Venga Valverde

Le blog des supporters de la Balaverde


MONSIEUR VALVERDE, LA VICTOIRE D'UN TRES GRAND

Publié par Clément sur 26 Avril 2015, 15:47pm

Au lendemain de ses 35 ans, Alejandro s'offre le plus magnifique des cadeaux avec la Doyenne et réalise ainsi le doublé Flèche-Liège pour la 2e fois de sa carrière, performance jusqu'ici seulement réalisée par Ferdi Kübler (1951 et 1952)


--- Triple vainqueur de Liège : 2006, 2008, 2015 --
Il rejoint le cercle composé désormais de 6 coureurs à l'avoir remporté au moins 3 fois
Il devance des champions comme Hinault, Kelly, Bettini et Bartoli (2 victoires chacun)

 

-- Ses ardennaises 2015 : 2e de l'Amstel, 1er de la Flèche, 1er de Liège --
Il réalise cette semaine la meilleure campagne d'ardennaises de toute sa carrière
Ses deux dernières campagnes : 3 victoires, 2 deuxièmes places, 1 quatrième place
 

- C'était le destin : 3e de Liège 2013, 2e de Liège 2014, 1er de Liège 2015 -
7 podiums en 10 participations
50% de 1eres ou 2e places


C'est le visage marqué par l'effort qu'Alejandro Valverde, à 16h45 en ce dimanche 26 avril, lève les bras, une fois seulement la ligne franchie, toutes les précautions prises, loin, très loin de son émerveillement presque candide de sa victoire de 2006 où il avait levé le poing en souriant, et sa facilité de 2008 où il avait laissé exploser toute sa rage de vaincre après une saison 2007 marquée par de frustrantes places d'honneur. Cette fois, c'est épuisé physiquement et mentalement qu'il s'est imposé, sous la pluie, après avoir dû résister dans le final, sans équipier, pour contenir les attaques de ses multiples rivaux, seul et contre tous. C'était vraiment lui et les autres, et il a réussi l'impossible - car franchement, entre nous, je n'y croyais plus, d'abord avec l'offensive très dangereuse de Kreuziger et Caruso, rejoints ensuite par un Fuglsang costaud, puis avec l'ascension de la côte de St-Nicolas où il donnait l'impression d'être juste, de s'accrocher péniblement, et enfin dans le final où les attaques pouvaient surgir de toute part - je redoutais une banderille du satané Costa notamment -, et qui a accouché d'un démarrage qui a bien failli mettre tout le monde d'accord : celui de Dani Moreno. Celui-ci commençait à prendre mètre par mètre, en deux coup de pédale il s'était envolé, Valverde semblant piégé derrière, et c'est le scénario d'une énième deuxième place qui se profilait dangereusement. Mais Valverde maîtrisait son affaire et en parfait connaisseur du finish, lui qui se bat sur ce terrain année après année depuis pile une décennie, savait où se situait le point critique, passé lequel il serait trop tard pour revenir sur l'homme de tête. Aux 500 mètres il lança alors la machine (il était temps !), et la Balaverde revint alors avec une facilité déconcertante sur le coureur de Katusha, avec Rodriguez collé à ses basques. Tout restait pourtant à faire avec 10 coureurs sur le porte-bagage (qui n'avaient pour la plupart pas donné un coup de pédale), et pas des moindres (Rodriguez, Costa, Bardet, Henao, Pozzovivo, Kreuziger, Fuglsang, Alaphilippe...du très beau monde). Mais il l'a fait. Il a jeté ses dernières forces dans la bataille et il l'a fait. C'est la victoire d'un sang-froid exceptionnel. D'une maîtrise tactique absolument bluffante. 7 ans. Cela faisait 7 ans que Valverde n'avait plus remporté Liège. Une éternité. C'est seulement à la lumière de ce chiffre qu'un non-supporter pourrait mesurer l'étendue de l'émotion qui nous habite ce soir. Ah qu'on l'attendait ! qu'on en avait rêvé ! Comme dirait l'autre, après ça, on peut mourir tranquille.

MONSIEUR VALVERDE, LA VICTOIRE D'UN TRES GRAND
MONSIEUR VALVERDE, LA VICTOIRE D'UN TRES GRAND
MONSIEUR VALVERDE, LA VICTOIRE D'UN TRES GRAND

Commenter cet article

Girsstar 02/05/2015 15:13

Le dernier classement PCS "All Times" actualisé le 02-05-2015 vient de paraître.
Alejandro Valverde figure au 8° rang alors qu'au 08-11-2014 il était classé 13°.
Ce classement n'est pas très fiable car des coureurs ayant cessé leur activité depuis longtemps voient leur nombre de points augmenter ou diminuer, ce qui est totalement illogique.
Les points obtenus dans la carrière d'un champion doivent être intégralement conservés.
Cipollini notamment qui pointait au 15° rang le 08/11/2014 remonte miraculeusement au 5° rang le 02/05/2015 avec la bagatelle de 1611 Pts supplémentaires !
C'est délirant.
Nous avons déjà évoqué précédemment avec Bernard les avantages injustifiés attribués aux sprinters qui n'ont pas toujours des palmarès aussi éloquents que ce classement leur attribue.
Voir Cipollini devancer Anquetil, Van Looy, Gimondi, Indurain, Bobet,.., et Zabel, Cavendish (seulement vainqueur d'un mondial et d'un Milan San Rémo !), devancer les m^mes sauf Anquetil relève de la supercherie.
Il faut donc prendre ce classement avec "des pincettes".

romthescot 30/04/2015 09:49

De toute façon Alejandro traînera toujours l'affaire Puerto comme un boulet derrière lui pour ceux qui survolent l'actualité cycliste et se disent connaisseurs (oui, oui, ceux-là même que vous pouvez croiser au bord des routes sur le Tour et qui vous disent : Valverde il est dopé de toute façon !).
Pour tous les autres, en revanche, ils commencent enfin à s'apercevoir du talent incroyable de Valverde. Je ne parle pas ici des fans comme ceux qui suivent ce blog, mais des suiveurs du cyclisme tout au long de la saison dont Alejandro a gagné le respect.
Sur la communauté Velochrono notamment (groupe sur Facebook qui se veut prendre la succession de Velochrono qui a arrêté), je ne rencontré quasiment plus de "haters" de Valverde.
Apres une victoire, ils disent simplement : il a gagné parce qu'il était le plus fort.
C'est cela que Valverde est en train de regagner petit à petit depuis son retour de suspension : le respect du public averti.
Le respect de ses pairs il l'a déjà : que l'on passe de Barguil à Contador, de Alaphillipe à Gilbert, tous s'accordent à dire que ce coureur est exceptionnel. C'est peut-être ça, pour lui, le plus important.

