Venga Valverde

Le blog des supporters de la Balaverde


Comment analyser ce Dauphiné ?

Publié par Clément sur 14 Juin 2015, 17:20pm

C'est un Dauphiné déroutant qui vient de s'achever pour nous qui suivons Alejandro. Il termine 9e, en fin de top 10 : en toute franchise, on s'attendait à bien mieux, on ne va pas se mentir. Cela dit, lors de sa dernière participation, en 2013, il avait terminé 7e - un résultat très similaire donc, et qui ne l'a pas empêché d'être fort ensuite en montagne sur le Tour. Mais cette comparaison est en trompe-l'oeil, d'une part parce qu'Alejandro a cette année gagné du temps avec son échappée d'avant-hier (même si ça l'a fatigué ensuite, ce qui joue dans l'autre sens), et d'autre part et surtout parce qu'il n'y avait pas de chrono cette année, là où en 2013 le parcours comprenait un chrono plat de 32 km, ce qui est conséquent.

L'analyse est difficile, encore plus en l'absence de déclarations d'Alejandro qui permettraient de nous éclairer un peu (et c'est vrai que ce silence radio n'est pas particulièrement rassurant). Je vais donc essayer de faire une synthèse des différentes pistes.

Ce sur quoi nous sommes tous d'accord (sauf erreur de ma part), c'est qu'Alejandro n'a pas montré une grande forme. A partir de là, 2 grandes questions se posent légitimement :

- est-ce un bien ou un mal ? Intuitivement, on aurait préféré voir Alejandro en forme : c'est plus rassurant pour le Tour. Mais Alejandro, au cours de sa carrière, est souvent arrivé en forme trop tôt, dès le Dauphiné, ce qu'il a parfois payé ensuite sur les 3 semaines du Tour. Dès lors, le voir pas encore au top en juin peut être une bonne chose. Cela, c'est tout-à-fait vrai. La question est plutôt pour moi : sa forme s'améliorera-t-elle significativement d'ici le Tour ? Là-dessus, franchement ce n'est pas garanti. Alejandro est capable d'arriver très vite en forme après avoir peu couru, on le sait. En revanche, si je ne m'abuse, on a peu souvent vu sa forme changer significativement en un délai court, comme ça peut être le cas pour un Nibali par exemple : sa forme a plutôt l'habitude d'être constante. Il y a bien les contre-exemples de Vuelta où il retrouvait la forme après un Tour plus ou moins difficile, mais je ne pense pas que ces exemples soient pertinents dans notre cas (la Vuelta, c'est particulier). Par ailleurs, notons que les dernières fois où Valverde nous a fait douter en juin, en 2012 sur le Tour de Suisse et l'an dernier sur la Route du Sud, il s'est révélé ensuite peu convaincant en montagne sur le Tour. Et quand en 2013, il ne termine certes que 7e du général du Dauphiné, il termine tout de même respectivement 4e, 6e et 6e des 3 étapes de montagne. Cette année, ses résultats ont été indéniablement moins bons. J'avoue que voir Rodriguez, pas forcément au top ces derniers jours, réussir à faire un top 5 sur l'étape du jour à 28" de Froome, là où Valverde, 17e, perd 1'40", ne m'a pas franchement rassuré.

- est-ce volontaire ou non ? Et si tout simplement Alejandro avait choisi volontairement de planifier son pic de forme de façon à être à 100% durant les 3 semaines de la Vuelta, son grand objectif cette année ? Dès lors il pourrait vouloir monter en puissance durant le Tour, de façon à pouvoir être utile à Quintana tout en se préparant bien à la Vuelta : après tout, sa mission, sur le papier, c'est ça. J'espère tout de même qu'il aura la forme suffisante pour lever les bras en 1ere semaine, avec bien sûr l'arrivée au mur de Huy, mais aussi celle au mur de Bretagne. Normalement, avec son talent et le niveau qu'il a montré en avril, il ne devrait craindre personne ! Je reste donc optimiste à ce niveau là. C'est moins le cas concernant le général du Tour, mais encore une fois, ce n'est pas son but (et je peux me tromper !). Tout dépend donc dans quelle perspective on se place lorsqu'on se dit optimiste, inquiet ou autre. Hier soir dans un commentaire intéressant jbchavalverde écrivait que "pour la première fois depuis sa suspension, le Tour n'est pas son objectif majeur. Donc pas son pic de forme. Son but, être à 85% dans la 3e semaine du Tour, à 100% sur la Vuelta pour la gagner et garder la forme jusqu'au Mondial." Dans cette perspective je suis confiant, là oui.

