Venga Valverde

Le blog des supporters de la Balaverde


Un Mondial très particulier : présentation

Publié par Clément sur 20 Septembre 2015, 21:13pm

Le Championnat du Monde de Richmond, dimanche prochain, sera différent des autres à plus d'un titre :

- ils se déroulent aux Etats-Unis : c'est la 1ere fois depuis 2010 (en Australie) que le Mondial se dispute hors d'Europe. Auparavant, il fallait remonter à 2003 (au Canada) et 1995 (en Colombie) pour retrouver un ville-hôte non-européenne.

- Alejandro a montré des signes évidents de fatigue sur la Vuelta, plus que d'habitude. Il y a obtenu son moins bon classement général de toute sa carrière ; en particulier, c'était la première fois qu'il n'intégrait pas le top 5 (excepté son abandon en 2002), en dix participations. Il ne s'agit pas là de refaire le débat "déception ou pas déception", déjà largement abordé ici (sa saison déjà largement réussie par ailleurs m'a fait dire, pour ma part, que ce n'était pas une déception). En revanche on ne peut pas faire comme si Alejandro se présentait en pleine possession de ses moyens. Il dit lui-même qu'il est fatigué. Alejandro est capable du meilleur, on le sait : il nous a parfois bluffé par le passé par sa capacité à (re)devenir en forme très vite. Mais il reste humain, et ce ne serait donc pas très surprenant s'il devait s'avérer que ses jambes soient lourdes dans le final. Nous, on criera devant notre télévision (attention, arrivée prévue vers 21h30 et non en fin d'après-midi) pour l'encourager au maximum, mais pas sûr que nos voix, aussi fortes soient-elles, passent l'Atlantique...;)

- là où les Mondiaux se résument souvent à un suspens "victoire d'un sprinter ou d'un puncheur-attaquant ?", le tracé de l'édition 2015 apporte un peu de nouveauté avec un parcours urbain comportant deux courts "raidards" pavés et une autre petite côte. Ce Mondial est original dans le sens où il favorise (sur le papier) en priorité les flandriens, avec trois "tape-cul" secs et rapprochés au sein du circuit de 16,2 km qu'il faudra parcourir seize fois.
Le 1er de ces "tape-cul", Libby Hill, est a) pavé, b) étroit, c) de 250m, d) à 8% de moyenne.
Le 2e se grimpera juste après Libby Hill. Il est a) pavé là encore ; b) de 185m (encore plus court donc) ; c) à 12% de moyenne.
Le 3e enfin, la côte de Governor Street, se grimpera après une légère descente. Caractéristiques : pas de pavés mais a) située (quasiment) à la flamme rouge ; b) 7% de moyenne ; c) 295 m de long.
Restera encore 680m en ligne droite. Certains parlent d'un faux plat montant mais il s'agira en réalité seulement d'une arrivée à 1% de moyenne, c'est-à-dire presque rien.

On le voit donc bien : ce sera usant, mais absolument pas pour les purs puncheurs type Purito. Si Alejandro est cité parmi les outsiders, c'est bien parce qu'il n'est pas seulement puncheur (qualité certes utile ici mais pas suffisante) mais aussi à l'aise sur les pavés (cf le dernier Tour, ou sur A Travers les Flandres l'an dernier où il avait été bluffant) et bon sprinter. Dans cette perspective, trois hommes présentent plus de garanties que lui : Sagan, Kristoff et Degenkolb, qui constituent les trois hommes à battre de ce Mondial. Matthews (2e au GP du Québec, et également cette année 3e de San Remo et 3e de l'Amstel) fait moins parler de lui mais est tout aussi dangereux. Je me méfie aussi beaucoup de Stybar qui est, je persiste à le penser, sous-estimé : on parle tout de même d'un triple champion du monde (de cyclocross), hyper à l'aise sur les parcours techniques... Van Avermaet est également un redoutable candidat...mais plutôt aux places d'honneur, diront les mauvaises langues. D'autres outsiders à l'aise sur les flandriennes sont cités comme Gilbert, Vanmarcke, Kwiatkowski et Boasson Hagen. Valverde est donc véritablement un épouvantail dans la liste des favoris (car oui, il est bien cité dedans, comme on le voit ici sur le site de paris paddypower par exemple) et il faut avouer que cette simple constatation est déjà assez excitante, car elle souligne en creux son extraordinaire polyvalence.

Quel scénario, dès lors ? Un scénario crédible serait une course d'écrémage suivie pour finir d'une arrivée en petit groupe avec seulement les plus costauds qui seraient, selon le pronostic de Lobato, "Degenkolb, Kristoff, Matthews, Sagan… et Valverde". Dès lors la fraîcheur jouerait autant que les qualités de sprinters ; bien malin est celui qui pourrait prédire à coup sûr le vainqueur au sein d'un tel quintet...
Cela dit, le Mondial nous réserve souvent des surprises sur son scénario. C'est d'ailleurs en cela que cette course est intéressante, même si c'est parfois très frustrant (ex typique : des favoris piégés au sein du peloton car un gros groupe a pris du champs à l'avant et car personne ne roule derrière).

- la rivalité Purito / Valverde est désormais explicite depuis les propos du premier à la fin de la Vuelta. Ca n'en fait pas un rival d'Alejandro mais ça fait un élément de soutien de moins dans l'équipe d'Espagne. Ce n'est pas majeur, mais ça peut jouer dans un final...Espérons qu'Alejandro puisse être soutenu correctement dans les derniers tours de l'épreuve, même si bien sûr il devra sans doute se débrouiller seul sur la toute fin.

3e sur chacun des 3 derniers Mondiaux : Alejandro a placé la barre très haut ces dernières années, nous faisant presque oublier qu'il lui est parfois arrivé dans sa carrière de ne pas être aussi performant (56e en 2007, 36e en 2008, 9e en 2009). Chaque saison est différente et chaque tracé conditionne évidemment le résultat final. Celui de cette année n'est pas optimal pour Alejandro, mais est suffisamment "tricky" pour que ces chances existent. Une note d'optimisme : Alejandro a montré sur la Vuelta qu'il avait gagné en puissance - parfaitement ce qu'il faut au vu du tracé du Mondial.