romthescot 30/04/2015 09:51

*je ne rencontre

Bernard 29/04/2015 12:25

Un bel article, il y en a par bonheur...
"Le palmarès du Murcien fait mal aux yeux, donne le tournis. ...L’Espagnol a prouvé une fois de plus qu’il était l’un des meilleurs puncheurs des dernières décennies, peut-être même l’un des meilleurs de l’histoire"
ca fait du bien de lire cela
http://www.cyclismactu.net/news-bilan-classiques-2-valverde-gagne-alaphilippe-regale-49168.html

Aurel68 28/04/2015 21:32

Respect Bernard t'as tout dit!
Tu rentres dans le cercle des "Plumes" du Blog avec Clément et Benoit! ^^

Par contre pour @ at ! : Tu sors d'où cette info pour les 95% du peloton, ... stp?!

Girsstar 28/04/2015 12:51

Bravo Bernard !
Oui, mais qu'ont donc ces journalistes contre Alejandro ?
Ils feraient bien de se regarder dans un miroir...
Je peste contre "ces crapules" qui influencent trop de lecteurs.

Bernard 28/04/2015 02:33

J'ai jeté un coup d'œil sur libé via le net et je n'achèterai certainement pas leur article (lien en bas).

Par contre cela donne envie de pousser un vrai coup de g...quand on lit ceci: "La colère d’un des favoris, en mode anonyme, résume le goût de pamplemousse qu’une large partie du peloton a dans la bouche : «Dommage que monsieur Valverde ne tombe pas !»

Et quoi, ils veulent qu'il disparaisse celui qu'ils appellent le "vieil espagnol", celui qui a payé très cher une erreur de jeunesse et dont on devrait considérer que c'est maintenant terminé. Il y a quelque chose de vraiment malsain dans cette dénonciation de bas étage, un aspect de journalisme crapuleux, une chasse à l'homme qui ne cessera donc jamais dans cette société de bien-pensants et de dénonciateurs. Une bonne partie des hommes de média et de journalistes fonctionne à la coke , de nombreux étudiants et cadres aux amphétamines (y compris sur ordonnance), de nombreux médecins (hélas) aux corticoïdes, sans oublier les anxiolytiques et antidépresseurs dont raffole le peuple français.

Et on ne lâche pas les baskets d'un homme courageux et simplement doué, qui va jusqu'au bout de l'effort, met en avant sa santé comme principal atout et dont les photos avec son garçon et sa jolie femme montrent que son autre atout est son équilibre familial. Rien n'est dit de sa générosité, de son école de cyclisme, de sa gentillesse et du plaisir qu'ont ses coéquipiers à rouler avec lui. Il n'y a aucune volonté hégémonique chez Valverde, aussi discret qu'efficace.

A l'inverse, ici vous mettez tous en avant l'aspect historique de ces victoires, avec des arguments différents et tous justes, Clément et Joël nous laissent des lignes dignes de figurer dans les meilleurs revues et livres de cyclisme, et presque rien de tout cela n'est avancé par les journalistes professionnels. On ne lui compte qu'un peu plus de 60 victoires, alors qu'il en est à 91 (sans l'année 2010). Et on oublie de dire à quel point il a été surveillé par l'UCI depuis son retour. On oublie ses défaillances sur le tour de France où il était distancé à la régulière par Thibaut Pinot, après d'ailleurs une des rares erreurs tactiques de Movistar qui avait trop roulé dans la descente. Là, personne ne parlait de dopage...et je pense que personne n'en aurait parlé si Alaphilippe ou Rodriguez avait gagné.

Ces journalistes (pas tous heureusement) ne font simplement pas leur boulot, ils ne regardent pas, et n'analysent pas les détails qui expliquent tout, tel le rôle exceptionnel d'un Visconti que seul une crampe dans la côte de Saint-Nicolas a empêche d'aider son leader jusqu'au bout après l'avoir conduit à la victoire dans la Flèche. Ils oublient le fait qu'Alejandro Valverde a couru très intelligemment, est sorti du bois tardivement (Adam le cherchait...), a su gérer ses efforts au mieux (comme Kwiatkowski avait su le faire dans l'Amstel), qu'il a su profiter de la roue d'un Stybar (qui termine à plus de 4 minutes ce qui montre l'intensité de l'effort fourni), qu'il a visé juste et au bon moment pour Moreno, et que tout ceci est le fruit d'une longue expérience, de longues heures de travail et de souffrance (il en parle dans le livre de Movistar). Sa domination n'a pas été outrancière, elle résulte de tous ces facteurs que complète une absence de chute, heureusement! Alaphilippe, qui a fourni beaucoup d'efforts, n'est pas loin et Rodriguez non plus, lui qui sprinte moins bien que Valverde. Que celui-ci les devance est simplement logique

En résumé, si on analyse cette course de manière factuelle, sans préjugé, sans intention pernicieuse ou malsaine, sans esprit mesquin et franchouillard, il n'y a rien qui ne puisse faire attribuer la victoire d'Alejandro à une inégalité de chance due à un dopage bien imaginaire.

Le seul avantage qu'il a est celui de l'expérience; Le "vieux ", comme ils disent, tient le coup comme d'autres champions de sa trempe: Federer souvent cité ici, ou Xavi, un des meilleurs organisateurs de jeu, resté fidèle au Barca comme Alejandro à son équipe.
S'il y a des termes que ces personnalités évoquent, c'est la droiture, la constance, l'intelligence.