En tout cas, un point positif est à retenir : Alejandro en veut, est motivé, n'hésite pas à attaquer ! Il sera offensif en juillet, et ça promet de belles émotions. Attention cependant à ne pas faire les choses un peu maladroitement : il s'est beaucoup donné avant-hier dans l'échappée et ça lui a sans doute coûté des forces dans le final, comme aux Strade Bianche ; et aujourd'hui, il a tenté une offensive avant la montée finale mais j'avoue que je ne suis pas persuadé que c'était la meilleure tactique. Pas grave, mais l'important est que sur le Tour, ses offensives soient bien pensées. En tout cas, le mental est là (contrairement à la même période en 2012) : ce qu'il lui manque encore, ce sont les jambes, mais ça peut encore venir d'ici juillet.

Pour finir, 2 remarques :
- on était très sceptique en début de saison sur sa préparation aux classiques. On connaît la suite...:)
- il ne s'agit pas de "tomber" sur Alejandro quand on décrypte ses performances comme j'ai pu le lire dans les commentaires.
Il est numéro 1 mondial, il a fait une grande 1ere partie de saison qui fait de son année une année d'ores et déjà réussie, là-dessus il n'y a pas de doute. Et on le supportera jusqu'à la fin de sa carrière, quoi qu'il arrive : comme le dit très justement supermamy, "je crois que nous sommes tous et moi la 1ère,des enfants gâtés par un champion hors norme,habitués à recevoir ses victoires en cadeaux et dés que ça tourne un peu moins bien ,on fait des caprices,on a besoin de comprendre,on lui trouve des erreurs ,on le critique un peu. Ne soyons pas trop exigeant et prenons chaque belle performance et victoire". Oui, mille fois oui ; cela dit ça ne doit pas nous empêcher d'avoir un regard réaliste sur ses résultats. Si un jour il n'est pas bon, il n'est pas bon, n'en faisons pas un tabou. Ce n'est pas grave, et ça n'est pas critiquer notre champion que de constater une baisse de régime !

Photo letour.fr par B.Papon

Photo letour.fr par B.Papon

Commenter cet article

kikes 19/06/2015 12:45

Pinot c normale qu il soit leader sur le tour de suisse parce que les autre meilleur grimpeur était son Dauphiné mais pour moi pinot ne méritait pas le podium sur le tour l an dernier tout comme peraud et pour moi aussi pinot évolué nettement au dessus de potentiel

bernard 18/06/2015 18:41

Pinot très en forme sur ce tour de Suisse dans lequel Movistar ne brille pas. Le renouveau du cyclisme français semble assuré plus que celui du cyclisme espagnol (pour le moment). Ces alternances sont logiques.

vivi 18/06/2015 22:59

Pour avoir regarder le Giro,je suis du meme avis que Chiappucci,le meilleur grimpeur de cette course,m'a semblé etre Landa(oui ,meilleur que Contador,c'est tout dire),et qui confirme des talents remarqués il y deja quelques saisons,de plus il n'a que 25 ans:l'Espagne a peut etre trouvé un nouveau champion,mais c'est l'arbre qui cache la foret(actuellement)

Clément 18/06/2015 19:11

Oui Pinot confirme le niveau qu'il avait montré sur le Tour l'an passé, c'est bien ! Il connaît une progression globalement constante, tout-à-fait crédible - et je ne suis pas du genre à épargner les Français quand leurs perfs sont douteuses (cf Europcar il y a quelques années) -, d'autant que dès le tout début de sa carrière on parlait de lui comme le possible grand grimpeur français à venir. Pour moi il n'a pas usurpé son podium de l'an dernier, il fait bien partie des meilleurs grimpeurs du peloton désormais, même si ça fait bizarre à écrire. Cette année il fait 4e de Tirreno, 4e du Tour de Romandie où il a gagné la belle étape de montagne, là il brille au Tour de Suisse...L'année dernière on a pesté contre lui à un moment donné pour une histoire pendant le Tour, c'est normal on était dans notre rôle de supporter d'Alejandro, mais c'est oublié désormais, et perso j'espère qu'il fera un beau Tour, en tout cas s'il passe la 1ere semaine sans encombres il a tout pour. A l'inverse Peraud n'a présenté aucunes garanties cette année, ça m'étonnerait beaucoup qu'il retrouve son niveau de juillet dernier. Le 3e larron, Bardet, reste sans doute un peu moins bon grimpeur que Pinot (il faut dire qu'il est plus complet, notamment sur les classiques), mais c'est tout de même du solide (niveau top 5 plutôt que podium, même si là encore tout va dépendre de la 1ere semaine).
En revanche celui qui est vraiment décevant cette année c'est Barguil. Espérons qu'il retrouve la forme pour son 1er Tour. Mais il a terminé 15e de l'étape remportée par Pinot, c'est possible qu'il monte en régime pour le Tour, ça ferait plaisir à voir.