Source Twitter RFEC

Source Twitter RFEC

Commenter cet article

Clément 27/09/2015 01:06

Nouveau billet : http://vengavalverde.overblog.com/2015/09/mondial-dernieres-indications-avant-le-depart.html

Eddy 27/09/2015 00:47

Au vu de toutes ces precieuses informations, on peut raisonnablement penser que Valverde sera dans le coup dans le final...! Bonne nouvelle!

Joel 26/09/2015 22:35

Le championnat féminin aussi se termine en petit comité. La Britannique Elizabeth Armitstead est sacrée.Pauline Ferrand-Prévôt 6e.

alexiaa 26/09/2015 20:45

Je viens de voir les premières image du circuit,je ne voit pas plus de 10 coureurs groupé pour la course élite.
Et je voit un audacieux qui gagnera on plaçons une attaque ds la première bosse.

Joel 26/09/2015 19:42

Des coureurs arrivant échelonnés dans le championnat des moins de 23 ans : indication utile.

Pauline Ferrand-Prévôt, de son côté, dit que le circuit est plus difficile qu'elle ne le pensait : "Les 4 derniers kms sont usants".

Pour le championnat élite, deux paramètres supplémentaires et sans doute déterminants : la distance et la pluie (annoncée)

Alejandro nomme des adversaires qui ont le même profil que lui et qui sont tous battables. Reste le sprint massif, mais je n'y crois pas...

Alors?

Joel 26/09/2015 19:45

Une arrivée échelonnée aussi chez les juniors!

sergio 26/09/2015 18:45

un podio su questo percorso sarebbe fantastico. sempre forza galattico

Bernard 26/09/2015 14:51

sans vouloir être casse-pied, l'ensemble de ce que dit Minguez et Alejandro vaut le coup d'être lu. Le truc de Puritio c'est de l'anecdote pour cour de récré

"Alors que le sélectionneur espagnol Javier Minguez en a fait le leader unique de la formation espagnole pour la course en ligne de dimanche, Alejandro Valverde (35 ans) a livré ses impressions à VeloNews après avoir reconnu le circuit de Richmond.
au général, il s'est montré rassurant sur sa condition tout en émettant des réserves sur le circuit américain : "Les sensations sont bonnes, j'ai bien récupéré de la Vuelta. Le parcours n'est pas idéal pour moi mais je vais donner le maximum". Sextuple médaillé mondial, le coureur espagnol n'a encore jamais porté le prestigieux maillot arc-en-ciel : "J'avais un podium sur le Tour de France parmi mes objectifs et j'y suis parvenu, maintenant il me manque l'or aux Mondiaux".

El Imbatido a également évoqué les conditions climatiques, qui auront leur importance dimanche : "La pluie n'est bonne pour personne car cela augmente les risques, et il y aura des pavés. Si il pleut, la course sera très dure". S'il a donné sa préférence pour une arrivée en petit comité, le triple vainqueur de la Flèche Wallonne a identifié plusieurs coureurs à surveiller, parmi lesquels Simon Gerrans, Greg Van Avermaet, Philippe Gilbert, Vincenzo Nibali, les frères Yates, Rui Costa ...

En cas de sprint massif, il n'a pas écarté la possibilité de travailler pour son coéquipier chez Movistar Juan José Lobato : "C'est clair que Lobato est le plus rapide, mais ce sont ses premiers Mondiaux et il doit apprendre. Si nous arrivons dans un gros groupe et qu'il est bien, je l'aiderai". Valverde a aussi tenu à apaiser la situation concernant les tensions récurrentes qui l'opposent à Joaquim Rodriguez, encore entretenues sur la Vuelta quand il a dépossédé le coureur de la Katusha du maillot vert lors de l'utlime étape : "Tout va bien avec Purito, c'est la presse qui a exagéré les choses. Il y a eu des déclarations inappropriées mais nous avons parlé et nous sommes d'accord".
http://www.cyclismactu.net/news-mondiaux-javier-minguez-valverde-est-le-seul-leader-53055.html

Max 26/09/2015 13:48

Vu dans un article de cyclismactu :

"après l'épisode des Championnats du Monde de Florence 2013 où Alejandro Valverde avait roulé sur Joaquim Rodriguez dans le final, les relations entre les deux compatriotes se sont une nouvelle fois dégradées sur La Vuelta "

Ca me rend fou de voir un mensonge aussi gros, écrit par de sois disant journalistes en +, c'est ce genre choses qui participent à voir autant d'anti valverde dans la masse...

Bernard 26/09/2015 14:32

oui c'est ahurissant; l'expérience m'a hélas appris que dans bien des domaines, les journalistes ne vérifient pas les documents de base (par exemple regarder le final dans ce cas précis en vidéo ce qui est le minimum), et se complaisent dans la médisance de bas étage. L'honnêteté intellectuelle est une qualité précieuse.

Clément 26/09/2015 11:38

Très intéressante cette course -23. C'est donc bien possible d'éviter un sprint, mais pour cela il faudra faire durcir la course avant, et pour Alejandro ne pas faire d'effort avant le dernier tour où là dans les derniers kms il faudra accélérer s'il en a encore les jambes. Et ne pas laisser partir un costaud type Stybar.
Il faut s'y attendre d'avance : c'est bien possible qu'on assiste à la victoire d'un coureur qu'on n'aurait pas vu de toute la course et qui sorte dans les 5, 4, ou 3 derniers kms. Dès lors les tentatives qui précèdent le dernier tour doivent avant tout être pensées comme du travail fait pour durcir la course en vue du leader de son équipe. Et dans le dernier tour, au leader en question de jouer, si le travail avant a pu être bien fait.

Une équipe très forte (même si impossible à gérer collectivement...) sur ce Mondial c'est la Belgique : le prodige Benoot, Gilbert qui peut vraiment gagner s'il est en forme en démarrant dans Libby Hill, Van Avermaet pour un sprint, Boonen, Vanmarcke...