Alors, messieurs les journalistes, basta, s'il vous plait. Faites comme Valverde: visez plus haut.

http://www.liberation.fr/sports/2015/04/26/valverde-pedales-doubles_1269781

Cunego 29/04/2015 13:10

Ok mais c'est quoi le rapport avec le dopage?

At 29/04/2015 09:54

Tu as deja entendu parler des calculs de watts ? Des puissance au seuils ?

Bernard 28/04/2015 22:49

on a rien contre Contador, at. C'est un gentteman et sur les grands tours, il est supérieur à Alejandro. Avec Cancellara et Boonen, ce sont les 4 meilleurs de leur génération. C'est un blog dédié à Valverde, mais on apprécie les autres.
Tu as l'air très informé (e?) sur le dopage. Instruis-moi, instruis-nous. En attendant,
merci de dire que Valverde n'est pas plus dopé qu'un autre. C'est au moins ça d'acquis.

at 28/04/2015 14:21

je ne voulais pas dire que valverde etait plus dopé qu'un autre , mais quand je vois les betises que certains ici raconte sur contador alors qu'il a sans doute au moins autant si ce n'est plus de talent naturel que valverde ,je me dit que certains fanboys devrait balayer devant leur porte , et bernard desolée de te decevoir mais actuellement valverde est belle est bien sous influence de produit comme 95% du peloton

Samuel 28/04/2015 13:47

@at, merci pour ta réponse qui montre bien que tu ne connais pas l'affaire Puerto qui mettait en cause le docteur Fuentes, qui est certes sorti en 2006, mais l'implication de Valverde date de 2003-2004 à l'époque où il était à la Kelme dont le médecin était Fuentes, il n'y avait strictement rien d'autre contre lui en 2006 quand éclate l'affaire donc quand on ne se sait pas, on se tait.

Bernard 28/04/2015 13:47

Pour at, je peux comprendre ton désaccord, mais on n'est pas obligé de s'insulter. Je sais qu'il y a des cyclistes de haut niveau qui ne se dopent pas. C'est tout.
L'approche de ce blog est certes passionnée (cela fait du bien, on rajeunit aussi sans se doper...), mais elle est objective, et non sectaire et on dit régulièrement du bien de nombreux cyclistes. J'aime bien Kwiatkowski pour ma part, d'autres c'est Contador et il y a aussi des admirateurs de Vinokourov.
Pour l'aspect psychologique, il y a autant de "déviance" à être trop naïf qu'a être trop suspicieux. On essaie d'être confiant, on se porte mieux ainsi.
Le vélo, c'est du bonheur, du plaisir, de la détente ( je bosse de trop et je n'en fais pas assez). Alors Hinault et Indurain m'on fait rêver, comme Bahamontés quand j'étais tout petit, comme Gimondi et maintenant c'est Valverde. Il y a des gens de qualité sur ce blog et beaucoup ne sont pas idiots
Je respecte ton désaccord. On échange des idées, ça peut être cool.

at 28/04/2015 11:55

ca ne te dit pas que pinot et peraud se servent peut etre eux aussi dans la pharmacie non ? et puis tu parle de l'epoque kelme , mais la derniere affaire a laquel a etait lier valverde jusqu'a preuve du contraire c'est l'affaire puerto soit en 2006 année de son premier doublé fleche-liege , bizarre qu'il puissent refaire la meme chose a 35ans et biensur sans dopage non ? quelle credulité ,vous etes comme une secte avec votre idolé suceur de roue booster aux transfusions

Samuel 28/04/2015 11:36

Complètement d'accord avec Cunego et Bernard.
Pour At, les faits reprochés à Valverde datent de son passage à la Kelme, soit en 2003 et 2004, donc qu'il est plus fort n'a aucun sens car il ne s'occupait des classiques à cette époque. Par ailleurs, si ses perfs étaient surhumaines, comment explique-tu que Péraud et Pinot l'aient devancé lors du dernier Tour ?
Quand aux journaleux de Libé, le début de cet article est pitoyable et partial...

Cunego 28/04/2015 10:38

Complètement d'accord avec toi Bernard, cet acharnement de ces pseudos-journalistes est incompréhensible, surtout que ce n'est pour certains pas leur rôle de donner leurs opinions.
Et toi At, c'est peut être le coureur le plus contrôlé du peloton, il serait difficile pour lui de revenir aussi "dopé" qu'avant sa suspension. Tout ça pour dire que sa victoire, il a doit surtout à son talent et à son expérience.
Et ta phrase "tu dois avoir un sérieux problème psychologique" est en trop, ici c'est le respect qui prime, hors de question de basculer dans les insulte. De plus, je doute que Bernard ait "un problème psychologique", je lis rarement des gens avec autant de connaissances sur ce sport.
Pour parler comme ça, les forum de Lequipe et d'Eurosport t'ouvrent grands leurs portes... ;)

At 28/04/2015 09:28

Ah et donc tu est entrain de nous expliquer que c'est grâce au jus d'orange quil est revenu encore plus fort que la période ou il se dopait lourdement ? Je pense que tu dois avoir un sérieux probleme psychologique pour pouvoir ne serais ce que penser quil tourne à leau claire

François 28/04/2015 00:06

Ce que les médias ne soulignent pas assez, à mon avis, c'est la portée historique de cette victoire. Et c'est aussi ce qui la rend différente des autres pour ses fans: en gagnant cette course, il s'est définitivement affirmé comme le meilleur coureur des Ardennaises ou même des classiques de sa génération, et un des meilleurs de l'histoire. Quand il est allé cherché Moreno, puis quand il a sprinté, c'était pour la légende du cyclisme. Et pourtant même ceux qui ne le supportent pas en ont plus ou moins conscience ("un grand" a dit Adam). Et Alejandro lui aussi avait conscience de la portée historique ("en la gagnant pour la troisième fois, je rentre un peu dans l'histoire de mon sport" dans l'interview qu'a mise en avant Joël)

C'est ce qui rend cette victoire particulière, parce qu'à travers elle on a perçu immédiatement qu'elle ferait partie de l'Histoire du cyclisme, c'est forcément très émouvant pour un supporter

Par ailleurs, je pense qu'il est très bien parti pour finir numéro 1 mondial à la fin de la saison. La route est encore longue bien sûr, mais même sans faire de grosses performances, en scorant sur les classiques et les grands tours comme il le fait saison après saison,ça devrait le faire

Samuel 27/04/2015 23:03

Chose rare, Valverde vient d'être cité sur l'équipe 21 dans l'équipe du soir dans la chronique de Fred Lecanu.... sans grand intérêt si ce n'est de dire qu'à 35 ans, il était au pic de sa force physique et que sa force était aussi mentale Par contre, dommage qu'il finisse sur dire qu'il a aussi eu 2 ans de "vacances" pour expliquer qu'il est au top physiquement... décidément :(

esox lucius 27/04/2015 20:59

on a pas lu la meme chose l'equipe balance de la fiente rechauffée sur l affaire puerto et libé un page idem. pour contador ou d autres jamais...