claudio 18/06/2015 07:58

Très franchement un début de tour logiquement favorable à ale j ai regardé en détail alors une mise en route pour lui avec une etape et pourquoi pas un maillot jaune et une issue pour Nairo je signe tout de suite vivant movistar

Rémy 16/06/2015 23:51

Selon moi Alejandro se connaît assez pour savoir s'il peut jouer le coup ou non sur une course à étape d'une semaine! Il peut très bien revenir d'un assez long break et marcher pour la victoire, s'il se prépare comme il faut. Ce qui change tout ici, ce sont ses objectifs. Le Dauphiné n'en a pas fait parti, et pour la première fois depuis quelques années Valverde cherche à repousser un peu son pic de forme. Après, la "désillusion", c'est l'aspect psychologique. On a pris l'habitude de le voir à l'ouvrage en juin déjà et certainement que lui aussi! Ca nous fait bizarre à tous.
Venga Alejandro, quel Dauphiné il nous fait encore, dans cette autre optique, toujours dans la surprise, et évidemment la grande classe.

Fabien 16/06/2015 22:17

Moi j'ai un petit regret sur ce Dauphiné c'est effectivement la perte de points UCI un peu bête de la dernière étape ou Alejandro n'était pas assez costaud pour attaquer de loin et ou il aurait du finir mieux classé, combiné à cela un début de saison où il est allé courir un peu trop à mon goût au moyen orient (peut-etre pression du sponsor ok mais fallait-il les faire toutes ???)

Une participation à Paris-Nice ou à TIRRENO lui aurait permis d'avoir plus de points, j'espère qu'il ne le regrettera pas en fin de saison car CONTADOR avec les 2 grands tours auxquels il participe risque de ne pas etre loin...

Bernard 17/06/2015 10:16

Je partage totalement cette analyse et là aussi on se sent moins seul parce que parfois j'avais l'impression d'être le "comptable" du blog.
Pourquoi accorder tant d'importance à un quatrième titre UCI peuvent penser certains? Parce que ce serait exceptionnel et il a plus de chance de l'avoir que d'obtenir un titre mondial, loterie dans laquelle il est toujours devancé par un opportuniste plus malin que lui.
Il y a Contador et Porte comme rivaux, sans parler de Froome et Costa (le cauchemar celui-là, il a tout du faux-derche). Alejandro s'il gagne ce classement ce que je crois vraiment possible s'il en fait un objectif, se situerait ainsi officiellement comme le coureur le plus complet de sa génération devant Purito et Contador. Alter ego de Kelly et Jaja, ce qui lui va bien.
Il va lui falloir une très bonne fin de saison. Avec une 4ème place au Dauphiné, qui était vraiment jouable le dernier jour, vu l'énergie qu'il avait, cela aurait été bien
Je me demande qui dirige Movistar sur le terrain, car cela a été très cafouilleux. Et sur son comportement, au-delà des résultats, on n'a pas vu un Valverde serein (ou parfois exprimant directement sa colère), mais un homme qui donnait l'impression d'en faire un peu à sa tête sans l'harmonie habituelle avec son encadrement et son équipe. L'avis de supermamy, assez intuitif, peut être juste.
En pratique pour le tour l'idéal serait de ramener des points et au minimum de ne pas s'épuiser pour aligner San Sébastian/Vuelta/lombardie (sa deuxième période de forme à mon avis) dans les meilleures conditions.
Au moins on ne devrait pas s'ennuyer...

Joel 16/06/2015 19:43

Chute de Rojas à l'arrivée aujourd'hui au Tour de Suisse, mais rien d'inquiétant pour la suite

BIP 16/06/2015 19:32

Ouais j'avais oublié le chrono c'est vrai... Mais ça ne change pas mon avis sur l'hypothèse évoquée par rapport au Dauphiné

BIP 16/06/2015 19:10

Franchement, je ne suis pas vraiment de votre avis. Ca m'étonne fort qu'Alejandro soit venu "de force" à ce Dauphiné. On sait tous qu'il a toujours apprécié cette course et de mon côté je pense même qu'il avait à coeur d'y revenir. Si ce n'était qu'une histoire de point UCI, Unzue n'est pas con il l'aurait plutôt envoyé sur le tour de Suisse. Vu le parcours moins exigeant que le Dauphiné et le plateau proposé, Alejandro avait toutes ses chances (même à 75% de ses possibilités) de jouer au moins le podium tranquille. Bref, votre hypothèse m'apparaît vraiment peu probable...

