D’une part, je pense qu’un bon début serait une prise de conscience de la part de Valverde, si ce n’est pas déjà fait, du problème. Dans l’idéal, le mieux serait qu’il se repenche sur les différentes courses où la victoire lui tendait les bras, pour essayer de comprendre ce qui a cloché. Il a dit lui-même que pendant sa suspension, il avait beaucoup appris en regardant les grandes courses à la télévision car cela lui apportait un éclairage nouveau. Le principe serait le même ici, à la différence près qu’il se regarderait, lui, courir, cette fois dans la position du spectateur.
D’autre part, à mon avis Valverde va affronter 2014 avec une volonté (encore) plus solide de lever les bras, ce qui lui manque sûrement même s’il ne le dit pas. La chance n’a pas été avec lui en 2013 mais souvenons-nous qu’une de ses plus belles saisons, 2008, avait été précédé d’une saison très similaire à celle de cette année, 2007, où il avait enchaîné les places d’honneur frustrantes. C’est pourquoi je suis raisonnablement optimiste pour l’an prochain. Il a prouvé cette année qu’il a encore largement le niveau pour gagner de très grandes courses, et il tourne autour du pot depuis un long moment : pour cela, j’ai bon espoir que 2014 sera la bonne.

REMARQUE
J’ai choisi de me concentrer sur cette question de la « gagne » car elle me paraît centrale. Néanmoins d’autres sujets pourraient être évoqués à propos de sa saison 2013 : par exemple, le fait qu’Alejandro a bien plus couru que d’habitude en Italie (Strade Bianche et Roma Maxima en mars, Mondial, Milan Turin et Tour de Lombardie en fin de saison), ce qui n’est pas anodin et pourrait préparer le terrain à une participation au Giro plus tard (et concernant la Lombardie, il a promis qu’il reviendrait !). Un sujet en particulier mériterait un article à lui seul : l’émergence de Quintana qui bouleverse le leadership au sein de la Movistar. Mais avant de traiter le sujet, attendons peut-être d’abord la présentation du Tour 2014 à la suite de laquelle les deux leaders décideront comment ils se partagent les rôles l’an prochain.

Une autre analyse sur 2013

Commenter cet article

David 23/10/2013 13:13

Après cette présentation du Tour de France 2014, je suis plus que satisfait, l'étape du beaujolais le 17 juillet passe par mes routes d'entrainement, je rêve de croiser Alejandro que je n'avais pu voir à Lyon cette année. Je pense que les spéculation sur les parcours ne veulent pas dire grand chose. La probabilité que Valverde gagne le Giro ou le Tour est pour moi identique, sur 3 semaine, le terrain est une indication mais les coureurs font la course et la poisse peu sévir tout le monde à tout moment. C'est pourquoi je pense que Valverde à toute ses chances sur le Tour et un podium avec Valverde attaquant qui va chercher 1 ou 2 étape me ravirait. Pour moi priorité au tour donc. De plus une participation au Giro empêche d'être à 100% pour les classiques, car la montée en puissance est en cours, alors qu'avec le tour il est possible d'être très bien aux classiques et de récupéré en Mai. Venga Valverde, après le tour de cette année j'y crois!

girsstar 23/10/2013 14:38

Je souhaite que Valverde cesse enfin d'être obsédé par un podium sur le Tour de France.
Cette épreuve ne lui a hélas jamais réussi même si en 2013 la poisse l'a sans doute privé du podium.
Toutefois, les tracés du Giro et de la Vuelta lui conviennent mieux, en témoignent ses résultats sur la Vuelta (1 victoire et 4 accessits).
Le Giro doit lui convenir, seul bémol, les conditions climatiques fi mai début juin.
En conclusion je préfèrerais une victoire dans le Giro plutôt qu'un podium sur le Tour.
Alejandro a glané suffisamment (trop à mon avis) de places de 2° et 3° et désormais il est souhaitable qu'il garnisse mieux son palmarès avec des victoires.

Clément 23/10/2013 09:38

Valverde et Contador gagnent leur procès au TAS contre l'UCI !! Leurs points UCI vont pouvoir de nouveau être comptés.

joel 23/10/2013 10:15

C'est une affaire sur laquelle je suis plusieurs fois intervenu, et qui n'est pas claire pour moi... J'avais d'ailleurs fini par croire que l'UCI en était restée à la menace de ne pas compter (au classement par équipes) les points des coureurs suspendus, pendant deux ans après leur suspension. Mesure inique qui se serait ajoutée, après coup, à leur sanction!

Dois-je comprendre que cette mesure était effectivement appliquée? Et que la Movistar a remporté le WT par équipes sans les points d'Alejandro?

En tout état de cause, la journée commence par une bonne nouvelle.

joel 23/10/2013 08:40

Puisqu'on va abondamment parler aujourd'hui du parcours du Tour de France 2014, allez, je prends un peu d'avance : il semblerait que le tracé de l'preuve en ligne des JO 2016 passera par la plage de Copacabana, mais aussi par la montée du Corcovado, au sommet de laquelle se trouve la célèbre statue du Christ Rédempteur. Beau parcours pour Alejandro!

Clément 21/10/2013 19:25

Si vraiment le parcours du Tour 2014 est semé d'embûches comme cela est pressenti (les Alpes n’arrivent qu’à la treizième étape) avec plein de pièges les 10 premiers jours, ça n'est pas fait pour notre Alejandro malchanceux...
Le problème c'est que même si 5 arrivées au sommet sont prévues (La Planche des Belles Filles, Chamrousse, Risoul, le Pla d’Adet et Hautacam), il n'y aura apparemment pas d'ascensions monstrueuses, où Quintana pourrait faire la différence.
Du coup, en fait, Valverde et Quintana sont tous les deux taillés pour le prochain Giro plus que pour le prochain Tour.
Le paradoxe, c'est que celui qui "héritera" du Giro sera un peu considéré comme le "perdant" de l'histoire, étant donné que le Tour est ce qui fait rêver le plus les deux coureurs (Unzue a d'ailleurs bien dit, sans surprise, que la priorité de la Movistar est "Tour et Vuelta", en 2014), alors qu'en réalité celui qui disputera le Giro sera, selon moi, le véritable gagnant in fine, car il aura beaucoup plus de chances de réussir (victoire finale très possible à la clé) que celui qui fera le Tour (où Froome sera toujours aussi fort que cette année).
Cela dit, et ça vient nuancer ce que je viens d'écrire, la présence des pavés sur le Tour est vraiment intéressante car c'est une des seules choses qui pourraient faire perdre Froome et donc totalement relancer la course ; or quand on se souvient qu'intrinsèquement Valverde était quasiment le meilleur grimpeur derrière Froome et Quintana sur le dernier Tour...ça peut être intéressant, je le reconnais. Mais ça reste, rien que statistiquement si l'on reprend toutes ses participations, très hypothétique que Valverde évite tous les pépins sur le Tour, lui qui est vraiment maudit sur cette course.
Bref, je croise les doigts pour que notre Balaverde aille au Giro. Ca lui ferait un nouveau défi, ça l'aérait un peu, parce que le Tour est devenu une obsession chez lui et ça ça ne me plaît pas vu sa faible réussite, concrètement, dans le classement final à chaque fois.

joel 22/10/2013 08:22

Souvenir plus lointain: la 4e étape du Tour 1967 (Amiens-Roubaix) empruntait une partie du parcours de l'Enfer du Nord. On attendait de voir Julio Jiménez sur les pavés (Julio Jiménez était un super grimpeur vainqueur de 3 GP de la Montagne du Tour et de 3 GP de la Montagne de la Vuelta)...Jiménez passa parfaitement les pavés sur lesquels il n'avait jamais roulé. Il ne perdit que 9 secondes à cause d'une crevaison à l'entrée du vélodrome. Et Van Looy termina derrière lui...
A Paris, Jiménez termina second du Tour. Comme quoi...

Clément 22/10/2013 01:40

C'est clair : on parle de 20 kms de section pavés alors qu'il y en avait eu juste 10 quand Franck Schleck s'était cassé la clavicule en 2010 je crois, comme tu dis on voit très mal Quintana là-dessus !

RP 21/10/2013 22:47

Je vois mal Quintana sur le tdf si les pavés sont confirmés perso...

girsstar 21/10/2013 17:10

Je préférerais que Valverde choisisse le Giro et la Vuelta en 2014.
Je crains que désormais la victoire dans le Tour est plus hypothétique que dans le Giro.
On attend tous qu'il enrichisse son palmarès avec des grandes victoires : un enchaînement avec Pays Basque, Liège, Romandie, Giro pourrait fort bien lui convenir.
Affaire à suivre !

joel 21/10/2013 09:28

Le voile va être levé cette semaine sur le parcours du Tour de France...pour autant qu'il reste des choses à découvrir! Le choix Giro ou Tour pourra alors être fait en toute connaissance de cause. Evidemment il y a ce que les coureurs disent et ce qu'on peut supposer qu'ils pensent et qu'ils ne disent pas forcément...

Quintana dit qu'il est désormais prêt à endosser la tenue de leader, mais qu'il lui reste encore à apprendre, notamment dans la conduite de la course dans un grand tour et dans le clm. Il ne cache pas que le Giro lui plait énormément.