BIP 27/04/2015 19:22

Je viens de lire l'article de l'équipe. Ouais pour une fois il ne l'enfonce pas (encore heureux) et pour une fois ils font un article sur lui. Un VRAI article. Mais évidemment ils ont quand même réussi à mettre qu'Alejandro n'en était qu'à 63 victoires dans sa carrière. Les boulets...

Rémy 27/04/2015 19:13

Par contre dans les journaux c'est Alaphilippe de partout. On dirait que c'est lui qui a gagné FW et LBL.. Déconcertant.

Yoann 27/04/2015 18:23

C'est peut être l'année ou il sera champion du monde, que ce serait jouissif ça aussi encore + même

Samuel 27/04/2015 19:47

Attention pour les championnats du monde à Bergen, la vallée est suffisamment vaste pour faire un parcours pas si sélectif que ça, il faut attendre avant de voir. Par ailleurs, fin septembre, le temps est souvent froid et pluvieux.

Vincent 27/04/2015 19:12

Cette année,c a richmond aux usa.Parcours qui aura un air de Flandres.Kristoff,Degengolb risquent d etre plus forts
en 2017,c a Bergen(en norvege),c plus pour alejandro(cotes a gros pourcentages;la répétition de celles-ci risquent d'en laisser bcp sur le carreau.Le meilleur gagnera)

Anthony 27/04/2015 18:59

S'il y a une course que je reve de le voir gagner c'est bien celle-là !!
Cette année a l'air bien niveau parcours (un peu comme le Ronde il me semble mais j'ai pas encore regardé en détails), l'année prochaine on peut oublier au Qatar !!
Et en 2017, je ne sais pas a quoi ca ressemble !

S'il gagne un Mondial, 1 ou 2 Tours de Lombardie (encore frustré de celui de 2014), encore une Vuelta, 1 San Sebastian + 1 ou 2 dans les Ardennaises on pourra dire qu'il rentrera dans l'histoire

Vincent 27/04/2015 17:49

Impérial valverde;quel champion.Carriere remarquable(podium et vice cdm a 23 ANS,doublé fleche liege a 35ans)C un monsieur(meme jaja,pourtant habituellement avare de compliments sur ale,l'a remarqué,hier,en direct);MSR,la lombardie,1 ou 2 ardennaises,gt(vuelta ou giro)et le cdm 2017 sont des objectifs que la bala pourrait éplinguer avant de partir
enfin,big up a clement et a tous les contributeurs du blog
Travail remarquable

supermamy 27/04/2015 15:34

Quel magnifique texte de Joel une fois de plus:quel talent de conteur.il me fait penser à la prose de Christian Laborde dans" le roi Miguel".
Pourquoi continuer à supporter la nullité de la presse sportive française quand on a cette qualité d'articles et de commentaires? mon choix est fait depuis longtemps .
Quelle joie de partager avec vous tous de tels moments.merci!

Aurel68 27/04/2015 21:01

Tres bon livre, pour un très grand Roi...

Bernard 27/04/2015 19:49

n'ayant pas lu "le roi Miguel", je vais me le procurer sur Amazon. Merci car j'adorais Indurain, sa gentillesse, son attitude

Joel 27/04/2015 15:03

Interview d'Alejandro :

http://www.velo101.com/pros/article/liegebastogneliege-interview-dalejandro-valverde--12304

A deux reprises cette phrase simple et humble : "Je suis un bon coureur".

C'est tout.

Yoann 27/04/2015 14:24

Un monstre !!!
Bravo Alejandro ♥♥♥

chanteloup 27/04/2015 13:52

réponse à Sisou : l'équipe ne connaît que le foot - ce journal est incompétent en vélo !! à la rigueur si
c'est un Français et encore pas sûr !!!!

Bernard 27/04/2015 13:49

Magnifique texte de Joël (le lien Répondre sur son texte ne marche pas) :les bons journalistes sont sur le blog.

Cela dit ,le texte de Brunel sur l'Equipe n'est pas à charge, même si l'expression " rapiécer patiemment tous les lambeaux d'une carrière considérable" est fort mal adaptée à la carrière d'un Monsieur bien décrit par Clément.
On devrait oublier les doutes concernant Valverde. C'est une autre époque et dans un complément Wikipédia en espagnol sur l'affaire concernée, il dit qu'n 2010 qu'on l'a jugé pour un problème ancien (datant sans doute de Kelme). Tous les commentaires lui reprochant de ne rien avoir reconnu sont donc faux!

Si le membre du blog qui avait signalé sa préparation spécifique pouvait donner des précisions, ce serait sympa

Bernard 27/04/2015 14:00

Pardon, Greg, je n'ai pas vu ton message précédent. C'est du off donc secret, mais en tout cas c'est de la bonne info

chanteloup 27/04/2015 13:48

Thierry Adams sur FR3 , a dû faire des cauchemars cette semaine ! lui qui ne voit jamais valverde , qui le pense toujours en difficulté ! SUBLIME ALEJANDRO - mercin por les émotions qu'il nous donne

claudio 27/04/2015 12:32

Et maintenant après ce grand bonheur est ce que le programme d'Alexandre est connu

Aurel68 27/04/2015 13:45

Route du Sud ou Dauphiné..
Je pencherais plus pour la 2e option.. A confirmer

Cunego 27/04/2015 12:46

Je pense que la prochaine course est la Route du Sud, en juin. A confirmer

sisou 27/04/2015 11:42

Pas de place pour Alejandro sur la une de Lequipe

claudio 27/04/2015 12:33

Alejandro

Clément 27/04/2015 12:29

Une stat relevée par L'Equipe que je n'avais pas remarquée : seuls Moreno Argentin (7) et Eddy Merckx (10) ont remporté plus de classiques ardennaises que lui (6). Impressionnant, d'autant qu'on peut espérer légitimement qu'il arrive à 7, voire 8, avant la fin de sa carrière : il serait alors juste derrière le Cannibale. Là, franchement, ce serait très fort.