Joel 16/06/2015 19:30

... et pour un barème de points WT strictement identique à celui du Daupiné

Joel 16/06/2015 19:29

Ce n'est bien sûr qu'une hypothèse...

Quant auTour de Suisse, encore plus long que le Dauphiné en journées de course et en kilométrage, cela risquait d'être au moins aussi difficile, surtout avec un clm individuel de près de 40 kilomètres qui déterminera forcément en grande partie le classement final!

Joel 16/06/2015 18:21

Déclaration de Quintana sur sa relation avec Alejandro (Cyclismactu) :

"Il y a beaucoup de confiance entre nous, nous sommes unis et nous pourrions rendre la course difficile pour nos rivaux et la tourner à notre faveur."

Clément 16/06/2015 17:48

2 infos annexes :
- Gilbert forfait pour le Tour (+ Kwiatkowski en méforme) : Alejandro a un boulevard pour lever les bras sur la 1ere semaine du Tour !
- Info insolite : Alejandro cité dans une des épreuves du Brevet des Collèges cette année (l'épreuve de maths pour collégiens français d'Amérique du Nord) : https://twitter.com/jice_peraud/status/610521942765006848/photo/1

Joel 16/06/2015 17:25

Si nos hypothèses se confirment, reste à savoir comment Alejandro va réagir... Cela peut donner un beau sursaut d'orgueil. A voir déjà au championnat d'Espagne!

Joel 16/06/2015 09:05

Valverde souhaitait-il vraiment faire ce Dauphiné? En constatant son complet et très surprenant mutisme avant, pendant et après la course, j'en viens à me demander s'il n'est pas venu en service commandé au Dauphiné...

Evidemment, je fabule peut-être, mais quand Alejandro se remettra à parler, il pourra toujours me démentir. En attendant, mon scenario (imaginaire) est le suivant : Unzué veut absolument que la Movistar soit représentée par l'un de ses deux grands leaders au Dauphiné (ce qui n'a pas été le cas au Giro et ne l'est pas non plus au Tour de Suisse) ; Alejandro argue du fait qu'il a plus de 5000 kms de course dans les jambes et qu'il a un lourd programme en seconde partie de saison...On discute... Alejandro est contraint de céder...Il vient donc au Dauphiné un peu à reculons mais court en professionnel : offensif, aidant bien Intxausti jusqu'au bout, conduisant la Movistar à la victoire par équipes...

Maintenant, il va falloir gérer : nous sommes engagés dans le plan 14 500 kms sans assurance que cela ne coincera pas avant la fin... Cela Alejandro le sait, et je crois que foncièrement, c'est un inquiet...

Clément 16/06/2015 17:22

Hypothèses très intéressantes que vous soulevez, je n'y avais pas pensé, mais c'est loin d'être farfelu. Supermamy vise juste à mon avis en évoquant l'attitude d'Unzue sur le Tour 2014, où il avait volontairement dénigré Alejandro à la fin de l'épreuve pour pouvoir lui baisser son salaire ensuite...Je ne serais pas étonné qu'Unzue ait poussé fortement Alejandro à aller au Dauphiné, pour une histoire de points UCI pour l'équipe, étant donné que sinon, il n'aurait eu ni Alejandro ni Quintana sur 2 grandes épreuves WT (Dauphiné et Tour de Suisse).
Et Supermamy quand tu te demandes "Une histoire de points UCI Pro tour? alors pourquoi Nairo Quintana ne s'est il pas présenté au tour de Suisse?", la réponse est pour moi double : 1) Quintana est devenu le grand poulain d'Unzue, en lieu et place de Valverde, on l'a bien senti depuis plusieurs mois, dès lors s'il n'avait pas envie de faire le Tour de Suisse, Unzue ne l'y a pas forcé ; 2) Quintana a un caractère différent de Valverde, il n'hésite pas à commander, à affirmer ses volontés, à s'imposer face à Unzue, tout le contraire d'Alejandro. Et n'oublions pas qu'Unzue doit une sorte de dette à Quintana, il l'a obligé à courir le Giro l'an dernier à la place du Tour (Quintana a été clair sur le sujet : c'était le choix d'Unzue), et il a fait un "cadeau" à Valverde en lui accordant le leadership total sur le Tour ; cette année pour le Tour c'est donc priorité à Quintana, y compris dans les choix de préparation.