Hâte de voir ce que donnera Alaphilippe aussi. Oh que oui Valverde 1 et Alaphilippe 2 comme à Liège, ce serait génial.

Pour finir, article intéressant sur lequipe.fr : http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Mondiaux-cinq-choses-a-savoir-sur-les-bosses-pavees/593595
"«Si tu n’es pas dans le vingt premiers, au sommet de la bosse (Libby Hill, la 1ere), tu n’as aucune chance de remonter sur la fin de course vu le parcours.» Dans le quinzième et dernier tour, le futur champion du monde se trouvera forcément parmi les premiers coureurs à passer au pied du monument aux soldats et marins confédérés, qui marque la sortie du Libby Hill Park."

Nathan 26/09/2015 13:02

Et que dire s'il pleut! On a bien vu dans le dernier tour que c'était très piègeux sous la pluie dans cette première montée parce que ça monte mais en plus ça tourne pas mal...

BIP 26/09/2015 09:30

Franchement, j'ai bien peur que ce parcours ne laisse pas trop d'opportunités. Ni à Alejandro ni pour qu'on assiste à une grande course. J'espère me tromper mais bon... De toute façon, pour Alejandro, après toutes ces médailles obtenues, à par l'or il n'a pas pas grand chose à perdre donc peut-être qu'il se montrera plus offensif que d'accoutumée. Sinon je viens de voir ses dernières déclarations où il dit que tout va bien avec Purito... On y croit à moitié mais bon...: http://www.cyclismactu.net/news-mondiaux-alejandro-valverde-tout-va-bien-avec-purito-53057.html

Nathan 26/09/2015 11:22

Au vu de la course des -23, il y aura beaucoup de mouvements d'après moi.

Bernard 26/09/2015 08:25

Le nom Ledanois évoquait l'ancien cycliste et ancien membre du staff movistar Yvan Ledanois; Il s'agit bien de son fils. Comme il est chez Bretagne-séché, cela sera une bolée de cidre.
Un petit doublé Ferrand-Prévot et Alejandro Valverde et ce sera un double mojito.

Au passage, on a quand même tous oublié (pu presque) Alaphilippe et Gallopin qui ont quand même leur chance surtout le premier si on se souvient des ardennaises.

Yoann 26/09/2015 11:09

Ils se ressemblent comme 2 gouttes d'eau d'ailleurs.

Fabrice 26/09/2015 08:47

Tout à fait Bernard : Valverde 1 Alaphilippe 2 comme en avril, cela nous conviendra très bien !

Rémi 25/09/2015 23:03

Moralité : sortir à 3 bornes et appuyer Alejandro comme sur la Roma Maxima !

Rémi 25/09/2015 23:04

Désolé pour la grosse faute

Nathan 25/09/2015 22:45

Trés belle victoire de ledanois! Les français 1 et 3! Enorme! Victoire en costaud! Il est sorti des la premiere bosse.
L'homme qui gagnera dimanche devra être puissant trés puissant!

Nathan 25/09/2015 22:29

Je regarde la course des -23, et je peux déja dire que c'est honteux de donner l'organisation des CHM à une ville qui ne sait pas filmer une course de vélo!!!

Joel 25/09/2015 22:01

Intxausti chez Sky

Elgringo 25/09/2015 19:51

L'heure du couronnement est bientôt là . Alejandro sera champion du monde dimanche soir et le méritera au vu de ses innombrables podiums . C'est son année ! Circuit sélectif ou pas... Il gagnera, c'est une certitude ! Rendez vous dimanche! Oubliés les mondiaux de Florence , de Madrid ou du cauberg oú par malchance , faute de placement ou erreur tactique de son équipe ( merci purito ) , il n'avait pu jusqu'alors l'emporter . Richmond consacrera le plus talentueux et complet de sa génération . Verdict dimanche soir.

Girsstar 25/09/2015 21:58

J'espère bien que tu dis vrai Elgringo . Si cela se concrétisait, je serais fou de joie car ilmérite tellement ce sacre.
Venga Alejandro !!!

Bernard 25/09/2015 21:11

A Richmond Elgringo est forcément prophète!

loic 25/09/2015 20:42

cela serait fabuleux! je ne prefere pas m'avancer mais on espère dans un coin de notre tête.
A deux jours de l'évenement, je dois dire que le championnat du monde reste une belle course cycliste avec les nations representées et cette odeur de bouquet final de la saison des coureurs.
Après le tour de france, je sent monter une certaine adrénaline en moi car au dela de la performance de valverde, cette saison magnifique qu'est l'automne est synonyme d'une belle fête pour le vélo chaques années avec cette course je trouve.
Et même s'il reste la lombardie, on est un peu triste d'une année cycliste qui passe, surtout pour nous supporters d'alejandro.....

lionel08 25/09/2015 20:36

Puisse tu dire vrai,si il y a un coureur qui le mérite ,c'est vraiment lui!

Supermamy 25/09/2015 16:02

est ce qu'il y a les oreillettes sur le CHM?

Cunego 25/09/2015 18:25

Bonne question, je crois qu'il n'y en a pas... Le "sens tactique" des leaders est donc encore plus important, il faut rapidement prendre des décisions... Je pense qu'on peut affirmer avec certitude que notre Alejandro est bien calé de ce côté là...
Si un coureur dangereux s'échappe, les équipes de sprinteurs mettront plus de temps à s'organiser, alors ça additionné à l'usure des 260 kilomètres, ça peut profiter à une tactique espagnole assez "offensive", à condition que les coéquipiers jouent bien le jeu...

AuryanGR 25/09/2015 08:51

Parenthèse : La Volta a la Comunidad Valenciana réapparaît en 2016 dans le calendrier de courses espagnoles (cat 2.1) ! Bonne nouvelle pour le cyclisme espagnol. On se souvient qu'Alejandro aime bien cette épreuve qu'il a déjà remporté et où il a remporté de nombreuses étapes.