Clément 27/04/2015 12:18

Alors pas d'achat pour nous haha. Voici le lien direct pour le lire en PDF http://ul.to/ebhe9in2

L'article de Brunel est particulièrement ambivalent, vous verrez...Pas grave, nous on a le billet de Joel ci-dessous, c'est nettement mieux !

Greg 27/04/2015 11:07

Bernard : """"""""""La première est pour souligner la bonne info donnée sur ce site (je ne me souviens plus qui) quand Valverde a fait un arrêt après la Catalogne, à propos d'un entrainement spécifique sur des côtes; Visiblement cela a payé"""""""""""" : oui c est l'info que j avais eu en off et que je vous avez donné sur le site. Comme quoi cela a vraiment payé!!!!

Joel 27/04/2015 10:59

Hier matin, un formidable coup de tonnerre a déchiré le ciel poitevin. Pas habituel, un orage pareil à la fin du mois d’avril... J’aurais dû comprendre : ce dimanche 26 avril 2015 ne serait pas un jour comme les autres. Alejandro Valverde allait remporter une sensationnelle victoire dans le 101e Liège-Bastogne-Liège de l’histoire, suscitant l’enthousiasme de ses supporters, tous transportés par l’énormité de l’exploit trois jours après un mémorable triplé dans la Flèche Wallonne. Du coup, les supporters sanglotaient ou exécutaient des danses d’Indiens devant leur téléviseur, l’inoxydable Adam lui-même mettait un genou de nouveau converti à terre, et sans doute ce journaliste de l’Equipe qui n’est jamais tombé dans le chaudron mais qui s’est spécialisé dans d’approximatives métaphores de quincailler, a-t-il été rétamé !

Elle n’était pourtant pas évidente, cette victoire. Hier matin, j’avais établi sur le blog la liste des coureurs qui pouvaient tirer leur épingle du jeu en profitant du fait qu’Alejandro avait une énorme pancarte dans le dos. Je me suis aperçu après l’arrivée que j’avais cité les dix premiers de la course, sans aucun mérite, car les meilleurs se désignaient d’eux-mêmes.

Que d’inquiétudes tout au long de cette journée ! Lorsque les Astana très actifs ont emballé la course. Lorsque Kreuziger est parti bientôt rejoint par Fuglsang, un duo de choc! Lorsque le peloton a été coupé par une grosse chute et lorsque les Movistar ont complètement disparu de la scène du côté de la Redoute.

Mais voilà ! Alejandro n’est pas seulement un athlète d’exception, il a une science infuse de la course, une expérience achevée qui lui permet de gérer parfaitement son effort. Quel sang froid, quelle vista ! Au pied de la côte de Ans, il est bien présent avec un masque de mineur du Borinage, débarassé de ses lunettes. Il mène le petit peloton des rescapés où Kwiatkowski, une nouvelle fois asphyxié, a disparu. Je suis pétrifié devant mon poste : il va forcément y avoir une attaque, on va forcément laisser Alejandro s’en débrouiller pour mieux le flinguer plus haut. C’est ici qu’il faut réagir de façon millimétrée. Moreno se décide, il part à fond sur la gauche, creuse un trou...Il va falloir y aller sinon Moreno gagne. Purito ne bouge pas, son équipier est devant. La pente fait partie du logiciel qu’Alejandro a dans la tête et qui commande ses jambes. A 550 m de la ligne, il met le turbo : retour quasi instantané sur le fuyard. Surtout se garder de continuer à ce rythme : la ligne est encore trop loin. Les autres recollent en file indienne. Ne plus laisser partir personne avant le virage à gauche tout en haut. Nous y sommes : cette fois, il ne peut plus être battu, j’en suis certain, je commence à hurler devant mon poste, il va gagner, il ne peut pas ne pas gagner, il gagne. Trop beau, un vrai délire !

Quand un coureur est capable de susciter un tel concentré d’émotions, de faire vibrer à l’unisson ceux qui aiment ce sport de façon aussi passionnée, c’est un très grand monsieur. Hier soir, toujours très excité, j’ai perçu à la place de mes habituels acouphènes (!) comme le petit bruit d’un burin : c’était sans doute celui qui gravait le nom de Valverde dans la pierre pour le remonter à côté de celui de De Bruyne, au-dessus de celui de Ferdi Kubler, Bartoli et Bettini ! Déjà mercredi, le nom de notre champion avait été remonté au niveau de celui de Marcel Kint, « l’Aigle noir ».

C’est cela, entrer dans l’histoire du vélo : une histoire de compagnonnage entre grands champions, toutes générations confondues !

otxoaj 27/04/2015 20:51

En lisant les papiers émouvants et profonds de Joel sur notre champion, je me suis demandé quel lien secret pouvait les unir.
Une explication qui vaut ce qu'elle vaut : l'anagramme phonétique d'ALEJANDRO nous donne : JOEL ARDAN. ( ouais, un peu tiré par les cheveux )
Alors bravo à Joel, chaud comme la braise dès qu'il s'agit de nous conter les exploits de notre champion, avec passion et finesse dans l'analyse.

el abuelo 27/04/2015 15:44

oui bravo Joel pour ce texte
moi je suis trop mauvais pour faire ça, mais j'apprécie ennormèment
et les commentaires de Clément,Benoit,Bernard,Supermamy.....et bien d'autres...
VENGA VALVERDE
el abuelo

lionel08 27/04/2015 14:05

Superbe texte ,dans la lignée de l'exploit de notre Champion et qui résume bien le magnifique aprés midi que nous avons passé hier.

Clément 27/04/2015 11:58

Très beau texte, bravo !