Ce qu'il ne dit pas, c'est la crainte que lui inspire le Tour s'il doit le faire comme seul leader de son équipe avec Froome, Nibali et Contador comme adversaires. Il ne sera plus un outsider comme en 2013! D'où l'idée de faire plutôt le Giro, pour s'aguerrir encore pendant un an. Le Giro convient bien à ses qualités de grimpeur, il y a moins de concurrence, moins de pression surtout.

Alejandro dit : pourquoi pas le Giro, "on dit que" le parcours me convient... Attendons de connaître le parcours du Tour avant de prendre une décision...Je ferai de toutes façons la Vuelta.

Ce qu'il ne dit pas, c'est que l'abandon du Tour de F comme objectif principal serait tout de même vécu par lui comme le renoncement à un grand rêve...Le Giro est une très belle course, très excitante, mais on ne pourra éviter de penser qu'Alejandro se "rabat" sur cette option faute d'avoir réussi dans le Tour. Ce qu'il ne dit pas non plus, je pense, c'est qu'il reste convaincu (plus que jamais) qu'il a le Tour dans les jambes. Qu'a-t-il de moins que Contador au vu de la saison 2013? Et Nibali lui est-il si supérieur? Quant à Froome, qui peut dire quel coureur nous allons trouver en 2014?

Au fond, la présentation du Tour ne va pas changer grand chose au choix qui sera fait à l'intérieur de la Movistar. Je crois que Quintana penche pour le Giro et que Valverde penche pour le Tour. Mais c'est peut-être le choix inverse qui sera fait.

Je sais que pour beaucoup, il y aura de la déception si Alejandro ne fait pas le Giro. Je pense personnellement que les deux options sont belles. Le Giro serait le choix de la nouveauté, il donnerait un coup d'air frais dans le déroulement un peu uniforme de ses saisons et représenterait une chance de victoire sans doute moins inaccessible que le Tour. Le Tour représenterait le choix de la persévérance, du courage, du refus de considérer que la fatalité s'acharnera à tout jamais contre lui dans cette course.

Dans les deux cas, pour ce qui me concerne, je trouverai des raisons de me réjouir!

Bernard 21/10/2013 14:25

Bien vu. Quintana est encore jeune et n'est peut-être pas prêt à être seul leader. Valverde est loin d 'être assez "vieux" pour que Unzue le sacrifie comme capitaine de route de Quintana. C'est compliqué parce que quand ils sont ensemble, qu'es-ce qu'ils sont bons! Aux dirigeants de décider. Après si Valverde faits de nouveau deux tours, c'est bon pour nous dans tous les cas

Bernard 19/10/2013 11:30

Retour sur l'article de cyclings news mentionné par Joël. On a l'impression que les journalistes veulent laisser la trace d'une victime, Rodriguez et d'un coupable, Alejandro. Des blogueurs rétablissent la très probable vérité. Si Valverde prenait la roue de Costa, ce dernier n'allait pas s'arrêter, il ramenaient les 3 et là Purito faisait 4: pas de podium, pas de leader UCI. Hélas, en n'arrivant pas à prendre la roue de Costa, Valverde n'a pu nuire qu'à lui-même: la fatigue accumulée sous la pluie (plus longiligne que Rodriguez, il est moins résistant au froid), un virage ou Costa prend quelques m d'avance, un manque de réactivité et peut-être de lucidité pendant quelques sec. et c'est fini. Le film a de bonnes chances d'être aussi simple que cela. La fatigue et la pluie ont été les vrais juges de paix, et c'est celui qui avait fait le moins d'effort, Costa qui a gagné.
Autre commentaire intéressant: le catalan Rodriguez et le murcian Valverde. Sujet chaud en Espagne

Autre sujet Katusha. On se souvient de l'UCI qui avait écarté l'équipe en début d'année. On voit arriver Azevedo. Bon... mais quand même. Si vous voulez, jetez un coup d 'œil sur
Velochrono.fr - http://www.velochrono.fr/actu/2013/dopage-la-russie-aggrave-son-cas/#ixzz2i9k6vCPl
Vous y verrez qu'il y a eu découverte de produits liés à l'AICAR dans une équipe russe très proche
MAJ : Kaikov a été contrôlé positif au GW501516, produit qui se combinent avec… l’AICAR

On revient toujours à la régularité sur le temps
Classements UCI de Rodriguez depuis 2003: 133, 119, 74, 139,115,90, 32, 1,3,1,1 :
Classements UCI d'Alejandro V depuis 2003: 7, 5, 22, 1, 4, 1, 2, nc, nc, 5,3.
A noter que les classements de Rodriguez chez Caisse d'épargne étaient139, 115,90,32 (2006-2009) et chez Katusha 1,3,1,1 (2010-2013). Il y a un "saut dans l'espace", que l'on attribue au fait qu'il était au service de Valverde. Oui mais alors pourquoi Quintana, Costa, Intxausti gagnent-ils avec Valverde?
En fait on voit que ces deux champions sont en lutte sur la décennie et que celui qui vient se joindre à la lutte des coureurs complets est Nibali

Alors que l'on cesse de jeter l'opprobe sur Valverde, que ce soit pour le panache ou pour sa droiture. Un philosophe connu a écrit "la nature ne fait pas de sauts"; C'est pour cela que le passeport physiologique est important dans l'avenir



http://www.velochrono.fr/actu/2013/dopage-la-russie-aggrave-son-cas/

Bernard 18/10/2013 20:25

Content que LL Sanchez soit là: un ami fidèle, un solide, du talent certain.
Content que Girstar dise que Valverde est certainement le coureur le plus complet de sa décennie. On est d'accord sur cette période, donc sur l'essentiel, tout comme sur l'ubuesque 9ème place de cette année.
Quand Unzue déclare que "Valverde est l’une des figures du cyclisme espagnol de cette dernière décennie";, c'est du cyclisme mondial qu'il devrait dire
Dommage que Valverde n'ait pas été au Chine plutôt qu'au Japon (une galère commerciale quand même). Premier à l'UCI, cela aurait eu de l'allure
Pour le reste une pensée pour Papy Horner sans équipe. Ca veut quand même tout dire

joel 21/10/2013 08:52

Robin Parisotto, le chercheur australien coresponsable du premier test sanguin permettant la détection de l'EPO (Jeux de Sydney), se pose des questions et exprime des doutes sur les valeurs du passeport biologique publié par Horner.

http://www.velonation.com/News/ID/15660/Bio-passport-expert-raises-concerns-about-Horners-published-biological-passport-values.aspx

luc 18/10/2013 15:59

Je suis tres content du retour de Luis Leon Sanchez aupres d Alejandro:je l avais deja espere il y a quelques jours...c est tres bon pour l equipe.Luis Leon n avait rien a faire chez Rabobank-Belkin...il etait parti trop vite a la fin de la Caisse d Epargne.
Je me souviens,l annee suivante,au Tour de Romandie,il ne quittait pas ses anciens equipiers Movistar(c etait a Romont)...
En plus,c est un excellent coureur et,pour Alejandro,un equipier loyal et ami...ce n est pas Rui Costa!!!
Pour Gadret,je ne sais pas.Il a l air tres content d aller chez Movistar,ou il sera le seul francais...Il peut etre un bon equipier pour le Giro,qu il connait bien...

joel 18/10/2013 13:09

Interview de Purito sur Cyclingnews : il revient sur le championnat du monde. Rien de neuf dans ses déclarations : il respecte ce que dit Valverde, mais dit son désaccord.

A la remarque : "Il semble difficile d'envisager que les deux anciens équipiers de la Caisse d'Epargne puissent tirer dans le même sens à l'avenir", il répond : "On ne peut jamais savoir..." "Je ne sais pas si nous pourrons nous retrouver un jour dans une situation similaire (...) Ce sera difficile pour l'équipe d'Espagne de se retrouver dans une situation aussi favorable que celle de cette année ... où nous n'avons pas gagné la course"

tony 18/10/2013 11:15

Après avoir été licencié par la formation Belkin Pro Cycling car "son nom apparait dans de trop nombreuses affaires", Luis Leon Sanchez est l'un des nombreux coureurs sans contrat pour la saison 2014. Mais "Luisle", comme on le surnomme, pourrait rebondir... en Espagne. En effet, le média ibérique El Periodico annonce que Sanchez pourrait s'engager au sein de la Movistar Team qui ne possède actuellement que 24 coureurs pour la saison prochaine alors qu'Eusebio Unzue a affirmé vouloir 25 ou 26 coureurs.