Bernard 25/09/2015 07:32

Dans la flamme rouge, Alejandro est classé parmi les favoris
"Alejandro Valverde. Parce que ce coureur a la classe et peut tout faire, partout. C'est la meilleure carte de l'équipe d'Espagne qui, je crois, durcira la course d'entrée de jeu"
Parmi,les favoris Il apparait derrière :
- Alexandre Kristoff ( selon l'auteur limité par son équipe norvégienne, composée de seulement 6 hommes, mais qui pourrait compter sur des complicités cachées parmi ses équipiers réguliers chez Katusha, quelques uns d'entre eux courant en équipe de Russie , et je rajouterai volontiers en équipe d'Espagne, si vous voyez de qui il s'agit...),
- Michael Matthews (avec 8 solides équipiers au sein de l'équipe d'Australie dont Gerrans)
- Tom Boonen (et l' armada belge avec Gilbert, VanAvermaet; ...).
- Michal Kwiatlowski
et devant Rigoberto Uran, Fabio Felline ( qui a aligné Tom Boonen au sprint sur le récent GP de Fourmies), Bauke Mollema (on l' a oublié, il a une équipe néerlandaise puissante à ses côtés, avec Gesink, Terpstra, Boom et Dumoulin), John Dekengolb. Rui Costa, Michael Albasini.

Peter Sagan est seulement le joker de l'affaire! Là on peut avoir des réserves et je verrais bien Sagan et Alejandro en découdre en cas de sprint final réduit, les bosses ayant éliminé les plus gros gabarits..

Samuel 25/09/2015 14:11

Surprenant qu'ils oublient ainsi Sagan parmi les favoris.
Au sujet de Boonen, je crains qu'il ne se retrouve un peu dans la situation de Freire en 2012 à Valkenburg, un leader plus symbolique qu'autre chose, Gilbert et surtout Van Avermaet sont clairement une meilleure chance de titre pour l'équipe de Belgique. Après, même avec beaucoup de leaders, ils peuvent arriver à se discipliner, comme l'an dernier où Gilbert avait roulé pour Van Avermaet dans le final

Joel 24/09/2015 23:44

Dossard 15 pour Alejandro.

Photo de notre champion sur le circuit, dans l'une des côtes pavées (site Movistar)

Cunego 25/09/2015 14:32

On voit encore plus ses cuisses ici: https://pbs.twimg.com/media/CPvCHtVWoAAebZi.jpg:large

Joel 25/09/2015 08:34

Des cuisses très impressionnantes sur la photo!

Clément 25/09/2015 00:22

Le lien de la photo : https://twitter.com/Movistar_Team/status/647108020732882944

D'accord avec Nathan et Bernard, Alejandro semble avoir gagné en puissance. Ce qui montrerait donc qu'il a effectué un vrai travail en vue du Mondial depuis plusieurs semaines. Hâte de voir la scénario de la course des -23 ans demain !

Joel 24/09/2015 19:13

Minguez, le sélectionneur espagnol, pense que le circuit n’est pas idéal pour ses coureurs, mais que la succession des trois difficultés est intéressante. La première se passe bien, mais la course peut casser dans la seconde et on enchaîne aussitôt avec la troisième. Il ne croit pas à une arrivée massive. Il y aura 20 ou 10 coureurs ensemble à l’arrivée, peut-être moins.

Indications utiles à retenir de la course des moins de 23 ans.

http://www.biciciclismo.com/es/la-sabiduria-de-minguez-jamas-he-perdido-una-carrera-en-el-hotel-24-09-2015

Fabrice 24/09/2015 16:36

Regardez le classement du chrono de la vuelta : Valverde juste devant Kiryenka et Coppel !

Bernard 24/09/2015 20:01

Il a effectivement été plus proche de Dumoulin que de Purito dans la troisième semaine de la vuelta et a du gagner en puissance, avec peut-être un petit kg en plus. Ces infos doivent exister mais l'équipe doit les garder confidentielles. Sur un message reçu par ailleurs, hors blog, la confiance de son entourage pour ce mondial semble forte.
Il a du lâcher un peu à la fin de la vuelta quand il a vu que le podium lui échappait; et il a du commencer à se projeter dans le mondial.

C'est hier soir que je me suis dit que ce final allait être pour des hommes très forts et résistants.J'ai admiré Kiryenka, le style d'abord, vraiment parfait, la gestion de la course ensuite: Malori revenait sur lui et il a su garder des forces pour ce dernier km: ils étaient quasiment à égalité avant la bosse et en force il a repris 8 sec.
C'est dans la gestion de cette fin de course que se décidera probablement la victoire, peut-être un peu comme à Liège...

Nathan 24/09/2015 18:20

Cette performance sur le clm et celles en montagne lors de la vuelta me font penser qu'il a gagner en puissance et donc en poids en vue du championnat du monde, des la sortie du tour, il martelait qu'il voulait devenir champion du monde...

Joel 24/09/2015 17:06

Troublant!!!

A Burgos, Alejandro a effectivement terminé 3e, devançant Kiryenka, 4e, de 23" et Coppel, 5e, de 24"!

Cela rappelle que Jalabert, qui a un profil assez voisin de celui d'Alejandro, a remporté le titre mondial du clm... mais jamais le titre sur route!

Joel 24/09/2015 11:53

Surprise ? Oui et non car je pensais, par exemple, que Malori serait sur le podium, mais je ne m’attendais pas, je l’avoue, à que ce soit en compagnie de Kiryenka et de Coppel ! Cela dit, ce sont de grands rouleurs qui sont consacrés et la vraie, grosse surprise est la déroute de Tony Martin, grandissime favori, qui a connu hier l’une des défaites les plus sévères de sa carrière !

Il ya deux enseignements à tirer de cette épreuve.

Tout d’abord, rien n’est assuré d’avance. Dans un exercice où les talents sont bien étalonnés, la hiérarchie a été un peu chahutée (et on aura un regret pour Castroviejo qui rate le podium d’un souffle !). Ce qui est vrai pour l’épreuve chronométrée a des chances d’être encore plus vrai pour la course en ligne ! Rien d’ impossible dimanche !