Je crois aussi, même si c'est un peu dur à dire, qu'Unzue se dit que de toute façon Valverde a réussi la mission qu'il lui avait fixé pour la saison, gagner un monument, et qu'Unzue a par conséquent moins de considération pour lui pour le reste de la saison. Autrement dit, Unzue se dit peut-être que si Valverde est un peu fatigué à un moment donné, ce ne serait pas très grave, étant donné qu'il a déjà fait le job et que la priorité va à Quintana...et que dès lors, autant le faire beaucoup courir pour favoriser au maximum la victoire de la Movistar au classement World Tour et celle d'Alejandro au classement individuel par la même occasion.

Voilà, ce ne sont que des hypothèses, je me trompe peut-être complètement, mais puisqu'on en parle, et puisqu'on n'a absolument aucune info ni décla sur Alejandro ...(depuis combien de temps n'est-ce pas arrivé, sur une course d'une semaine, a fortiori sur une course aussi importante que le Dauphiné ? Très longtemps je pense !).

Bernard 16/06/2015 13:24

Inquiet oui peut-être , mais surtout, mais cheval appliqué qui peut devenir fougueux, avec un instinct de ce qui lui convient, des antennes et une capacité de résistance plus ou moins consciente en cas d'obstacle. Il est psychologiquement visiblement très fin et il a visiblement beaucoup travaillé sur lui pendant son arrêt, à la fois pour ne perdre aucune motivation et pour se remettre en question. Je serai toujours reconnaissant à Clément d'avoir maintenu le blog pendant cette période

Bernard 16/06/2015 13:08

Comme vous deux, je subodore un scénario compliqué de ce type. En tout cas, Alejandro n'a pas l'attitude psychologique que nous lui connaissons; le dernier jour je ne sais pas ce qu'il a fait et lui et Intxausti ne se sont pas beaucoup parlés. En tout as la gestion des points UCI, s'il s'agit de cela n'a été bonne ni pour Alejandro (perte de30 pts), ni pour Movistar (perte de 40 pts ). Alors que se passe t il?

Heureux de vous lire tous les deux, car parfois on se dit que l'on se fait un cinéma tout seul. Mais quand il y a plein d'indices concordants et que l'on n'est pas le seul à les voir, alors...

PS: j'attends confirmation d'un nouvel élément dont j'informerai Clément

supermamy 16/06/2015 10:05

J'avoue que j'ai songé au même scénario que Joël,tellement intriguée par ce silence radio de notre champion et sur le fait que même sur leur site Movistar team ne s'est vraiment pas étendue sur les résultats d'Alejandro sur ce Dauphiné alors que l'on ne sait plus quoi faire des articles sur Nairo Quintana. Une histoire de points UCI Pro tour? alors pourquoi Nairo Quintana ne s'est il pas présenté au tour de Suisse?
Une histoire de kms à engranger en compétition pour être au top au Tour de France?
encore une fois curieuse différence de traitement entre Valverde qui enchaine une préparation que je qualifierais de normale et Quintana qu'on laisse se préparer comme il l'entend en Colombie et qui se contente de participer à la seule route du Sud.
Curieux....
Peut être que je m'imagine beaucoup de choses...mais je pense sincèrement qu'il s'est passé quelque chose durant l'été 2014 lors de ce fameux tour de France! avec un certain..Mr Unzue.

Fabrice 16/06/2015 08:43

Je pense que nous pouvons être fier d'Alejandro. Comme l'indique le site UCI World Tour, il augmente son avance au classement à l'occasion du Dauphiné. Ne nous lamentons donc pas trop sur les résultats du coureur n°1 mondial (sinon que doivent penser les fans de Robert Gesink par exemple ?). Les classiques et les courses à étapes montagneuses sont des exercices vraiment différents. Il est difficile d'être au top sur les deux la même année. Rappelons-nous que 2009, une mauvaise année en terme de classiques, a été sa meilleure en terme de courses à étapes. Inversement cette année les efforts intenses et prolongés en cols semblent plus difficiles, mais sont punch a été remarquable dans les courses d'un jour. Déjà en Catalogne il avait coincé en altitude tout en remportant trois étapes en finisseur. Comme le dit l'un des commentaires, il faut se réjouir de la motivation que possède encore Valverde pour attaquer comme il vient de le faire au Dauphiné. A 35 ans, c'est notre meilleure garantie de le voir encore courir à haut niveau plusieurs années.