Cette saison, même s'il a peu couru, il a tout de même remporté la 5ème étape du Tour de Belgique et la 3ème du Tour de l'Ain. Il a également finit 2ème du chrono des Championnats d'Espagne de cyclisme sur route et 3ème de la course en ligne.

joel 18/10/2013 11:04

A Saitama, l'équipe Movistar sera composée de Valverde, Rui Costa, Amador et Castroviejo.

joel 18/10/2013 10:54

Sait-on si Alejandro sera à Paris mercredi prochain (le 23) pour la présentation officielle du Tour de France ? Cela pourrait être une indication sur son intérêt... (il a assisté à la présentation du Giro)

Cela dit, il va y avoir pas mal d'heures de vol dans les jours qui viennent si, de Paris, il part pour Saitama (Japon) afin d'y courir le samedi 26...la suite étant toujours, semble-t-il, l'Amstel Curaçao Race dans les Antilles le 2 novembre!

girsstar 18/10/2013 15:19

Les meilleurs mondiaux 2013 publiés par Biciclismo démontrent bien tout le côté arbitraire et subjectif de ces différents classements.
Valverde 9°, quelle fantaisie burlesque, sachant que 5 coureurs ont outrageusement dominé la saison, à savoir (sans ordre préférentiel) Froome, Rodriguez, Nibali, Valverde et Sagan...
On peut comprendre que sur ce blog nous ne sommes pas toujours d' accord pour situer la place de Valverde dans la hiérarchie mondiale, toutes générations confondues.
Trop de critères pas toujours objectifs entrent en considération mais il est logique de constater que Valverde est certainement le coureur le plus complet de la décennie.
Encore dommage que les places de 2° et 3° soient plus nombreuses que les victoires.
Espérons que 2014 sera riche en succès que l'on attend tous.

joel 18/10/2013 09:48

Fin du classement des 10 meilleurs coureurs 2013 par Biciciclismo. Il y avait un petit suspens car tous les coureurs attendus (nominés...), sauf Nibali et Froome, étaient déjà cités et il y avait encore le 1er, le 2nd et le 3e à annoncer. Eh bien, c'est Nibali qui emporte la "palme d'or", Froome est ... troisième, et qui donc est second??? ... c'est Tony Martin!

Rappelons que Valverde est classé neuvième!

A ce niveau-là, c'est quand même très pifométrique!

supermamy 18/10/2013 06:58

Un seul chrono sur ce tour 2014 mais au moins de 50 bornes donc pour pur rouleur et si cela se confirme mercredi ..les pavés!!! avec une arrivée à Wallers où tout peut arriver;
A voir les prévisions des étapes de montagne,rien de transcendant.Bof,pas certaine que ce Tour conviendrait aussi bien à Valverde que celui de 2013..de même pour Quintana.
Attendons mercredi,
Quand sera dévoilait le parcours de la Vuelta?

joel 18/10/2013 09:29

Ce criterium organisé au Japon, à une trentaine de kms de Tokyo, n'était pas prévu au programme d'Alejandro, mais c'est sans doute la suite logique de la victoire des Movistar au classement par équipes du World Tour!

L'idée d'Amaury Sport est d'organiser une grande fête promotionnelle du vélo. Cela reste du spectacle, bien sûr. Il y aura une course par points en deux manches (dossards pairs/dossards impairs) sur 8 tours d'un circuit urbain de 2,7 kms, puis un criterium sur 20 tours (54 kms).

Le peloton d'une soixantaine de coureurs se partagera entre des coureurs japonais (pour moitié) et des coureurs comme Sagan, Basso, Gerrans, Clarke, Froome, Porte, Kittel, Vichot, Bardet... Le site officiel ne fait pas encore mention des Movistar qui ont dû être invités en dernière minute.

Greg 18/10/2013 08:21

Le samedi 26 octobre prochain, Alejandro participera au Japon au critérium de Saitama, un événement organisé par ASO. - http://www.alejandrovalverde.es/fr/eventos-criterium_de_saitama-54.aspx#sthash.xBth8EKf.dpuf

Clément 18/10/2013 00:15

2 INFOS :
- Valverde dont le contrat se termine fin 2014 avec la Movistar va négocier le prolongement de son contrat jusqu'en 2016 et devrait donc rester dans l'équipe d'Unzue jusqu'à la fin de sa carrière (source El Pais).

- Luis Leon Sanchez a signé chez Movistar ! L'annonce se fera officiellement bientôt.

Et par ailleurs Quintana a déclaré ceci : "Un homme du Tour, et je suis un homme du Tour, devrait toujours courir le Tour, mais ceux qui décident sont ceux qui (me) paient" --> ça montre qu'il a envie avant tout de faire le Tour l'an prochain, mais que la décision finale reviendra donc bel et bien à Unzue. Encore une fois, tout va dépendre de l'interprétation d'Unzue du parcours du Tour comparé à celui du Giro...

joel 18/10/2013 09:40

...est un Murcien, un ancien de la Caisse d'épargne, un compagnon d'entraînement et un ami, un très solide coureur enfin qui sera très utile à Valverde (c'est mieux comme ça!)

joel 18/10/2013 09:37

Ce sont deux très bonnes nouvelles : la première témoigne de la fidélité d'Alejandro à son équipe, à son groupe. Et j'espérais la seconde car Luis Leon Sanchez, quelques soient ses ennuis, est un Murcien, un ancien de la Caisse d'épargne, un compagnon d'entraînement et un ami de Valverde, un très solide coureur enfin qui lui sera très utile à Valverde.

joel 17/10/2013 18:39

Hommage à Albert Bourlon dont j'apprends la disparition. Il aurait eu 97 ans le 23 novembre prochain, et s'il n'a qu'un palmarès modeste, il détient le record de la plus longue échappée solitaire dans une étape du Tour (253 kms en 1947).
Kubler, lui, n'a que 94 ans depuis cet été.
Chapeau à ces grands anciens.

Clément 17/10/2013 17:28

En tout cas Costa va bien déchanter : il se voit déjà jouer le général du Tour (c'est son objectif l'an prochain) mais il n'en a pas les moyens ! Il fait pour le Tour de Suisse, mais le Tour c'est autre chose. Et pareil pour les autres Grands Tours. Pour moi Costa est de la trempe des Tony Martin, Kreuziger etc, c'est à dire des bons coureurs, mais pas des très grands champions. Au fait, après sa victoire au Mondial les médias ont très peu parlé de l'histoire de sa suspension, il a eu de la chance...

mayo08 17/10/2013 18:00

Costa a le melon et il est loin d'avoir la classe d'Alejandro,il va vite dechanter,il va s'aperçevoir apres son titre de champion du monde que quand on n'a la pancarte,on ne fait pas ce que l'on veut,j'ai hâte qu'il soit remis a sa place car je pense qu'il a surtout profité de la présence d'Alejandro et de l'equipe movistar dans toutes les courses qu'il a fait

girsstar 17/10/2013 16:08

J'espère qu'Alejandro ne va pas continuer à s'obséder sur le Tour de France en 2014.
Personnellement, je pense qu'il doit enfin laisser le Tour de côté et s'orienter vers le Giro dont le parcours a une similitude avec la Vuelta. Seules les conditions climatiques diffèrent entre Giro et Vuelta mais ces 2 Tours sont dans ses cordes.
Ce serait tellement super s'il pouvait en gagner au moins un, et surtout le Giro pour faire "la nique" aux Italiens !

joel 17/10/2013 14:29

Les clm du Giro et du Tour peuvent-ils être un critère déterminant dans le choix d'Alejandro?

On sait que les organisateurs du Giro ont prévu un contre-la-montre par équipes pour la première journée à Belfast ainsi que deux autres "chronos" individuels : le premier dans les prestigieux vignobles piémontais, entre Barbaresco et Barolo, sur 46,4 kilomètres (12e étape), le second de 26,8 kilomètres (19e étape) en montée, sur les pentes du Monte Grappa, au-dessus de Bassaso.

Pour ce qui concerne le Tour on devrait avoir (à confirmer) un seul long clm de Bergerac à Périgueux la veille de l'arrivée à Paris. Si le parcours est le même qu'en 1994, l'étape faisait 64 kms (il y a de toutes façons au moins 50 kms). C'est beaucoup! Rappelons que dans cette étape courue sous la chaleur, Indurain avait fait un malheur! De longues montées certes, mais seulement de très gros rouleurs dans le top 5 (Rominger 2e à 2 minutes, Las Cuevas 3e, Th. Marie 4e et Boardman 5e...à 5'27!)

joel 17/10/2013 13:57

Les déclarations d'E. Unsué hier (source Cyclism'actu, trad. Julie Dremière)

"Valverde est l’une des figures du cyclisme espagnol de cette dernière décennie, il représente la "sécurité". Nairo représente quant à lui le futur et l’optimisme".

Sur le récent championnat du monde : "Les sentiments étaient partagés. Nous étions contrariés parce qu’Alejandro a manqué une belle opportunité. Et au début j’ai eu du mal à le digérer car j’étais pour l’Espagne. Mais d’un autre côté, c’était un grand jour avec la victoire de Rui Costa".

Sur Rui Costa : "il souhaitait devenir leader du Tour de France, et nous ne pouvions pas le lui garantir".

Sur la saison à venir : "Bien sûr nous aurons une équipe forte à la Vuelta. Mais pour le moment nous ne connaissons que le parcours du Giro. Nous adapterons nos sélections et notre calendrier selon les parcours des deux autres Grands Tours. Si nous pouvions choisir, nous aimerions gagner le Tour de France même si chaque course est importante et que nous y allons pour gagner".