Ensuite, je suis d’accord avec Bernard sur la difficulté du parcours. Tout a été dit à ce sujet, mais je trouve tout de même que la bosse finale pesait dans les jambes des coureurs et que cette ligne droite, d’arrivée, près de 700 m, était longue, longue, longue. Rien d’absolument redoutable dans ce parcours, mais c’est le championnat du monde et il y a 260 kilomètres. Quant on arrive dans ces distances, les repères qu’on a d’habitude changent !

Oui, je pense que dimanche, le dernier mot reviendra à un coureur expérimenté qui aura su préserver des forces, qui sera aussi audacieux pour jouer le quitte ou double au bon moment. Voilà pourquoi je pense que les adversaires qu’Alejandro a le plus à redouter s’appellent Van Avermaet, Boassen Hagen et Nibali plus que les sprinters patentés : Degenkolb, Kristoff, Matthews, Sagan.

Samuel 24/09/2015 21:34

Sur un tel parcours, Van Avermaet sera évidemment un favori, à mon avis autant que Kristoff ou Degenkolb qui sont plus souvent cités. Par contre, je pense que le favori principal reste Sagan, ce n'est pas qu'un pur sprinter, il grimpe suffisamment bien pour être parfaitement placé dans le sprint final, à condition qu'il ait la caisse pour tenir autant de bornes.

Joel 24/09/2015 18:58

Van Avermaet s’est installé à son arrivée en Caroline du Sud (à environ 600 kilomètres de Richmond), où il a retrouvé son ancien coéquipier George Hincapie qui lui a fait découvrir ses routes d’entraînement. Il est très déterminé et sera assurément un gros client !

Girsstar 24/09/2015 18:39

Pour dimanche, je partage l'excellente analyse de Joel et je considère que Van Avermaet pourrait bien être "le client" à surveiller tout particulièrement.

Nathan 24/09/2015 11:31

Pour ma part j'attends également avec impatience la course élite dames, j'ai hâte de suivre pauline ferrand-prévot, elle me fait beaucoup penser à valverde de par son style et sa polyvalence ( puncheuse / spinteuse ), ce sera un bon baromètre pour savoir si le parcours est assez difficile pour les puncheurs.

Joel 24/09/2015 15:12

C'était la Flèche wallonne 2014!

Bernard 24/09/2015 14:07

ah oui comme toi j'adore le style et le niveau de performance de Ferrand-Prévot
Il y avait une photo où elle était avec Valverde. Ils avaient belle allure!

Fabrice 24/09/2015 09:03

https://www.youtube.com/watch?v=gEXG6nzXNf8
Extrait vidéo de l'interview de Valverde dont parle Clément.

Bernard 24/09/2015 05:50

Ce clm du mondial préfjgure probablement le mondial en ligne; des favoris qui figurent au second plan à plus d'1 minute avec en tête Dumoulin 5ème et des outsiders dans un mouchoir pour la victoire ou la 3ème place. Pas de déception pour les movistar au contraire mais une frustration surtout pour Castroviejo, mais Coppel mérite son podium, comme Kiryenka sa victoire: parfaitement en ligne, puissant , totalement à l'horizontale sur son vélo (il était très beau à voir), il ne s'est pas désuni comme Malori l'a fait un peu dans la dernière petite bosse
Ce final est beau; les 300m à 7% qui démarrent à la ligne rouge cassent les pattes et il faut tenir dans les 700m à 1% qui conduisent à l'arrivée; Hier Kiryenka a mis 8 sec à Malori sur ce dernier km. Je n'ai pas de doute sur sa performance; Il a toujours été bon rouleur, et cela a été une désolation quand Sky l'a piqué à Movistar fin 2012). Il a été 3ème du clm du mondial cette année-là en 2012 puis 4ème les deux années suivantes. Rien a dire, récompense justifiée pour un très beau rouleur qui a su en garder pour ce dernier km.
Cette fin de parcours, apparemment plus dure qu'elle ne semble l'être sur le papier, ceci en raison de la fatigue de fin de course, peut très bien convenir à un Valverde en forme

loic 23/09/2015 23:09

kiryenka champion du clm????
C'est une sacré surprise pour ma part, pas vraiment de références en chrono et surtout bon lieutenant en montagne. Comprend pas la perf..

Jibchavalverde 23/09/2015 23:30

Vainqueur du chrono du Giro cette année et 3e des Mondiaux du chrono en 2012 donc pas une énorme surprise non plus...

Clément 23/09/2015 22:16

Alejandro interrogé sur le Mondial déclare qu'il trouve le circuit bien mais qu'il manque de difficultés. "Mais ça reste un Mondial, on essaiera donc de bien figurer et de faire le mieux possible. Il faut être réaliste et reconnaître que tous les circuits ne me correspondent pas toujours, il faut l'accepter".
Il ajoute : "Je pense que Sagan, Degenkolb et Matthews sont quelques-uns des candidats mais il faudra attendre dimanche pour voir qui se trouve dans les meilleures conditions".

Clément 23/09/2015 23:06

*faire du mieux possible, plutôt

Joel 23/09/2015 21:50

Castroviejo rate le podium pour 2 secondes! T. Martin seulement 7e

vivi 23/09/2015 22:21

Mais tu oublies Malori,second,2 Movistar dans les 4 premiers,bravo

Joel 23/09/2015 21:44

Kiryenka champion du monde clm devant Malori et Coppel

Joel 23/09/2015 17:04

A suivre ce soir le championnat clm individuel : en l’absence de Cancellara et de Wiggins, le tenant du titre, Tony Martin part grand favori (les trois coureurs se sont partagé le titre depuis six ans !). Mais la concurrence est nombreuse et d’un haut niveau : Dennis, Brandle, Kiryenka, Bodnar, Kueng, Bialoblocki et les Movistar : Castroviejo, Dowsett et Malori.

L’Italien peut viser le podium !

Joel 23/09/2015 18:41

... et encore Dumoulin et Bodnar, les deux premiers du clm de la Vuelta! Bref, les 12 derniers coureurs à s'élancer doivent rêver d'une médaille!