Cunego 27/04/2015 11:34

Magnifique Joel!

Tony 27/04/2015 10:40

Quand je lis certains commentaires sur l'équipe au sujet de notre Alejandro,ça fait mal,comment peut on être aussi méchant et cruel?

greg 27/04/2015 11:06

Superbe article!!!!

Cunego 27/04/2015 11:02

Bah oui, les gens sont cons... Quand il fait 2ème, c'est un suceur de roues, gagne-petit et incapable de prendre le risque de perdre le podium pour gagner. Et quand il gagne avec la manière, c'est une gosse chaudière et le plus gros dopé du peloton... Pitoyables

Moi je ne retient que le commentaire de Bernard :D "Très belle victoire de Valverde , très maitrisée, après un bon travail d'équipe, qu'il a du achever seul contre l'Armada des Astana, Katusha et Etix. Juste récompense pour un champion élégant et humble. Cette course n'a pas été du tout ennuyeuse. C'est une course de côtes, très dure, très tactique et elle voit de plus la confirmation d'un jeune talent français, Alaphilippe."

Rémy 27/04/2015 09:40

Énorme cette nouvelle victoire de Valverde qui commence vraiment à marquer l'histoire! Clément et moi avons vécu le final ensemble et on a sauté de joie quand il a franchi la ligne ! Super bel article aussi qui résume bien la course qu'on a vécu;

lionel08 26/04/2015 23:50

Et la cerise sur le gâteau,le voila en tête du classement world tour.

guigui22 26/04/2015 23:00

Grande maitrise d'Alejandro aujourd'hui, très costaud dans le final. Ça fait vraiment plaisir.

Eddy 26/04/2015 22:53

Comme vous tous je suis aux anges... Depuis son retour en 2012 j'attendais tellement une victoire sur un monument! Et là, il l'a fait! Il était énorme aujourd'hui tant physiquement que tactiquement, mais surtout mentalement! On a vu qu'il la voulait cette victoire et il est allé la chercher avec ses tripes.
Tout était parfait jusqu'à la côte de Saint Nicolas où il a rapidement pris ses responsabilités en accélérant. Ensuite il est un peu rentré dans le rang sur la fin de cette côte mais d'après moi c'était volontaire et je ne pense pas qu'il était limite à ce moment là. Puis, les Gilbert, Kwiat, Galopin et Nibali éliminés, il se retrouvait dans une position très inconfortable dans un groupe avec 3 Katusha et aussi Rui Costa dont je me mefiais beaucoup. Quand Dan Moreno a attaqué, Alé a commencé à répondre puis s'est rassis, et là j'ai cru comme vous tous que tout était perdu. .. Le Valverde de 2013 et 2014 se serait alors battu pour une belle 2e place, mais pas le Nouveau Valverde! C'est lui qui prend les responsabilités en plaçant une grosse acceleration pour aller chercher Moreno, ayant compris que les autres lui laisseraient tout le poids de la course jusqu'au bout. Et malgré cet effort d'une extraordinaire violence, il lance le sprint et remporte magistralement la doyenne pour la 3e fois.
Merci champion pour les émotions et le bonheur procurés! <3 <3 <3

supermamy 26/04/2015 22:16

Oui,merci Clément,de m'épargner d'écrire tout ce que j'ai ressenti car tout est dit.
en fait,je n'ai presque rien vu du final,faisant des allers retour tellement j'appréhendais cette arrivée,
Quelle émotion,partagée avec mes petits enfants qui je pense ont crié autant que moi quand il a levé les bras.
Merci Bala,Rien qu'avec les Ardennaises ,la saison 2015 est remplie et de quelle façon!
Tellement contente aussi de ce sacré pied de nez de tous ces détracteurs,qui polluent les articles par leurs commentaires sans aucun intérêt ,quand ce n'est pas les journalistes eux mêmes.
C'est un beau résultat pour une vieille casserole non? messieurs les journalistes de l'Equipe,?
Phénoménal Alejandro Valverde!
Chapeau Monsieur Valverde!!!.

Cunego 26/04/2015 21:49

Perso, depuis 4h, j'ai l'impression de flotter :D
Quand il a gagné, j'ai couru dans les escaliers en criant pendant 2 minutes :D
Merci Balverde, et merci Clément pour superbe article!

alexiaa 26/04/2015 21:23

Bsr et re pour certains aujourd'hui g vu la plus belle victoire de notre champion
Tout y était réunit tactique,maitrise ,sang froid, force, courage ,panache, pression,chance,réussite mécanique, équipe,adversité ,y avait deja de nombreuses victoires comme LBL,fflèche, Ssan Sébastien, zubia,tte plus belle les unes des autre,mais alors aujourd'hui elle restera a jamais.

Bernard 26/04/2015 21:21

Trois réflexions à la suite de ce magnifique texte
La première est pour souligner la bonne info donnée sur ce site (je ne me souviens plus qui) quand Valverde a fait un arrêt après la Catalogne, à propos d'un entrainement spécifique sur des côtes; Visiblement cela a payé
La seconde est relative au rôle de l'équipe: dans cette course, Arrieta a très bien dirigé ses hommes en les faisant intervenir successivement. Herrada puis Visconti ont été magnifiques et Alejandro a pu sortir du bois au dernier moment, pour assumer le final seul. D'une façon générale, on sous-estime le rôle de cette équipe valeureuse, même si elle n'est pas dominante. Un argument en dehors d'une preuve: elle sait conduire son leader à la victoire, alors que l'équipe d'Espagne, pleine de vedettes aux intérêts contradictoires, n'a pas su conduire Alejandro à la conquête d'un titre mondial
Le 3ème point est subjectif: Je me disais, comme Clément, il ne va pas s'en sortir tout seul comme cela avec les départs successifs. Et puis Moreno a fléchi, et Valverde est parti progressivement. Il le fait à 35 ans, mais il n'est pas "vieux". J'ai m'impression qu'il s'est épargné deux ans d'usure pendant son arrêt et que depuis 2015, il gère mieux avec Arrieta et Garcia-Acosta. Il va durer.