Bernard 17/10/2013 14:22

Intéressant les exposé des journaux. Pour certains, Valverde est le leader tel Ouest-France : "La formation de Valverde a terminé la saison 2013 en tête du classement World Tour par équipes après la victoire de Benat Intxausti sur le Tour de Pékin mardi".
Eurosport est plus ambigu: Sous une belle photo de Valverde "son leader Alejandro Valverde a terminé huitième du Tour de France et troisième du Tour d'Espagne", ils parlent surtout de Quintana et du TF.
Cette obsession du TF, pourvu que ce ne soit pas le piège de Valverde pour le futur, s'économisant avant, n'ayant plus le même jus après. Valverde n'est pas Indurain. Il court plus longtemps, mais a du mal avec l'épreuve légendaire. Clément a tout dit là-dessus

En tout cas Quintana semble plus humble que Costa qui se rappelle peut-être comment en 2012, Valverde l'a conduit à la victoire sur le tour de Suisse. En fait, aucun départ de movistar ne pose problème, la bonne nouvelle étant que Visconti reste

joel 17/10/2013 08:24

Unzué a aussi confirmé la composition de l'équipe Movistar pour 2014 : autour d'Alejandro (contrat jusqu'en 2014) et Nairo Quintana (2015), les deux leaders, on retrouvera :

-Andrey Amador, Jonathan Castroviejo, Alex Dowsett, Eros Capecchi, Javi Moreno, Sylwester Szmyd (contrat en cours) ;

-Imanol Erviti, Iván Gutiérrez, José et Jesús Herrada, Beñat Intxausti, Pablo Lastras, Rubén Plaza, José Joaquín Rojas, Francisco Ventoso et Giovanni Visconti (contrat renouvelé)

-John Gadret (Ag2r La Mondiale), Ion et Gorka Izagirre (Euskaltel-Euskadi), Adriano Malori (Lampre-Merida), Alejandro Marque (OFM) et Jasha Sütterlin (Thuringer) (arrivants).

Ce qui fait 24 coureurs.

Il pourrait y avoir encore une ou deux places, mais pas plus. Le cas de Sanz, Ospina et du frère de Quintana est en suspens. On parle aussi de Luis Leon Sanchez (?).

Rappelons que cinq coureurs quittent la Movistar : Juanjo Cobo, Rui Costa (Lampre-Merida), Vladimir Karpets, Ángel Madrazo (Caja Rural-RGA) et Eloy Teruel.

joel 18/10/2013 14:27

E. Teruel rejoint une équipe continentale américaine, la Team Jamis-Hagens Berman

jibchavalverde 16/10/2013 22:26

Enorme le classement Coupe du monde de Velochrono...Quand on parlait de la régulaité de Valverde!
juste, à part, pour ceux qui suivent aussi le tennis et qui seraient - rêvons supporters de Wawrinka -, j'ai créé un blog, comme celui-ci, certes moins bien. %ais si vous pouviez venir faire un tour, ca serait cool.http://comeonwawrinka.over-blog.com/

Bernard 16/10/2013 20:59

Tout ceci nous ramène à une question: es-ce que Valverde a une psychologie de second maintenant?

Personnellement je ne le crois pas, même s'il a besoin d'analyser sa difficulté à gagner, ce sujet et je crois qu'avec Quintana ils pourront se partager les rôles, d'autant plus facilement que Costa ne sera plus la
C'est pour cela que je mentionnais la comparaison avec Poulidor. Non pas que Poulidor n'ait pas été un coureur digne d'éloge et Girstar a raison de corriger; Mais parce que cela évoque , qu'on le veuille ou non, une attitude de quelqu'un qui se résigne à ne pas gagner
Et ce que nous désirons tous ici c'est quelques victoires magnifiques afin qu'il reste dans l'histoire du cyclisme
NB Pour leTF, je crois que le clm c'est Bergerac Périgueux, chrono assez long que la grand Miguel a marqué de son empreinte

Clément 16/10/2013 16:46

C'est bien ça Joel !
Alejandro fera donc quoi qu'il arrive 2 Grands Tours l'an prochain : Giro-Vuelta ou Tour-Vuelta.
Le parcours du Giro est clairement montagneux (10 arrivées au sommet je crois !) mais plutôt typé Vuelta, c'est à dire des étapes plates avec ascensions finales.
Le parcours du Tour devrait d'après les dernières infos comporter environ 5 arrivées au sommet qui seraient la Planche des Belles filles, Risoul, Gerardmer, le Pla d'Adet et Hautacam. A voir si la Movistar juge que c'est assez montagneux pour Quintana ou pas (ça dépendra aussi du nombre de km de chronos par ailleurs).

Clément 16/10/2013 20:35

Mouais, il suffit que ce soit un gros chrono pour pur rouleurs, et ça finalement serait pire que 2 chronos plus courts où l'un des deux auraient probablement été moins plat. Donc 1 seul chrono je ne vois pas forcément ça comme un point positif, tout dépend de la distance et du profil.

En tout cas le fond de ma pensée c'est qu'Alejandro parle du Giro à reculons, avec des expressions du genre "pourquoi pas oui ?" qui est révélatrice, ou "on m'a dit que le parcours m'avantage" (alors qu'il était à la présentation : si vraiment il était très motivé il se serait très intéressé au parcours) qui cache à mon avis en réalité une vraie envie de faire le Tour, parce que c'est ça qui le fait rêver, on le connaît. Le fait est qu'il est toujours très politiquement correct dans ses propos ; mais quand on est habitué à le lire (depuis toutes ces années :D) on peut un peu deviner ce qu'il pense au fond. Il sait que c'est peut-être la dernière année où il peut bénéficier de ce statut de leader absolu sur le Tour, et il n'a pas envie de laisser passer ça (Quintana est encore jeune mais à partir de 2015 pour le coup je pense qu'il se centrera vraiment sur le Tour). Mais comme il est conscient qu'il faut prendre les décisions avec Unzue en prenant en compte le Colombien ("si le parcours du Tour est très montagneux, ça sera peut-être mieux pour Quintana" : phrase impensable avant cette année !), il est pragmatique, et laisse grande ouverte la porte du Giro puisque finalement, honnêtement, notre Alejandro a très peu de prise sur le choix qui va être fait, qui va dépendre du parcours du Tour (et des choix d'Unzue et de Quintana). Je me doute que certains ici vont être en désaccord avec moi sur la fin de la phrase précédente, mais il faut être réaliste : à la Movistar, Valverde c'est le présent, et Quintana l'avenir (Unzue a dit aujourd'hui : "Valverde c'est la sécurité et Quintana l'avenir"), et plus encore, Quintana c'est celui qui représente le potentiel futur vainqueur du Tour de France, et rien que pour cela, il a acquis un statut privilégié dans l'équipe, que n'a pas Valverde, il faut le dire. Valverde a d'autres immenses atouts mais qu'il gagne le Tour un jour paraît improbable. Or qu'on le veuille ou non, le Tour c'est le Tour, c'est au-dessus de tout dans les esprits...Et c'est d'ailleurs pour ça à mon avis que Valverde, au fond, préfèrerait faire le Tour l'an prochain plutôt que le Giro : il sait que c'est peut-être sa dernière chance de lutter pour le maillot jaune derrière lequel il a tant couru...parce qu'ensuite quand il y aura Quintana, la priorité pour le classement général (en particulier au niveau de l'aide fournie par les coéquipiers de l'équipe) ira aura au Colombien.

Perso au contraire j'adorerais comme beaucoup ici que Valverde pense un peu dehors de la boite, c'est à dire se focalise moins sur le Tour, parce qu'il ne lui reste (il l'a dit lui même aujourd'hui) que 3, 4 ans au top niveau, et ça va passer trèèèès vite. Du coup le voir disputer le Giro me plairait vraiment. En revanche s'il y va, il faut qu'il le veuille vraiment, qu'il soit motivé à 100% pour gagner. Le parcours lui convient très bien : ça serait une occasion en or, sans ce diable de Nibali en particulier. En plus comme cela il serait en forme pour la Vuelta qu'il aimerait bien regagner d'ici la fin de sa carrière à mon avis.

Benoit Laurenti 16/10/2013 18:49

1 seul clm individuel préssenti sur le TDF... Deux axes de réflexion : "Tiens, un seul clm, Quintana sera moins désavantagé contre Froome" ou alors... "Tiens, 10 arrivées au sommet pour le Giro, Nairo va creuser les écarts."

De ce choix dépendra le programme de Valverde je pense

joel 16/10/2013 15:09

Alejandro et Unzué se sont exprimés face à la presse à l'occasion de l'annonce de la prolongation de l'engagement de Movistar. Voir Biciciclismo.

Je retiens qu'Alejandro se voit courir au plus haut niveau encore trois ou quatre saisons (2016 ou 2017!) et qu'il estime que sa saison 2013 a été "meilleure que jamais".

Il est disposé à se lancer de deux grands Tours en 2014. Lesquels? Le Giro lui convient bien, mais il faut attendre la présentation du Tour de France. Si le Tour était très montagneux, il conviendrait peut-être mieux à Quintana, mais...

Ce qui est sûr, c'est qu'il souhaite faire la Vuelta, une épreuve qui lui a toujours réussi...