Joel 23/09/2015 18:37

Oui, bien sûr!

Fabrice 23/09/2015 18:34

Ne pas oublier Taylor Phinney à domicile qui possède déjà une médaille d'or avec BMC

Bernard 23/09/2015 13:54

Réforme du cyclisme votée avec un nouveau classement qui se rapproche du PCS annuel je crois bien.
C'est la fin de l'UCI world tour qui aura duré de 2005 à 2015, avec sur ces 11 années, 4 sacres de Valverde, 3 de Rodriguez, et un pour Contador, Gilbert, Di Luca et Evans. On a bien fait d'en profiter même si en cas de classement équivalent au PCS, Valverde l'aurait gagné plus souvent..

http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/L-uci-adopte-la-reforme-du-cyclisme-pro/592823
NB article à 0 cts.

Joel 23/09/2015 14:35

Les réformes approuvées et annoncées par le Comité Directeur de l’UCI :

-attribution des licences UCI WorldTour pour une durée de trois ans à un maximum de 18 équipes pour les saisons 2017-2019 ;

-développement des exigences opérationnelles internes pour les équipes (respect obligatoire du « Cahier des charges » pour toutes les UCI WorldTeams dès 2017) ;

-inscription en nombre limité de nouvelles courses à l’UCI WorldTour dès 2017 (début du processus de candidature fin 2015) ; les règles de participation actuelles seront maintenues pour les épreuves UCI WorldTour existantes, mais de nouvelles règles s’appliqueront aux épreuves ajoutées ;

- réforme des classements du cyclisme sur route professionnel, et notamment classement individuel universel intégrant tous les événements, de la première à la troisième division (les détails du nouveau système seront finalisés avant le début de la saison 2016).

http://fr.uci.ch/pressreleases/uci-approuve-les-principes-majeurs-reforme-cyclisme-sur-route-professionnel-masculin/

Joel 23/09/2015 11:29

J'ai été intéressé par le début d'un article de Philippe Brunel qu'on peut lire sur le site internet de l'Equipe (le début, parce que pour le lire en entier il fallait débourser 0,49 euro et donc ouvrir un compte...). Je ne lis plus ce journal depuis qu'il s'est mis à publier des choses sur Valverde que je juge indignes... mais pour une fois, j'ai voulu voir et je suis allé acheter le quotidien au bureau de tabac...

"Bel" article de Brunel, bien écrit, sur la perte d'attrait du championnat du monde (raisons commerciales, circuits peu sélectifs...), mais, j'aurais dû m'en douter : paragraphe ignoble contre Alejandro, cloué au pilori comme "félon" à Florence...et je vous passe la suite...

Je ne retiendrai qu'une phrase de l'article où il est question du maillot irisé emblématique "lumineux (aucun autre mieux que lui n'imprègne la lumière)".

Perdu 1,30 euro que j'aurais mieux fait de consacrer à une bonne cause. Il n'en manque pas.

Bernard 23/09/2015 11:44

Quel est l'intérêt des journalistes (eux) français à descendre Valverde? Intérêt commercial caché, mouton noir désigné comme bouc émissaire de l'affaire puerto, ou habitude franchouillarde à ne jamais s'interroger sur le fond, à ne pas analyser précisément les circonstances de course, à répéter toujours la même chose et à "baver" sans originalité. Je crains que cette dernière hypothèse ne soit la bonne.

Ils devraient apprendre que tout dossier à charge est suspect aux yeux des gens qui ont un simple discernement. Valverde a montré par l'image ses grandes qualités cyclistes et humaines lors du dernier tour. Il faut être journaliste de l'Equipe pour ne pas l'avoir remarqué.
De touts façons, le net, les blogs, sont faits pour contourner les informations stéréotypées, en cyclisme comme ailleurs. Vive ce blog!

Bernard 23/09/2015 10:52

C'est assez incroyable la qualité maintenue de cette équipe, dans un pays du Sud en crise, Movistar se débrouille très bien. Le renouvellement des frères Izaguirre a du être discuté.
Le seul "échec" de ce groupe, assez relatif d'ailleurs, car il a des résultats, mais de façon très irrégulière et souvent imprévisible, c'est Intxausti qui part. Autrement, Anton et Gadret auront fait un beau prolongement de carrière. Il doit être difficile de les garder et d'intégrer des jeunes.

Mondial indécis, imprévisible. La pluie ne gène vraiment Valverde que lorsqu'il fait aussi assez froid. Les muscles sont plus tendus. Quelles sont les températures là-bas? A Florence, la pluie avait quand même accru sa fatigue et cela a contribué à expliquer qu'il était un peu en-dessous de Purito et Costa à l'arrivée.

Bernard 23/09/2015 20:35

Merci, cela peut ne pas trop nuire à Valverde.

Nathan 23/09/2015 13:52

Ils annoncent de la pluie pour dimanche avec une quasi certitude, température de 20°c avec peu de vent.

Joel 23/09/2015 09:16

Le point sur l’équipe Movistar pour la prochaine saison :

Contrats renouvelés : Andrey Amador, Imanol Erviti, José et Jesús Herrada, Ion et Gorka Izaguirre, Adriano Malori, Javi Moreno, Dayer Quintana, José Joaquín Rojas et Fran Ventoso (11coureurs)

Contrats en vigueur : Quintana, Valverde, Jasha Sütterlin, Alex Dowsett, Winner Anacona, Jonathan Castroviejo, Rubén Fernández, Juanjo Lobato, Rory Sutherland, Giovanni Visconti et Marc Soler (11 coureurs)

Recrutements : Jorge Arcas (amateur, Lizarte), Nelson Oliveira (Lampre) et, sous réserves, Carlos Betancur (AG2R)

Contrats non renouvelés : Igor Antón, Eros Capecchi, John Gadret, Beñat Intxausti et Pablo Lastras (+ Enrique Sanz ?)