Clément 16/06/2015 17:20

Oui je te rejoints sur cette idée qu'entre classiques pour puncheurs et courses à étapes montagneuses, il est difficile de briller sur les deux à la fois la même année, et j'ai pensé comme toi au parallèle avec la saison 2009 oui ! Donc c'est bien possible qu'en montagne il soit moins fort cette année. Mais aucune lamentation là-dedans, juste l'idée qu'il ne faut peut-être pas l'attendre très fort sur le Tour face aux meilleurs grimpeurs, on verra. On est bien sûr très fier de ce qu'il a réalisé cette année et de sa motivation, pas de doute là-dessus ;) l'émotion du doublé Flèche-Liège, et surtout cette victoire sur Liège en fait, c'était grandiose.

RIDHA 15/06/2015 13:24

je veux savoir pour quoi bala n'a pas fait aucune intervieu?

Clément 16/06/2015 17:24

C'est la question qu'on se pose, justement.

RIDHA 15/06/2015 13:24

je veux savoir pour quoi bala n'a pas fait aucune intervieu?

Bernard 15/06/2015 08:14

Au-delà d'Alejandro au sujet duquel on a surtout des interrogations (pour moi la première raison de cette méforme est simple et peut paraître simpliste: juin et juillet ce n'est pas sa période, on a tous des rythmes, y compris annuels), c'est la tactique de movistar que je n'ai pas compris (et là je rejoins Kurdt)
Pourquoi Alejandro est parti loin sur du faux plat montant? Le premier but hier était d'aider Intxausti, et le second qu'Alejandro en profite pour sauter Costa et Yates. 3 et 4 cela aurait eu de l'allure. Nibali n'a pas été clair mais si ce n'avait pas été lui, quelqu'un d'autre serait revenu. Movistar a fait la même erreur que dans le tour 2014, où ils avaient attaqué dans la descente.

La deuxième remarque est que Valverde n'est pas au mieux psychologiquement, cela se voit. Trois raisons sont possibles et peuvent se cumuler:
1. il est mécontent de ne pas se trouver au niveau de forme attendu.
2 Il est agacé par la concurrence qui ne lui fait pas de cadeau (cf le "Si Valverde pouvait tomber" de Libération après Liège).
3. Il y a des facteurs plus personnels

Une quatrième hypothèse est possible: il se met trop la pression cette année. Pour moi c'est clair depuis le début: il a trop d'objectifs cette année. Il a fait la campagne du Moyen-Orient, on a râlé puis on a applaudi après les succès des ardennaises. Mais il a besoin d'une phase de récupération en milieu d'année. On a l'impression qu'il est en train de s'entraîner pour aider Quintana, puis ensuite il fera sa deuxième partie de saison "personnelle" (en tant que leader); A 35 ans, c'est je crois trop. Est-ce l'équipe qui lui met la pression? Est-ce Alejandro lui-même? Indurain avait eu une pression excessive en fin de carrière et était parti. Alejandro ne fera pas cela, mais il a besoin d'équilibre, de soutien. Et je crains qu'une partie du peloton ne lui lâche rien
Je vais choquer tout le monde, mais s'il abrégeait un peu son programme en ne faisant qu'une partie du tour par exemple, je serais rassuré

Un lot de consolation, Joël: Movistar a bien gagné le classement par équipe du Dauphiné. Mais voir Costa devant Intxausti et Purito devant Alejandro, j'ai les boules....

bernard 15/06/2015 13:03

Un lien sympa où ils mettent en avant le panache d'Alejandro Valverde lors de son attaque et où l'on voit une vidéo de 30 sec sur l'ascension des lacets de Montvernier vus d'hélico. Impressionnant
http://www.20minutes.fr/lyon/1630783-20150614-direct-criterium-dauphine-suivez-derniere-etape-partir-14h30

Movsitar reste sur leur fameuse "sabor agridulce" pour ce podium qui leur a échappé.
Un lien également sur leur album photo du dauphiné, magnifique, avec un Valverde qui a belle allure
http://movistarteam.com/multimedia/fotos/424/2015/
http://movistarteam.com/multimedia/fotos/424/2015/