[libre traduction...livrée avec réserves!]

joel 16/10/2013 13:03

Movistar renouvelle officiellement son partenariat avec l'équipe pour trois saisons (jusqu'en 2016).

joel 16/10/2013 08:54

Cela fait plaisir de lire un tel classement, surtout sur Velochrono, un site peu suspect de complaisance à l'égard de Valverde! ... Le classement prend en compte les neuf épreuves encore existantes de l’ancienne Coupe du Monde : Milan-San Remo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Amstel Gold Race, Liège-Bastogne-Liège, Clasica San Sebastian, Vattenfall Cyclassics, Tour de Lombardie et Paris-Tours. On n’ya donc intégré ni les épreuves par étapes, ni le championnat du monde.

Naturellement il y a déjà des esprits chagrins sur Velochrono pour s’insurger contre ce classement « ringard »! Mais TOUS les classements que l’on peut faire sont discutables ! Ils dépendent de la pertinence des critères qui sont eux-mêmes des choix, plus ou moins justifiés, plus ou moins arbitraires… Biciclismo, site plutôt bienveillant à l’égard d’Alejandro, donne depuis hier son top 10 de la saison et réserve le suspense en le donnant à rebours : hier nous avons lu (avec une certaine surprise) que Valverde était classé 9e derrière Sagan et devant Kittel ; ce matin nous apprenons que Rui Costa est 5e, Rodriguez 6e et Quintana 7e. On connaîtra demain les noms des trois premiers !
Malgré toutes les réserves que l’on peut avoir contre ces classements, il faut regarder ceux qui sont officiellement organisés comme une règle de la compétition, parce que les coureurs se battent pour marquer les points qui leur ont été annoncés. Je regrette pour ma part que le Word Tour ait mis Paris-Tours sur une voie de garage et distingué le Tour de Pékin : il n’y avait pas dix spectateurs dans la montée de Mentougou, parce que cette compétition n’a pas d’histoire ! Cela dit, les coureurs vont venus y faire une vraie compétition et Intxausti a remporté une vraie belle victoire.
Les Movistar ont aussi été couronnés et il faut vraiment s’en réjouir parce que c’est l’ensemble de leur saison qui leur vaut cette première place. Elle est à porter au crédit du groupe, mais aussi de chacun de ses membres. Alejandro peut donc écrire cette victoire dans son palmarès à l’instar de ses équipiers, et peut-être avec l’avantage d’être celui qui a fait marquer le plus de points à la Movistar !
Si on compte aussi sa victoire dans le classement par points de la Vuelta (une victoire dont beaucoup de coureurs se contenteraient), cela doit monter son compteur à 6 pour 2014, non ?

girsstar 16/10/2013 14:26

Je pense que ce n'est pas faire injure à Valverde de le comparer à Poulidor mais c'est au contraire tout à son honneur.
N'oublions pas que Poulidor a remporté la Vuelta, 2 Dauphinés et 1 Flèche Wallonne (comme Valverde) ainsi que 1 Milan San Remo, 2 Paris Nice et 1 Gd Prix des Nations.
Valverde a de son côté gagné 2 Liège, 1 San Sebastian et 1 Tour de Catalogne.
Voilà 2 coureurs très complets vers lesquels on peut y trouver un parallèle avec une nuance qui nous donne Valverde plus performant dans les classiques d' un jour et Poulidor meilleur dans les courses à étapes.
La longue liste de places de 2° et 3° de ces 2 champions est assez éloquente !

Bernard 16/10/2013 11:06

Poulidor espagnol vous aurez corrigé

Bernard 16/10/2013 11:05

Oui Biclismo mentionne dans le parcours de Movistar l'extraordinaire régularité de Valverde, qui remonte à 2003 si on regarde son palmarès. Le mettre 9 c'est un peu raide.

Ce qui est certain c'est qu'une ou deux grandes victoires, même le tour de Lombardie, même le tour de Pékin ( ah, s'il avait pu y aller) lui auraient sauvé la mise (à nous aussi).
Ceci est sauvé pour Movistar par ce beau coureur qu'est Inxhausti: il déclare avoir ainsi sauvé sa saison, mais il a eu en fait un creux après l'été, par ce que son Giro c'était quand même très bien.

On regarde ces classements aussi un peu parce que l'on est frustré d'une victoire éclatante qui l'aurait mis dans la lumière cette année. Il apparait comme un second couteau derrière Rodriguez, et cela j'ai un peu du mal à l'accepter. On parle de Valverde comme un Poulidor français. Ca fait un peu mal quand même.

Comme le disait un blogueur, ces classements ont l'intérêt de rendre justice à des coureurs très réguliers, et souvent ce sera le cas de ceux qui font tour et classiques au haut niveau, avec forcément plus de difficulté à gagner que ceux qui privilégient l'un ou l'autre. Il y a donc une forme de justice et un intérêt à suivre cela, un peu comme des classements de F1 (comparaison qui a ses limites)

Bernard 16/10/2013 07:33

Même quand il ne gagne pas Valverde marque beaucoup de points: selon velochrono, il aurait gagné la coupe du monde en 2013 avec un classement à l'ancienne; Anecdotique mais quand même http://www.velochrono.fr/actu/2013/la-coupe-du-monde-pour-valverde/
On voit là l'originalité exceptionnelle de Valverde qui reste un des meilleurs des classiques et fait deux grands tours plus qu'honorablement. Sur dix années cela compte, et sur 15 ans...

joel 15/10/2013 16:10

Victoire majeure des Movistar dans le classement 2013 du World Tour par équipes. Qui l'aurait prédit au printemps, lorsque les Sky écrasaient les courses?

Et atout majeur pour Alejandro en 2014, bien évidemment!

Bernard 15/10/2013 15:06

Bravo à Inxhausti qui a connu creux pendant la vuelta. Année exceptionnelle pour Movistar
A suivre un tour de France 2014 très pyrénéen, avec un long contre la montre Bergerac périgueux et une arrivée à la Planche des Belles Fille. Pour Valverde ?
lien orange (il y a mieux) http://sports.orange.fr/cyclisme/tour-de-france/articles/les-etapes-du-tour-2014-deja-connues-611544/

jibchavalverde 15/10/2013 14:53

Valverde en 2014, ça donnera ça : http://www.youtube.com/watch?v=Ov_t2xrcgOk
Faut avoir confiance en notre grand chmampion qu'est Aljandro. Cette année, ok il a pas forcément bcp gagné et c'est dommage pour lui comme pour nous. Mais nous a t-il fait vibré? Presque plus que jamais. La réussite a pas été au bout mais il nous a démontré encore qu'il était le meilleur coureur de sa génération et de très loin !! Pour 2014, je vous prédis:
- Victoire sur le Giro ou podium sur le Tour (en fonction d'où il sera leader)
-Victoire à l'Amstel ET à Liège
-Victoire sur la Classica San Sebastian
-Victoire aux Mondiaux car c'est lui le meilleur sur une bosse aussi peu difficile (Rodriguez prefere au-dessus de 10%, Valverde autour des 6%)
Ca serait pas mal comme ca non?

luc 15/10/2013 11:40

Tres bonne nouvelle.Benat Intxausti a gagne le Tour de Pekin et,grace a sa victoire et a la 4eme place de Rui Costa,la Movistar depasse Sky et remporte le classement UCI par equipes...

samuel 15/10/2013 00:27

Un autre point qui fait qu'Alejandro merite de compter parmi les legendes du peloton est qu'il est capable de briller sur tous les terrains ; super grimpeur, rapide au sprint et tres honnete rouleur. C'est le dernier coureur capable de gagner la meme annee une classique au sprint et un grand tour. Le dernier coureur dans ce style etait Bugno (j'exclue Jalabert volontairement), tres beau coureur malgre ses casseroles. Je reve d'ailleurs de voir Ale gagner un Milan - San Remo ou un Tour des Flandres, ce serait parfaitement faisable quand on voit comment il arrive a encaisser 270 km dans le froid et la pluie au dernier CLM.

Eddy 14/10/2013 11:47

Je suis d'accord pour attendre la fin de carrière d'Alejandro avant de le comparer à d'autres légendes de ce sport, mais je suis complètement de l'avis de Girstar et BIP sur ce sujet... Mais encore une fois cela reste très subjectif et dépend de l'importance que chacun accorde à telle ou telle course, victoire d'étapes, places d'honneur...
Pour moi, ce qui reste dans l'histoire, ce sont les grandes victoires sur les grands tours, les classiques et championnats du monde. Ensuite viennent les courses à étapes d'une semaine, puis les podiums et places d'honneur...
Je pense qu'effectivement les statistiques données sur le site indiqué sont plus que contestables quand on voit le classement attribué à un coureur comme Gimondi. Pour mémoire Gimondi c'est un palmarès de rêve : 1 tour de France, 3 giros, 1 vuelta, 1 chpt du monde, 2 tours de Lombardie, 1 Milan-San-Remo et 1 Paris-Roubaix pour ne citer que les grandes victoires !
Mais bien sûr je respecte la position de chacun d'entre vous par rapport à ce débat et le plus important est de se recentrer sur la saison à venir d'Alejandro!