Pour le moment, nous en sommes à 11+11+3 = 25

Joel 22/09/2015 23:04

Photo d'Alejandro derrière Lobato et Erviti, tous les trois avec le maillot de la sélection espagnole :

https://twitter.com/movistar_team

Fabrice 22/09/2015 18:47

Ah, c'était le bon temps !
https://www.youtube.com/watch?v=Lp5L8BW5PFA

Joel 22/09/2015 17:43

Quelles seront les conditions météo dimanche ? Voilà un point que nous n’avons pas abordé et qui peut se révéler déterminant ! Je lis que le championnat clm juniors a été perturbé par la pluie et le vent pour ceux qui se sont élancés dans la dernière vague

http://ftp.cyclingpro.net/velopro/road/mondiaux-clm-la-pluie-a-joue-un-role-majeur-chez-les-espoirs

mikesamborey 23/09/2015 09:09

Même s'il pleut il sera présent à n'en pas douter. On peut se souvenir de Florence et de ses sales conditions météos. Valverde était là pour la gagne.
De mauvaises conditions météos pourront durcir la course et fatiguer les organismes.
Comme le dit Eddy, ça ne pourra être que mieux sur une course où beaucoup parie sur un emballage final groupé. D'ailleurs beaucoup ont emmené des sprinteurs. A nous de déjouer ça!

Eddy 22/09/2015 20:56

Pluie et bruine...celà n'est à priori pas très favorable à Alejandro Valverde. Mais d'un autre côté, des conditions météo défavorables peuvent participer à un écrémage et contribuer à faire émerger en toute fin de course, les seuls "vrais" costaud dont Alejandro fait partie.

Joel 22/09/2015 18:57

Pluie et bruine prévues dimanche! Apparemment temps un peu moins mauvais que samedi...

Joel 22/09/2015 17:33

La "colonne vertébrale" de l'équipe Movistar maintenue!

Les contrats de 7 coureurs ont été reconduits : Ion et Gorka Izagirre, Fran Ventoso, Imanol Erviti, Javi Moreno, José Joaquín Rojas et Dayer Quintana.

Joel 22/09/2015 17:29

C’est vrai que la « glorieuse incertitude » du championnat, son côté aléatoire, font une partie de son charme. Il faut donc accepter que d’immenses champions ne portent jamais le maillot arc-en-ciel alors que Harm Ottenbros ou Rudy Dhaenens ont eu l’honneur de le revêtir ! Je me souviens d’avoir vu ce dernier dans les Pyrénées, l’année de la première victoire dans le Tour d’Indurain : il roulait devant la voiture balai alors que les spectateurs redescendaient du col à pied. Cela faisait peine à voir, ce beau maillot irisé porté sans gloire !

Tout cela fait sans doute partie des aléas de la vie : Poulidor n’a jamais remporté le Tour, ni même porté le maillot jaune. Et Jaurès n’a jamais été ministre !

Le championnat de dimanche couronnera-t-il un grans champion ou bien sera-t-il le théâtre d’une grande surprise ? Je vous livre l’avis de Guimard (qui peut se défendre !)

« Pour l'épreuve en ligne c'est l'indécision. Le parcours permet à une grande partie des concurrents de franchir les difficultés. Tout est ouvert. On peut avoir une surprise et je pense qu'il y a beaucoup de chance pour que l'on n'arrive pas au sprint justement. Tout le monde s'y attend mais c'est toujours dans ses moments là que le sprint est le moins sûr. Il faut voir Paris-Tours par exemple, habituellement dédié aux sprinteurs et qui arrive rarement en emballage final. Pareil pour la course olympique de Londres en 2012, où tout le monde est arrivé trois par trois. On va avoir une course de mouvement avec des coureurs qui tenteront leur chance... On peut même jouer sa carte de loin. C'est l'une des courses les plus ouvertes de l'année. »

http://www.cyclismactu.net/news-chronique-guimard-bouhanni-demare-ca-peut-marcher-52884.html

Joel 22/09/2015 17:31

...grand champion...

Eddy 22/09/2015 15:07

Mais cette incertitude fait aussi partie intégrante du charme des championnats du monde. Pour moi, il ne faudrait surtout pas changer les règles en la matière, le championnat du monde se dispute par équipes nationales (bien que ce point là pourrait être discuté) et surtout à l'issue d'une course d'un jour. Je pense que s'il était décidé un jour que le champion du monde soit le vainqueur d'un classement sur une saison, le prestige et le mythe maillot arc en ciel en seraient amoindris.

Joel 22/09/2015 18:07

Plutôt d’accord sur le principe d’un championnat par équipes nationales (Jacques Goddet avait tout fait aussi pour que le Tour de France revienne à cette formule !).
Ce qui est plus discutable, c’est le système de qualification et de quotas pour les Mondiaux qui se traduit par des désistements massifs de la part des « petits » pays (d’un point de vue cycliste bien entendu !).

Il faut lire aussi l’incroyable imbroglio qui a fait, grâce à l’intervention du site Vélo-Club.net que le Tchèque Stybar a finalement obtenu un coéquipier supplémentaire (l’UCI et la Fédération tchèque n’avaient pas la même interprétation de la règle !!!). Quand on en arrive à ce point, la réforme est urgente !

http://www.velo-club.net/route/world-tour/world-tour-news/107503-

Ps : Si Stybar bat Alejandro dimanche... ce sera la faute de velo-club (blague!!!)

Girsstar 22/09/2015 11:42

Oui Joel, le championnat du monde récompense souvent un grand coureur, fort heureusement mais malheureusement pas toujours le meilleur de la saison.
Cette course d'un jour peut parfois amener des surprises et c'est bien dommage car porter un maillot aussi prestigieux durant toute une année représente un symbole très fort.
N'oublions pas que parmi les plus grands champions de tous les temps, Anquetil, Bartali, Kelly, R.Devlaeminck, Indurain, Poulidor, Jalabert, Girardengo et notre cher Alejandro Valverde n'ont pas eu cet honneur tant mérité.
Cette année, on a peut-être trop pensé que Valverde pourrait ou devrait gagner, ce qui nous comblerait mais si le tracé n'est pas assez sélectif, la tâche sera rude !
Le tracé du Tour de Lombardie correspond sans doute mieux aux aptitudes d'Alejandro. Dans cette épreuve, les adversaires sont plus faciles à cerner (Rodriguez, Nibali, Aru, A.Yates, D.Martin, Van Avermaet, Gilbert, Uran).
Affaure à suivre, venga Valverde !!!