Max 15/06/2015 04:37

Je fais aussi parti des pessimistes après ce Dauphiné
Comme il a été dit, il doit sa 9e place au général à son échappée et a fini + loin lors des étapes décisives.
L'hypothèse d'avoir décompressé + longtemps que d'habitude après Liege pour décaler son pic de forme un peu plus tard est intéressante s'il compte jouer sa carte aussi pour le général et pas seulement faire le larbin pour Quintana...
Même si Alejandro n'a pas besoin de beaucoup de jours de course pour être a un bon niveau, je n'aurais pas été si inquiet ce soir s'il ne m'avait pas laissé l'impression de s'être vraiment accroché pour le général avant "d'exploser" alors qu'il a brillé par sa gestion des montées l'année dernière notamment, comme si lui même n'avait pas vu venir son retard de condition.
Puis comme le dit Benoit, je pense qu'il ferait mieux de se faire plaisir sur des arrivées comme à Huy, mur de Bretagne, Mende et viser le maillot jaune avant le clm par équipe plutôt que de bosser pour quintana et finir 10e au général en se désintéressant des étapes.
Puis le coup de : son vrai objectif c'est la vuelta, franchement quel intérêt de viser un énième podium... Même s'il la gagne, ça serait super, mais ça apporterait pas grand chose de + à sa carrière.
J'aimerais qu'il nous régale de toute sa classe sur le tour. Il a vraiment subit la course sur ce Dauphiné, ça fait mal de le voir à la peine face à des Van Garderen Bardet, Costa et de subir la loi de Nibali quand il le décide...

François 15/06/2015 00:13

Que son Dauphiné ait été moyen ou médiocre n'est pas un drame; le niveau sur le Dauphiné et le niveau sur le Tour ne sont pas forcément corrélés (et ce pour la plupart des coureurs d'ailleurs, comme l'a montré l'exemple de l'an dernier). Et même s'il ne fait pas un bon Tour de France, ce n'est pas grave, c'est la Vuelta qui est importante au niveau des grands tours.

Par contre, ce qui m'inquiète vraiment, c'est son niveau intrinsèque en montagne: sans entrer dans des considérations de forme, aurait-il baissé de niveau en montagne? Parce qu'il y avait aussi cette étape à la Molina, comme l'a souligné Samuel. Même si on sait qu'il est moins à l'aise sur ces cols typés Tour de France qu'à la Vuelta, il faut quand même avoir un bon niveau en haute montagne pour gagner la Vuelta! Du coup j'attends du Tour de France d'être rassuré à ce sujet

Benoit Laurenti 14/06/2015 23:07

Si ce pic de forme est décalé... C'est pour moi un mauvais calcul. Les étapes intéressantes pour Valverde sont en première semaine de Tour, pas en 3e ! Enfin, dire qu'il est à 100% sur La Vuelta et les Mondiaux... J'ai du mal à saisir ce qu'il pourra faire mieux qu'avant...

Vivement le Tour, que l'angoisse me passe !

Samuel 14/06/2015 22:48

Tout a été une nouvelle fois parfaitement résumé par Clément.
Je pense clairement qu'Alejandro est vraiment en phase de montée en puissance, il suffit de voir le niveau de Nibali sur ce Dauphiné, ce n'est pas le seul leader a avoir un peu déçu. La seule inquiétude que j'ai est sur son niveau en haute montagne, il a été sur les 3 étapes très en retrait cette semaine et sur son fantastique Tour de Catalogne, sa seule étape moyenne était sur La Molina... j'espère évidemment me tromper même si je n'attends rien du Tour pour le général hormis sur la 1ère semaine évidemment pour prendre le maillot à Huy et gagner à Mur de Bretagne. C'est sur la Vuelta que j'ai envie de le voir briller sur les sommets.
Une petite remarque au sujet du Tour 2012, il avait jouer de malchance sur la planche des belles filles, certes raté son chrono et son passage des Alpes et puis il lâche de mémoire pas loin de 15 minutes sur une étape de transition pleine de coups de bordure avant quand même de pouvoir enfin jouer les étapes dans les Pyrénées, donc il n'avait pas été si mauvais que cela en montagne.

BIP 14/06/2015 21:56

Je ne pense pas qu'il soit quand même fini:) On ne passe pas d'un mois d'avril comme ça à une fin de carrière. J'ai seulement, dans un 1er temps, peur qu'il ne soit plus capable de briller sur les grands tours et en montagne. Du moins pas comme avant... Wait and see...

Kurdt 14/06/2015 20:53

En tout cas son attaque, c'était du n'importe quoi. Il perd deux places bêtement. J'étais fou. (No comment sur le fait que Nibali ait roulé.) Sur ce, j'attends toujours des miracles, car, oui, après toutes les folies qu'il nous a déjà donné, je prends le reste et tout ce qu'il accomplira encore comme du miracle, mais j'en suis toujours aussi friand, des déceptions, des joies. Aujourd'hui, c'est décevant, un jour arrivera la fin des exploits et cela fait peur, en attendant, j'aimerais dire, pas encore, pas encore... !