romthescot 14/10/2013 22:45

Bonne journée pour la Movistar : aujourd'hui c'est Intxausti qui a gagné l'étape reine du Tour de Beijing et qui s'empare de la tête du général. Il a toutes les chances de gagner le CG final. À noter que Rui Costa termine 4e de l'étape derrière Dan Martin, David Lopez et Beñat donc.
Bon voilà même si Costa s'en va, Alejandro aura tjs de solides coéquipiers à ses côtés comme Intxausti. Ok il s'est raté sur la Vuelta cette année mais il a aussi fait un super Giro et début de saison.
Avec les Izagirre et Gadret en plus, Movistar risque d'être très solide au Tour d'Italie 2014...
Qui sera le leader? Quintana ou Valverde?
That is the question...

girsstar 13/10/2013 19:04

Pour clore définitivement le débat sur les statistiques, je viens de consulter le "PCS Spécial All Time " sur Procyclingstats.
Je trouve ce classement mondial toutes générations très farfelu avec entre autres Gimondi 15°, Anquetil 17°, Bobet 30°, Poulidor 54°, Kubler 79° pendant que des Zabel, Petacchi, Cavendish occupent les très flatteuses places de 9°, 10°, 11°.
Je crois rêver !!!
Notre Alejandro lui me semble à sa place 19°.
Tout cela pour conclure que si les classements annuels récents du PCS ne prêtent pas à polémique, en revanche les diverses statistiques de ce site concernant les coureurs qui ne sont plus en activité ne méritent guère de crédit.
Un coureur comme Cavendish qui gagne de nombreuses étapes des grands tours n'a pas la même valeur d'hommes qui ont remporté plusieurs classiques comme Van Looy, Devlaeminck et autres...

Clément 13/10/2013 18:53

Je propose qu'on en reste là pour ce débat si ça ne vous dérange pas :)
On aura tout le temps de le reprendre dans 3, 4 ou 5 ans quand Alejandro sera en fin de carrière et où on pourra là dresser un vrai bilan !

Bernard 13/10/2013 16:34

On arrête les stats. OK Ceux qui veulent voir comment sont comptées les victoires consultent
http://www.procyclingstats.com/rankings/1053385-PCS-Ranking-Point-Scales
Heureux, certains et non des moindres ici reclassent Alejandro, mal traité par les français, de façon incompréhensible.

On ne peut pas faire de classements, surtout avec le temps, simplement souligner qu'Alejandro est un des meilleurs coureurs complets que l'on connait. D'accord on ne peut le, comparer à Van Looy, mais à Kelly si: il a gagné un tour d'Espagne et fait 4ème d'un tour de France. C'est tout (vérifié sur 2 sites). Donc nette supériorité d'Alejandro avec ses d'Espagne (1, deux fois 2 et 3, une fois 4 et 5 excusez du peu) et même ses tours de France. Kelly est supérieur dans les classiques et ils sont presque à égalité. J'ai à peu près le même âge que Kelly et je ne me souviens pas d'un coureur transcendant. Si on prend Moser il n'a brillé que dans les grands tours d'Italie et a eu plus de classique que Valverde; il est devant lui, ça colle.

Mais ce que j'aime chez Valverde, c'est ce qui n'est pas quantifiable. C'est son panache, son caractère, son humilité, sa persévérance, et une espèce de charme (rassurez-vous...) indéfinissable. Il divise les gens, la preuve le contraste entre l'attitude des média français, assez désolante par rapport à Valverde et ce blog. Il a un des plus beaux blogs d'admirateurs français, n'est-ce pas? Et si ce blog ne le met pas à sa juste place, qui le fera ?

loic 13/10/2013 19:11

C est vrai que seul le résultat compte, quelque soit les moyens pour y arriver. Bravo á tout ceux qui ont un meilleur palmarès que notre alejandro et qui resteront dans l 'histoire de ce sport (ironie)
Si armstrong n'avait pas été pris, c' était 5 minute avant son aveu, le plus grand coureur de tous les temps. Donc pas de comparaison et surtout de bien regarder que valverde et sa relation avec le dopage a bien changé la donne, profitant a beaucoup de requins aux dents longues. Voilá ce qui lui coûte un palmarès plus étoffé. Parce que c'est la clef de ce qui se passe et alejandro il s'est fait avoir quand d' autres ont profité du systeme quelque temps après lui. Sinon ce coureur aurait été sur le toit du monde et c'est un beau gachis.

girsstar 13/10/2013 18:33

N'étant pas plus fan de Kelly que Bernard, faut-il rappeler cependant que ce coureur a remporté 15 grandes courses à étapes (1 Vuelta, 2 Tours de Suisse, 7 Paris Nice, 3 Tours du Pays Basque, 2 Tours de Catalogne) et 12 classiques (3 Tours de Lombardie, 2 Liège, 2 Paris Roubaix, 2 Milan San Rémo, 1 Gand Wevelgem, 1 Paris Tours, 1 Gd Prix de Plouay) et 1 Gd Prix des Nations contre la montre.
Je laisse les places de 2° et 3° de côté...
Soyons sport et pas trop chauvins, même si nous admirons tous dans ce blog Alejandro Valverde. Kelly est incontestablement au-dessus.

girstar 13/10/2013 16:06

Tout en étant un fidèle et grand fan d'Alejandro, je ne pourrais jamais tomber d'accord avec Bernard et Joel.
D'ailleurs BIP me rejoins dans mon analyse.
Head to Head ne détient pas plus la vérité que quiconque d'entre nous tous.
Cependant, si je reconnais qu'il est difficile de classer et de comparer les générations de champions cyclistes, force est de d'admettre que seuls les palmarès sur les 3 premières places des plus grandes épreuves (40 à mon avis) doivent être prises en compte.
Alors là, je persiste à affirmer que Valverde est largement devancé par Merckx, Hinault, Anquetil, Coppi, Bartali, Kelly, Indurain, Gimondi, Devlaeminck, Binda, Moser, Rominger, Bobet, Kubler, Zoetemelk, Van Looy, Poulidor, Jalabert, Saronni.
Pour prétendre accéder au Top 10, voire Top 15, il faudrait que Valverde obtienne encore quelques grandes victoires qui manquent indiscutablement à son palmarès (Amstel, Lombardie, Pays Basque, Tour de Suisse, et pourquoi pas la cerise sur le gâteau le titre mondial).
Je tiens à jour un registre détaillé sur tous les champions cyclistes de toutes générations et concernant toutes les courses de prestiges du World Tour y ajoutant Paris Tours, Paris Bruxelles, les Mondiaux et J.O.ainsi que des épreuves disparues telles que le Tour d'Allemagne, Bordeaux Paris, le Gd Prix des Nations, le Ch de Zurich, la Wincanton, le Gd Prix de Francfort et le Record de l'Heure (j'exclus les courses de secondes importances, les victoires d'étapes)

loic 13/10/2013 12:38

Alejandro s'il avait été a ses débuts chez les discovery á la place de contador, il en aurait fait le merckx des temps modernes. Tout est dit.
Regardez l'évolution des coureurs et celle d'alejandro, c'est le seul qui peut se regarder dans une glace. Alors les comparaisons elles sont faussés et les victoires subjectives.
Armstrong respectait alejandro et détestait contador. Pourquoi?
Armstrong, en connaissance de cause, savait ce qu'alejandro valait et n'aimait pas la grosse tête de contador profitant bien du système.
Fignon appréciait énormément le talent de notre champion en ce sens que lui aussi savait faire la part des choses et qu'il ne se mentait pas à lui même au contraire d'un jalabert oubliant que ses victoires ne sont que usurpations.
Une grosse équipe, beaucoup d'argent, de la corruption, un doping bien ficelé voilá ce qui fait les grandes victoires de wiggins armstrong froome contador et autres. Valverde c'est le verre à moitié vide ou moitié plein: il est passé a coté de victoire plus éclatante á cause de cela.
Mais c'est peut être mieux ainsi.
Regardez andy schlek, avec contador quand les deux brillaient sur les routes du tour de france, leur jeune âge mélé avec un dopage certain( contrairement a avant oú les trentenaires étaient les plus scrupuleux) me faisait dire que l'avenir nous dira la vérité. Et schleck fini et contador n'as plus une jambe au dessus de tout le monde. Quand un mec de 23 ans gagne ou est en passe de le gagner et que 3 ans après plus rien, c'est bien que l'argent et le dopage high tech font les victoires. Une grosse ecurie, des moyens d'emmener son poulain sur les plus hautes sphères de la planète vélo et le tour est joué.
Cunego est un exemple aussi et qui dure et passe les années sans que ses performances soit altérées, c'est notre champion!
Comparer cela est délicat quand on voit horner réaliser son tour de passe passe en espagne.
Une petite apparté avec le football : un jour le président du réal de madrid oú jouait zinedine zidane a dit " les supporters viennent au stade seulement pour voir zidane contrôler le ballon"
Référence á son élegance sur le terrain et bien pour alejandro on peut faire le parrallele ; on regarde alejandro pour la classe qu'il dégage sur son vélo et cela n' a pas de prix.

romthescot 13/10/2013 22:55

D'accord avec Clément, stop aux stats!
Tournons nous vers la saison prochaine d'Alejandro et notamment la présentation du Tdf qui arrive bientôt (qd exactement svp?) !
¡Venga Valverde!