Joel 22/09/2015 11:30

Par curiosité, j’ai croisé deux classements 2015, celui de l’UCI WT et celui de PCS et je n’ai conservé que les participants au championnat du monde (sauf Purito qui à mon avis n’a aucune chance).

Le maillot arc-en-ciel récompenserait l’un des meilleurs coureurs du monde de l’année 2015 s’il allait sur les épaules de Valverde (pas de surprise, il est 1er des deux classements), Kristoff, van Avermaet, Sagan ou Degenkolb (Sagan, cela me déplairait fort, mais c’est une autre affaire !).

La victoire de l’un des coureurs appartenant à un second groupe se justifierait beaucoup moins mais est tout à fait possible bien sûr : on y trouve d’anciens champions du monde (Costa, Gilbert, Kwiatkowski), des sprinters (Greipel, Matthews), des coureurs qui devraient trouver le parcours à leur goût (Spilak, Terpstra) ainsi que Tom Dumoulin.

Viennent ensuite les Français Alaphilippe et Gallopin, l’Italien Nibali et le Tchèque Stybar, tous de sérieux outsiders.

Au-delà de ces seize coureurs on en trouverait probablement d’autres qui ont eux aussi une chance de devenir champion du monde, mais qui, sauf oubli de ma part, seraient situés au-delà du 50e rang dans la hiérarchie mondiale... On pourrait donc parler de vraie surprise, voire de loterie !

Le maillot arc-en-ciel est le plus souvent revenu à un grand champion, mais pas forcément l’année où on l’attendait le plus... Parfois, il y a eu des surprises, et même de grosses surprises, mais cela reste des exceptions.

otxoaj 21/09/2015 22:02

Il ne faudrait surtout pas banaliser les resultats exceptionnels individuels ( ale + quintana ) et par equipe de notre champion et de son equipe, quand on voit la difference enorme des budgets des equipes rivales.
C'est un peu comme si lyon gagnait la ligue des champions avec un de ses joueurs ballon d'or.
Pour dimanche, je crois qu'alejandro a peu de chances de gagner, aussi je le verai bien tenter une kwiat comme l'annee derniere, sans regret si cela ne passe pas.
Pour le clm par equipe, a t'on une reaction de purito?
Non je blague !!!
Tout cela n'est que du velo, meme si on s'approche du grand art ...

Bernard 22/09/2015 08:14

Cette remarque est plus que vraie, et on ne cesse de s'en étonner. Cela signifie qu'il y a un excellent esprit d'équipe et que Unzue sait faire.
C'est fini l'époque d'Once-Real Madrid, et Movistar n'est pas sponsorisé par le Quatar. Donc ce vélo c'est encore du grand art

el abuelo 22/09/2015 07:03

j'addoooore ta question

elle ma fait rire

ammar 21/09/2015 20:17

un beau article a lire.peut etre sera t elle l'année pour bala.

http://velonews.competitor.com/2015/09/news/elusive-rainbow-four-greats-who-never-won-the-worlds_385475

sébastien 21/09/2015 19:39

Souvent aux mondiaux on a un coureur qui a peu marché dans l'année ou qui a été blessé et qui est donc frais, à ce jeu là gerrans pourrait être un vainqueur

Joel 21/09/2015 11:50

Retransmission sur quelle chaîne??? Je ne vois aucune programmation!

Joel 21/09/2015 12:46

Merci, oui, sur France O, à partir de 19h45 jusqu'à 22h, en direct!

lionel08 21/09/2015 12:37

c'est retransmis sur bein sport et je crois aussi sur france O.

Joel 21/09/2015 10:59

Parfaite présentation de Clément ! Et donc difficile d’ajouter quelque chose ! Simplement, comme d’habitude, je dirai que l’imprévisible a toujours sa part dans une course cycliste. Je pense donc que le titre peut aussi être remporté par exemple par Nibali, très à l’aise dans toutes les semi-classiques italiennes de la semaine (en quatre jours, il a terminé second de la Coppa Agostini, 1er de la Coppa Bernocchi, 3e du Memorial Pantani, 5e du GP de Prato). Le circuit ne lui convient pas ? Un grand champion peut toujours tirer son épingle du jeu, quel que soit le circuit !

Il n’est donc pas écrit que le championnat va se terminer par un sprint que se disputeront Kristoff, Degenkolb et Sagan. Un coureur habile, partant au bon moment, peut très bien aller chercher le maillot à la barbe des sprinters : Gallopin fait partie de cette catégorie, et bien d’autres sans doute !

Et Alejandro ? Eh bien, si le circuit ne lui convient pas à 100%, cela lui ôtera peut-être un peu de pression, voilà tout ! Il faudra voir comment vont les jambes et quel tour va prendre la course. Ce sera une course compliquée, je crois, avec des échappées dangereuses. Ceux qui émergeront à la fin seront ou les plus malins, ou les plus expérimentés, ou les plus frais, ou tout cela à la fois.
Alejandro a une grande force : il peut gagner en terminant seul, ou en battant 1, 2, 3 adversaires, ou en sprintant devant un peloton de rescapés plus important de 15, 20 coureurs. Cette année, en Catalogne, il a même gagné une étape au sprint devant 100 coureurs !

Il sait tout faire ! Il peut même aider Lobato à gagner s’il n’y parvient pas lui-même !

Joel 21/09/2015 10:07

Alejandro dînait avec l'équipe Movistar après la victoire de l'équipe dans le clm :

https://twitter.com/movistar_team

Joel 21/09/2015 09:06

"And there's the man who never fails, Alejandro (Valverde). For him, it doesn't matter how the route is: he will be up there..." (Unzue, hier, parlant de la course de dimanche prochain)

Source : Movistar

Archives