BIP 14/06/2015 19:43

Le tour 2012 je ne le vois pas comme ça du tout... Là pour moi c'était 100% malchance et donc gros coup au moral derrière... Là on a bien senti (et peut-être pour l'une des seules fois de sa carrière) qu'il avait levé le pied délibérément. Et le tour de Suisse j'avoue avoir moins suivi mais il avait surtout bossé pour Costa. Donc 9ème en tant qu'équipier ce n'était pas non plus la catastrophe... En tout cas j'avoue que j'étais moins inquiet en 2012 que cette année pour le tour. Remarquez on a vu ce que ça a donné puisque ça a été son plus mauvais résultat sur le tour:)

Joel 14/06/2015 19:39

Oui, tout est parfaitement dit par Clément! Ce qui me rassure, c'est que tout en étant à un niveau encore éloigné de la grande forme, Alejandro s'est porté à l'attaque, a été leader virtuel pendant une longue partie de l'étape d'avant hier, et a attaqué encore aujourd'hui de façon tout de même très significative. A chaque fois, il lui a manqué quelque chose pour conclure...mais il a l'habitude de revenir très vite à son meilleur niveau, alors...

La question est bien de savoir comment il a programmé (en terme de préparation et d'objectifs) son retour au tout premier plan, et comment il va pouvoir se maintenir à ce niveau le temps voulu!

Cela serait évidemment très intéressant d'avoir son approche, mais il semble s'enfermer dans une stratégie avare de communication...

Bon point final du Dauphiné : la plus haute marche sur le podium de l'équipe Movistar! (Je ne me trompe pas au moins? )

alexiaa 14/06/2015 19:37

On peut dire ouf,sa course de reprise est fini ds la douleur.
Mtn laissons le se préparer au mieux pour optimiser sa forme.
le tour c ds trois semaine mais presque 33jours avant le premier col....
On doit tous se donner rdv le 6 juillet au sommet du "MUR VALVERDE "et la on pourra peut etre suivant le résultat "rêver plus grand"que d une simple etape.
Le ptit regret c qu'il a rarement communiquer et c rare de sa part.
venga ale.

debbagh adil 14/06/2015 19:32

Personnellement je sais pas pk vous faites trop de soucis pour valverde sa situation actuelle me rappelle le bala du tour de suisse et les deux premieres semaines du tour 2012 c est le mm bala tres en souffrance et la suite on connait la troisieme semaine faisait jeu egal avc les favoris et il a remporte une etape et sur vuelta valverde etait aerien donc on s i quiete pas les amis valverde va faire le showw et va remporter la vuelta vous allez voir c est l annee de balaaaaa

BIP 14/06/2015 19:01

Non tout cela n'est pas rassurant. Jamais on a vu Alejandro perdre autant de temps sur 3 étapes rapprochées comme ça... Y'a malheureusement plus qu'à attendre le tour et voir où il en est. Mais même s'il faisait de bons résultats sur les étapes de puncher, j'attends avec impatience de voir son réel niveau en montagne. En espérant encore un peu que ce Dauphiné n'était qu'une parenthèse... Après je suis évidemment d'accord avec vous, on a été trop "gâté" avec la grande régularité d'Alejandro. Mais c'est justement cette régularité perdue qui donne des inquiétudes. Mais comme le dit Clément tout cela ne nous empêchera de pas de continuer à le soutenir. Et de toujours garder espoir évidemment...

Bernard 14/06/2015 18:43

Tout est dit, Clément
Je rajouterai seulement ceci: il lui faut des objectifs clairs; A partir de cela:

1 Le dauphiné a montré son engagement et il n'est pas si mal, que cela, mais attaquer, se faire reprendre (oui je sais...Nibali), ne pas pouvoir aider Intxausti qui ne perd le podium que de 5 sec et se faire passer par 3 rivaux, dont Purito, ce qui fait 30 points UCI en moins, c'est pas génial comme calcul

2 Le tour, je continue à ne pas trop y croire; comme ça on n'aura que des bonnes surprises

3. Il doit avoir comme objectif une excellente fin de saison avec la vuelta (victoires d'étape et podium) et deux bonnes classiques (San Sebastian et la Lombardie)

4 Il peut rentrer dans l'histoire avec un 4 titre UCI. Il peut quand même être un peu calculateur, là.

Dernier point, je sais pas pour vous, mais si le tour 2016 est un tour de moulinette Froome, je ferai comme à l'époque d'Armstrong, je décrocherai; Et si Costa est sur le podium j'écris à Bernard Hinault! On n'est pas obligé de mourir, et encore moins de vivre, idiot

Bernard 14/06/2015 18:44

le tour 2015

Archives