BIP 13/10/2013 19:57

Je viens d'aller voir en direct ce fameux site que je ne connaissais pas (pour la mise à jour des classements actuels il se rapproche du site cycling quotient mais y'a quand même une petite différence au final...). Au moins je comprends mieux cette histoire de head to head. Du moins entre coureurs de même génération. Car ensuite entre coureurs qui n'ont jamais couru ensemble c'est un peu plus litigieux. Ce qui a de certain c'est que ça confirme la régularité d'Alejandro par rapport aux coureurs d'aujourd"hui. C'est vrai que c'est impressionnant. Bon après j'ai un peu survolé le site et effectivement il n'est pas vraiment complet dans le palmarès des coureurs donc ça fausse quand même leur classement. J'ai regardé certains coureurs et dans leur palmarès ne figure même pas leur place d'honneur dans des grands tours. Bon après ensuite, j'ai effectivement regardé d'un peu plus près la fiche de Kelly et j'ai un peu surévalué son palmarès:) Notamment sur les grands tours. Mais Kelly avait quand même la particularité en plus d'Alejandro de jouer les sprints massifs et en plus d'être performant sur les courses comme Paris-Roubaix et le tour des Flandres. Et puis 7 Paris-Nice c'est quand même joli... Enfin bref, moi qui adore les statistiques j'essaierais me pencher un peu plus sur tout ça:)

loic 13/10/2013 15:23

Pfff kelly il ne buvait pas que de l eau minerale. Alors bien sur que c'était un fort sur le vélo mais valverde n a rien á lui envier. Je vous dit le palmares n est que trompe l oeil.
Un exemple incroyable qu'on ne cite jamais et que mon père trouvait comme un tout bon mais un vrai avec des qualités incroyables mais qui n'as pas trempé dans le système, c 'est yaroslav popovitch.
Le mec il devait prendre la relève d 'armstrong, c'était le talent de demain mais il n' a jamais voulu naviguer en eaux troubles et est resté seulement un super équipier courant sur sa valeur réelle. Bien sûr ayant un palmarès quelquonque, tout le monde pense que c'est un gros naze mais le dopage je vous dit, le dopage........

loic 13/10/2013 14:56

Mon père coureur amateur ètait un supporter de van looy, et quand je vois son palmares je suis admiratif. Mais comment comparer un coureur des années 60 oú seul le talent et le travail correspondait réellement aux résultats et un coureur des années 2000 oú gagner dépend de tellement de paramètres extrasportifs quelquefois.
Qui peut dire que van looy est plus fort qu'alejandro en consultant simplement les lignes du palmares.
Valverde est certainement de facon objective un des meilleurs champion du cyclisme de tous les temps.
Meilleur qu un bettini par exemple qu un museuw, qu'un fondriest, qu'un gilbert et que tous ces coureurs au parcours non linéaire oú les doutes subsiste quant a leur honneteté.
Je me souviens des breukink, mayo, beloki, rebellin, camenzind et autres grands tricheurs qui pourissent le velo.
Mais quand d'anciens tricheurs( bruynel, riis, gianetti) sont aux commandes d' equipes pros, comment peux t-on éradiquer le dopage.

loic 13/10/2013 12:57

Les sponsors aujourd'hui veulent voir le maillot et donc leur marque longtemps a la télé, même s'il n'y a pas la victoire au bout. Quand europcar roule 2 heures en tête du peloton dans une étape du tour de france avec 4 millions de télespectateurs, le sponsor se frotte les mains, c' est mieux qu' un spot publicitaire de 10 secondes. Le vélo a changé car les enjeux ont changé. La gloire individuelle est remplacé par des enjeux économiques qui dépasse la propre volonté des coureurs.
D ailleurs au championnat du monde je me demande si valverde, se sentant un peu juste, ne s'est pas sacrifier pour blouser les italiens( c' est a cause d'eux pour sa suspension) et casser le podium pour nibali au lieu de le ramener.

Clément 13/10/2013 01:02

Ce qui me gêne avec Pro Cycling Stats Bernard, c'est que le site est en version bêta et ne semble donc pas complet. Par exemple dans la rubrique "détails" de la page d'Alejandro, ils écrivent qu'il a 41 victoires (en fait avant 2008 ils ont oublié plein de victoires) ce qui est bien entendu très loin du compte. Du coup je me demande si ça ne fait pas la même chose, mais avec une ampleur plus grande, pour les anciens grands coureurs.

Bernard 13/10/2013 18:43

Pas de souci! On peut ne pas être d'accord , ce ne sont que des chiffres. l'important est d'apprécier Valverde. Un peu en désaccord sur les tours de Kelly, qui a un palmarès moins important que celui de Valverde sur ce plan (voir Wikipédia si procyclingstat ne suffit pas). Mais honnêtement, Kelly, Moser, ne m'ont pas marqué autant que Hinault ou Indurain. Pour les victoires, procyclingstat mentionne les critères de sélection. Moi ça me semble cohérent tout cela et ce que je vérifie est juste.

Pour le reste, je reconnais être un peu excessif, car j'ai été touché par les attaques contre Valverde après le mondial et même après le tour de Lombardie. Besoin de le situer dans le temps, mais c'est la qualité de l'homme et du champion qui compte plus que les chiffres. Donc on sera au final d'accord :)

BIP 13/10/2013 15:00

Pour être honnête je ne comprends absolument rien à vos stats:( Mais comme le dit Clément il semble qu'il manque beaucoup de victoires. Valverde est à plus de 41V et un coureur comme Merckx est largement au-dessus des 110V. Et puis je ne comprends pas du tout les ratios entre le coureur cité et Valverde...Et encore moins les méthodes de calcul. Après chacun son avis mais au niveau du palmarès pur Alejandro est quand même bien loin des plus grands champions. Même un coureur comme Kelly a une vuelta à son actif et pas mal de top 10 dans les grands tours et ses victoires dans les classiques sont bien supérieures à celles d'Alejandro. Bref, je n'arrive pas à comprendre comme Valverde peut se rapprocher de Kelly dans votre classement... Après je ne cherche pas à diminuer la place d'Alejandro dans l'histoire ni à chercher à vous imposer mon avis. Mais franchement je ne crois malheureusement pas que Valverde restera dans l'histoire du vélo comme tous ces grands champions... (mais j'espère me tromper...)

joel 13/10/2013 11:35

Bien d'accord, Bernard, sur le fait de mettre Valverde à cette place, les statistiques le prouvent : observer les faits et tirer des conclusions en montrant ses preuves, je serai toujours d'accord avec cette méthode!

En même temps, mais cela ne nuit en rien à la démonstration, il y a un au-delà du quantifiable, tout ce qui nous rend si admiratifs : le courage, le sang froid, etc. La plus belle "victoire" d'Alejandro cette saison, c'est l'étape de la Vuelta qui se déroule dans des conditions météorologiques épouvantables où il semble au bord du gouffre, puis se reprend et termine sur les talons de ses adversaires. Pas de podium à l'arrivée, pas le moindre petit point UCI, mais quelle leçon! Et la plus belle l'an dernier c'est l'étape de la Vuelta dans laquelle Contador fait basculer la course en partant loin de l'arrivée, où Valverde se lance à sa poursuite et efface deux minutes sur la fin pour terminer à six secondes du Madrilène...Pas de première place non plus, mais quel exploit!

Bien d'accord aussi avec la si pertinente analyse de Clément qui ouvre cette page. Je me dis simplement qu'il ne faut peut être pas dramatiser les choses. Alejandro n'a gagné que quatre fois cette année, mais Wiggins n'a gagné que trois fois, et Evans, Gilbert, Roche, Contador etc., affichent une seule victoire au compteur...Ce qui n'empêche pas Contador de partir résolu à remporter le Tour et la Vuelta en 2014.

Je passe sur les sprinters (Sagan ou Cavendish) mais que valent certaines de leurs victoires? Il y a sans doute un déclic qui doit se faire pour Alejandro (je n'ose pas dire un blocage), mais voyez comment une victoire en entraîne une autre : Ulissi qui n'avait gagné que trois fois cette année vient de doubler la mise en dix jours!

Bernard 13/10/2013 10:26

Merci Clément.Je n'ai pas vérifié cela, mais je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup d'oublis quand je vois les fiches de Merckx, Hinault, Indurain et Gimondi dont je connais bien les carrières, ayant admiré les trois derniers et me souvenant de presque toutes leurs victoires ( les rares fois ou Gimondi larguait Merckx et que je l'entendais sur mon petit poste, quel bonheur...). J'ai regardé en détail et j'ai l'habitude de fouiller (je fais encore de la recherche professionnellement, pardon de le dire, mais je suis attentif).