Quand à la sensation de bonheur, elle est indicible. Et j'ai l'impression que ce n'est pas fini: rendez-vous cet été et à l'automne.

Clément 27/04/2015 01:29

A la Valverde comme on dit maintenant, Alaphilippe comme on dira demain !

Bernard 27/04/2015 00:22

Oui c'est vrai Valverde a été esseulé à la fin , mais il y a deux éléments expliquant cela: d'une part Visconti dit sur un tweet de Movistar qu'il a eu une crampe dans la côte de Saint-Nicolas; Mais quel brio et quel dévouement avant! Ensuite Quintana a été pris dans la chute je crois et n'est pas revenu. Tu as raison, ce n'est pas parfait, mais je voulais les associer. Oui, Stybar a fait le boulot pour tout le monde, et Valverde en a profité comme les autres.
Je voulais simplement dire que j'aime aussi cette équipe. Valverde lui me touche profondément et sa photo avec son petit illustre bien cet aspect affectif qui existe chez beaucoup ici, et l'on lit ce bonheur exprimé
Pour rire, ce matin, ma femme m'a grogné dessus parce que j'étais sur le blog au lieu de partir en vélo. Et quand on est parti, on a fait des côtes qui se succédaient. C'est quand même dur. Et au sommet de la dernière, elle m'a largué! A la Valverde, comme on dira maintenant

Clément 26/04/2015 23:17

Une fois n'est pas coutume, pas tout-à-fait d'accord avec toi Bernard sur le 2e point à propos de la Movistar. Peut-être qu'Arrieta a bien dirigé ses hommes avec les moyens du bord, je ne sais pas, mais en tout cas physiquement elle n'a pas tenu le coup pour pouvoir aider Alejandro dans le final. Sans le gros de travail de Stybar (merci à lui !!), pas sûr que Valverde aurait gagné ce Liège.

Mais sur les points 1 et 3, tout à fait d'accord oui. Je n'ai pu trouver aucune info sur cet entraînement en montagne dont quelqu'un avait parlé ici mais ça a porté ses fruits en tout cas !
Et oui Samuel, c'est drôle de repenser à tout ce qu'on se disait au début de saison à propos de son enchainement au Moyen Orient dont était critique...On a toujours dit qu'on jugerait ce choix à la lumière de ses résultats sur les ardennaises ; finalement il n'y a pas à se plaindre !

guigui11 26/04/2015 22:59

C'était quoi cet entrainement spécifique sur des côtes?

Samuel 26/04/2015 22:52

Très bonne analyse, Bernard, et ajoutons que si pas mal d'autres nous (moi parmi les premiers) avions douté de son programme de début de saison, force est de constater qu'il a préparé les Ardennaises de la meilleure façon.

Anthony 26/04/2015 21:03

Quelle victoire d'Alejandro, il a mérité cette victoire !!
Il a maitrisé la course de bien belle manière, a accéléré à St-Nicolas pour éliminer les Gilbert, Nibali et autres Kwiatkowski, puis a géré Moreno dans Ans avant de revenir et de l'emporter aisément au sprin !! Cet homme est juste monstrueux, j'ai poussé un de ces cris quand il a gagné, réveillant mon chat et désespérant mon père :D
Je pense qu'on devrait essayer de regrouper des photos de nous buvant un verre et lui envoyer pour feter son anniversaire et son 3ème L-B-L, qu'en pensez-vous ?

lionel08 26/04/2015 20:50

Quelle belle prose que voila Clément,j'y souscris totalement.

Tony 26/04/2015 20:03

Dans la dernière ligne droite j'ai eu peur qu'il se fasse déborder,avec mon gamin de 9 ans on était comme des fous quand il a gagné,encore un grand moment de ma vie,c'est euphorisant,merci Alejandro.......

ridha tunis 26/04/2015 18:59

je vous dire que alejandro est meilleur cycliste espagnole il entre dans l'histoire du cyclisme

Samuel 26/04/2015 22:45

Certains (dont je ne fais pas parti) mettrons Miguel Indurain devant Contador et Valverde, 5 Tours consécutifs, 2 giros, ça compte aussi.

Bernard 26/04/2015 21:29

Contador est meilleur sur les grands tours, d'où l'impression subjective en sa faveur, mais sur l'ensemble du palmarès, avantage objectif à Alejandro.

vamos 26/04/2015 21:04

oui en comptant les places d'honneur , mais au niveau palmares pur (victoires dans les grand tour , monument ,mondiaux) contador reste devant

Clément 26/04/2015 20:51

11 saisons pro complètes tous les 2.

Contador : 3 fois sur 11 dans le top 10 du classement mondial.
Valverde : 9 fois sur 11 dans le top 10 du classement mondial.

Cunego 26/04/2015 20:31

Les classements mondiaux mettent Valverde devant Contador, et assez largement.

vamos 26/04/2015 20:19

non le meilleur cycliste espagnol ca reste contador , restons objectif quand meme

lionel08 26/04/2015 18:31

Je remercie vraiment Alejandro pour tous ces moments de bonheur et d'intenses émotions qu'il nous procure.

sytchev 27/04/2015 09:28

Ce n'est pas ce que dise les classements en tout cas. Valverde est quasi-systématiquement devant Contador sur les classements de fin d'année.
Contador est au dessus en GT, mais sur les courses d'une semaine, ils se valent.
Et Valverde est bien meilleur sur les classiques. Valverde excelle dans les 3 domaines. Contador n'excelle que dans deux.
Pour moi Valverde est donc meilleur que Contador. Après ça reste bien sûr aussi une question de goûts. Je préfère les palmarès diversifié.
Mais encore une fois si on veut être objectif, on voit que Valverde est devant dans à peu près n'importe quel classement (World tour, PCS all time, etc)

lionel08 26/04/2015 18:16

Quelle beauté dans l'effort quand il revient sur Moreno.