Dans tous les cas, situer Alejandro Valverde derrière les grands et multiples vainqueurs des grands tours, et le voir au même niveau que Gimondi, Kelly ou Moser, et un peu au-dessus de Jalabert, Zotelmleck, Sarroni, Rominger ne me semble pas erroné pour 3 raisons
- Il a commencé tôt et a beaucoup gagné au début (par rapport à Rodriguez par exemple). Il est parti pour avoir une grande longévité, ce qui compensera l'handicap des deux ans
- il fait les classiques (par rapport à Contador actuellement) ET le classement des grands tours ainsi que les étapes (par rapport à Boonen, Gilbert, Cancellara et Sagan qui ne font que les étapes)
- il est souvent bien placé et ce site prend en compte les victoires, les podiums et les bonne places (top 10 par exemple) ce qui est juste. Pour 2013, je cite supermamy et Unzue: " En 2013,Valverde c'est 41 fois un top 10, 7 fois une place de second et 8 fois celle de troisième; 80 jours de courses et pour 80% d'entres elles il était dans la course pour la gagne; Allez chercher en 2013 un coureur pour lequel on peut faire un tel bilan!!!
le meilleur coureur pour 2013 est donc tout désigné!!"

Il n'est donc pas du tout illogique de situer Alejandro:
- après les très grands Merckx, Hinault , Coppi, et aussi après les vainqueurs des grands tours presque exclusifs qu'étaient Indurain, Anquetil, Bobet (on peut ajouter Bartali, Kubler si on veut), même si le fait de gagner les classiques le met à leur niveau et même au-dessus en points
- dans la même catégorie que Gimondi, Moser, Kelly, De Vlaeminck (pas de GT pour ce dernier) même si on aimerait un Giro ou au moins un podium de tour de France et un championnat du monde pour confirmer (les deux manqués de peu cette année). Il est pour moi un peu au-dessus de Jalabert ce que le classement fait ressortir de façon cohérente
- et dans les contemporains au même niveau que les autres coureurs complets que sont Rodriguez et Nibali, en étant plus complet que Contador, Evans, Vinokourov, Schleck, ou Basso d'un côté, et de Boonen, Cancellera, Gilbert, Sagan de l'autre.

Si j'insiste, c'est que je ne comprends pas pourquoi un ensemble de passionnés, rechigne à le mettre autour dans les 3 meilleurs de sa génération et dans les 10-15 meilleurs des 50-60 dernières années alors que plein d'indices confirment ceci. Le problème que tu fais bien ressortir est que EL IMBATID0 gagne moins qu'il ne devrait, ce que montrent clairement son nombre de podiums sur les CDM, les GT et les grandes classiques.
J'espère que les deux années à venir confirmeront ce que je soutiens, avec conviction et détachement aussi: je m'en vais monter un petit col...

Bernard 12/10/2013 21:21

Tout est dit par Clément, Benoit et Joël. Il faut retrouver les chemin des grandes victoires avec une tactique appropriée et la baraka...
Un point est à souligner, qui l'a été par Supermamy, discrètement mais justement, c'est le nombre de bonnes places de Valverde, ce qui est bien exprimé dans le classement de procyclingstat, dont vous pouvez comme moi consulter les règles qui me semblent très justes.
On a un désaccord avec Eddy et Girstar, et je respecte leur point de vue.
Le plus simple est de voir les résultats; Le blog ne permettant pas de tableau, j'ai fait deux classements à partir des Head to Head en mettant pour chaque cycliste
Nom, % Cycl/, % Val, Points,Victoires. Commentaires
Vous jugerez vous -même si procyclingstats (pas moi) se trompe ou non dans les deux classements qui suivent 1960-2000 et après 2000; Si il y a un oubli, vous corrigez

Bernard 12/10/2013 21:24

Les coureurs 1950-2000 (GT pour grands tours)
1 MERCKX 71.1 / Val 28.9 27588 pts 110 V N 1 +++ GT
2. HINAULT 56.9 / Val 43.1 13328 pts 61 V N2 +++ GT
3. DE VLAEMINK 54.7 / V 45.3 15110 pts 42 V pas de GT
4. MOSER 53.3 / Val 46.7 14967 pts 40 V Proche de Val
5. COPPI 51.4 / Val 48.6 11265 pts 43 V 18 ans +++
6. ANQUETIL 41.4 : V 58.6 17 V 7613 pts GT devant car autre époque
7. INDURAIN 41.4 / Val8222 pts 26 V 58.6 GT devant car INDURAIN
8. BOBET 38 / V 62 7436 pts17 V devant car autre époque
9 . VALVERDE
10. BARTALI 49,6/ Val 50,4 12143 pts 33 V 19 ans +++
11. KELLY 49 / Val 51 12572 pts 38 V Proche de Val
12.GIMONDI 47.7 / Val 52.3 12525 pts 25 V GT
13. Ullrich 47.7 / Val 52.3 9636 pts 20 V GT
14. Jalabert 46,6 / Val 53,4 12181pts 46 V Proche de Val
15. Bettini 45,4 / Val 54,611873 pts 30 V Pas de GT
16. Zoetmelk 45.8 / Val 54.2 12379 pts 22V GT
17. Sarroni 45.2 / Val 54.8 9874 pts 40 V
18. Rominger 41.2 / Val 58.8 8451 pts 36 V
19. Van Looy 40.8 / Val 59.2 8424 pts ; 43 V
20. Museeuw 38.9 / Val 61.1 8930 pts 20 V
21. Poulidor 36.8 / Val 63.2 9738 pts 14 V GT
22. Fignon 35.1 / Val 64.9 6497 pts 21 V GT
23. Bartoli 34 / Val 66 20 V. 8073 pts 20 V Magnifique
24. Zulle 33.2 / Val 66.8 6868 pts 22 V GT
25. Lemond 33.1 / Val 66.9 6364 pts 11V GT
26. Bugno 31.5 / Val 68.5 6191 pts 24 V GT
27. Van Springel 31.1 / Val 68.9 8396 pts 9 V
…Armstrong 26.1 / V 75.9 5334 pts ; 9 V
Dans ce classement ou j’ai « surclassé » les vainqueurs des TF Anquetil, Indurain et Bobet, Valverde est 9 et peut « revenir » sur Moser et de Vlaeminck. A noter qu’il est proche de Kelly et de Jalabert, coureurs assez proches, et Valverde est au moins leur égal à mon humble avis.

Bernard 12/10/2013 21:22

Les coureurs post 2000 (GT grand tour)
1. BOONEN 52,1 / V 47,9 13414 pts ; 82v pas de GT
2. VALVERDE 14490 pts, 41 V
3. Cancellera 48.2 / V 52.8 11280 pts 51 V pas de GT
4. Gilbert 43.8 / V 56,2 11237 pts 40 V pas de GT
5. Evans 43.5 / V 56.5 13213 pts 21 v GT
6. Contador 43.3 / V 56.7 9569 pts 42 V GT++
7. Rodriguez 43.1 / V 56.9 12451 pts 32 V GT
8. Vinokourov 41.4 / V 58.6 10369 pts 34 V GT
9. Sagan 37.3 / V 62.7 7393pts 55 V
10. Nibali 36.8 / V 63.2 9200 pts 23 V GT
11. Basso 32.7 / V 67.3 8592 pts 18 V GT
12. Wiggins 31.3 / V 68.7 6015 pts 23 V GT
13. Schleck 30.3 / V 69.7 8638 pts 13 V GT
14. Froome 27.6 / V 72.4 4935 pts 15 V GT
15. Sastre 25.6 / V 75.4 7229pts 7 V GT
16. Horner 22.1 / V 77.9 5282 pts 10 v
Un coureur devance Valverde : Boonen qui peut être rattrapé par Valverde, Cancellara, Gilbert, Rodriguez, Nibali, Contador, Sagan

girstar 12/10/2013 18:55

Clément et Luc ont bien décrit "le problème de Valverde" : la recherche de la victoire !
Nous attendons tous cela pour 2014 et je partage l'avis de Luc sur le programme qu'il propose (Pays Basque, Ardennaises, Giro, Vuelta, Ch du Monde et Lombardie.
Il faut qu'il nous en claque au moins 2 dans le lot !

luc 12/10/2013 16:23

Excellent article,Clement,qui pose bien la question (technique et psychologique)de la gagne chez Alejandro.Pour moi,le parametre central est celui du retour de suspension.Ces 2 annees(2012,2013) sont celles du retour au plus haut niveau,et pour moi,la saison 2013 est meilleure que 2012...Alejandro avait besoin certainement de 2 ans pour repondre a cette question:est-ce que je peux reprendre ma place dans les meilleurs mondiaux?Et cela peut expliquer qu il se contente de ses nombreux podiums actuellement...Il est clair que la reponse est aujourd hui:oui.
Il faut donc qu il depasse cette sorte de blocage pour se persuader qu il peut encore gagner les plus grandes courses...a mon avis,c est ce qui fait la difference actuelle avec Purito(qui a 1an de plus et court autant qu Alejandro):Purito n a pas eu a supporter cette coupure...
On peut penser qu en 2014,si Alejandro est convaincu qu il est totalement redevenu Valverde,les grandes victoires pourront revenir...
Et moi aussi,j aimerais bien qu il fasse Giro et Vuelta,dans un programme:Pays Basque,Ardennaises,Giro,Vuelta,CDM et Lombardie...et il pourrait viser la place de No 1 mondial UCI,car il vaut bien Purito...
Vous avez vu:la Belkin a vire Luis Leon Sanchez...Luis Leon a ete d un grand soutien pour Alejandro pendant sa suspension...je serais content que la Movistar le recupere(parce que,serieusement,il n est pas plus suspect que d autres)...et ce serait un tres bon equipier-ami pour Alejandro.

Archives