Bernard 26/04/2015 18:16

Un bonheur profond et réel à la suite de ces deux victoires magistrales, gagnées presque seul à la fin mais restons juste, chapeau à Visconti et José Herrada. Ils ont bien fait le boulot

Et oui Valverde a 76 points d'avance par rapport à l'an dernier au classt UCI. A l'individuel 2015 il passe devant Kristoff qu'il devance au classement sur 24 mois. Franchement, on me disait cela il y a une semaine, je n'y croyais pas. Le combiné de l'an dernier (4,1,2) était extraordinaire, mais celui de cette année (2,1,1) le surpasse. Il a fallu un formidable Kwiatkowski pour empêcher le triplé; Mais qu'aurait - on entendu alors?
C'est vraiment le plus "ardent" des Espagnols...

lionel08 26/04/2015 18:14

il a vraiment manqué peu de chose pour qu'il fasse le triplé sur les ardennaises.Les efforts qu'il a fournis sur l'Amstel pour revenir d'abord sur Kwiatkowski puis ensuite sur Gilbert lui ont surement couté la victoire.

esox lucius 26/04/2015 18:12

en premier lieu merci pour l'animation de ce site et la qualité des commentaires.
pendant des lustres j ' ai pensé etre seul a admirer A.Valverde.
Je me suis réjouis infiniment de l'intelligence dans la construction de cette victoire ,inversement proportionnelle à la prose rageuse de l'Equipe de demain.

lionel08 26/04/2015 18:06

C'était surement le plus costaud mais je pense que c'est surtout avec ses tripes qu'il a gagné.

BIP 26/04/2015 18:10

Je ne suis même pas persuadé que c'était LE plus costaud aujourd'hui. Mais en tout cas, clairement le plus intelligent. Et à l'arrivée c'est bien lui le plus FORT

BIP 26/04/2015 18:05

Si même Rodriguez se met à vanter Valverde où va-t-on:) Par contre, hélas, on n'empêchera jamais tous les "abrutis" sur les forums de reparler encore et toujours des mêmes histoires. C'est d'un pénible...

Nathan 26/04/2015 18:00

Cette tactique, il a su l'appliquer parce qu'il était surtout au dessus des autres, je pense que c'est ce qu'il faut retenir dans un premier temps

BIP 26/04/2015 17:57

Franchement, pour moi, c'est une des plus grandes victoires de sa carrière. Mais quelle maîtrise... J'ai souvent "critiqué" sa tactique sur les fins de course mais alors là.... ENFIN (et d'ailleurs comme l'Amstel) il a pris ses responsabilités et il a évité se faire piéger bêtement comme cela est hélas si souvent arrivé dans le passé. Comme quoi un changement de tactique de sa part s'est avéré payant. Et pour une fois que Jalabert (et même Adam!!!!) lui envoient des fleurs, on ne va gâcher notre plaisir. J'ai regardé la course en faisant du vélo d'appart (histoire d'être en immersion dans la course...lol) et quand Alejandro a levé les bras, j'ai fait exactement pareil comme si c'était moi qui venait de remporter le titre. Ca c'est vraiment des grands moments!!!! Toutes nos félicitations à Alejandro et un grand merci!

Girsstar 26/04/2015 17:32

Valverdissimo !
Mes cris de joie ont fait trembler les murs de ma maison et abasourdi mon épouse.
Je suis aussi heureux qu'Alejandro.
C'est la première fois que j'entends des compliments de la part de Thierry Adam.
Messieurs les détracteurs, sortez de votre obscurantisme.
Encore une fois, quel grand champion, il me fait tellement vibrer.

loic 26/04/2015 17:26

j'ai sangloté a la victoire de notre champion, tellement la victoire est belle, intelligente, construite, indécise. mais surtout qu'il accumule des titres cent fois mérité pour un champion d'exception. ce n'était pas gagné du tout et là l'émotion est a son paroxysme quand il concrétise. bravo champion, tu es définitivement rentré dans l'histoire du cyclisme en remettant tes détracteurs a la raison et a la vrai réalité de ce que nous, fan d'alejandro, savons de ce mec qui incarne le vélo. il parfume les routes de sa présence, il emerveille les paysages de sa classe, il hypnotise le peloton de son charisme.
venga, venga, campéon.

Bernard 26/04/2015 17:11

Oui, maitrise extraordinaire et quel calme, quelle qualité d'observation. En deux ans (rappelez-vous 2013 et ses difficultés à gagner), qu'est -!ce qu'il a muri.
Et ce regard de grand enfant à l'arrivée, pas d'orgueil ni de prétention. Une vraie humilité, il est avec son vélo. Il a un truc dans sa tête et pas uniquement dans ses jambes

Mais NON sa saison n'est pas finie; Il a à la louche 100 points d'avance à l'UCI par rapport à l'an dernier et il peut gagner des étapes au Tour et sur la vuelta, faire au moins un podium sur l'un des grands tours et gagner San Sébastian et/ ou la Lombardie
Je n'y croyais pas en début d'année mais un 4ème titre de meilleur mondial est envisageable.

greg 26/04/2015 17:05

Titouan a complètement raison : Alejendro a gagné tout seul, sans réellement d'équipe capable de l'emmener. Quant à Quintana, euhhh il est où celui-là????? Absolument invisible!
Alejandro semblait extrêmement fatigué à l'arrivée : cela peut se comprendre - Il a été phénoménal !!!

aurel68 26/04/2015 17:19

Relax avec quintana! ^^
Pour lui objectif tdf, et romandie mardi.
A noter qu'il a chuté en même temps que Martin avant la redoute!

Samuel 26/04/2015 17:02

ENHORABUENAS CAMPEON !!!
Cette victoire est un chef d'oeuvre, gagné en patron.... c'est lui qui accélère dans la côte de St-Nicolas et contribue à faire exploser certains favoris (Gilbert, Kwiat puis Nibali) avant que les purs grimpeurs n'imposent leur rythme. Il a toujours été parfaitement placé, notamment derrière Stybar avant St-Nicolas, puis jusqu'à la côte de Ans. J'ai trépigné devant ma télé pour qu'il sorte sur Moreno dans le dernier kilomètre, quitte à tout risquer plutôt que d'assurer un nouveau podium et encore une fois, il revient en même pas 200m, puis quel sprint, en patron, il le lance aux 200m et ne se laisse reprendre par personne, même pas par le rapide Alaphilippe (ce jeune puncher me plait beaucoup).
Alejandro est définitivement dans l'histoire du cyclisme.

Archives