Venga Valverde

Le blog des supporters de la Balaverde


Valverde à la Klasika Primavera

Publié par Clément sur 8 Avril 2016, 20:04pm

Petite surprise : Alejandro figure parmi les inscrits de la Klasika Primavera, ce dimanche ! Une surprise parce qu'il n'était initialement pas prévu départ, mais une surprise très relative car il a toujours eu l'habitude de courir cette épreuve, qu'il a du reste déjà remportée à 3 reprises, en 2003, 2004 et 2009. Il choisit donc d'avancer son retour à la compétition, 22 jours après sa dernière course, Milan San Remo ; un choix intéressant car il peut signifier qu'il souhaite avoir un poil plus de compétition que le seul Tour de Castille et Leon avant les ardennaises.
Selon le journal espagnol AS, son calendrier pour la suite reste inchangé : Tour de Castille et Leon (départ vendredi 15, dans pile 1 semaine), Flèche Wallonne, Liège Bastogne Liège, Tour d'Italie.

L'équipe qui l'accompagnera dimanche : Ion Izagirre, Carlos Betancur, Giovanni Visconti, Winner Anacona, Gorka Izagirre, Rory Sutherland y Jesús Herrada.

Photo Movistar Team

Photo Movistar Team

Commenter cet article

SquareDownload.com 03/05/2016 23:15

Bravo pour ton blog, continue comme ça c'est le top !

http://www.RaptorDownload.com
http://xattractive.com

Bernard 13/04/2016 12:08

Voir Alejandro garder le 1, c'est ce que l'on souhaite pour ce printemps

Je vous soumets ce lien sur un article très constructif sur " ce qui fait les grandes équipes"
http://laflammerouge.com/ce-qui-fait-les-grandes-equipes/

Dans cet écrit très positif, je trouve beaucoup de caractéristiques de Movistar et de Valverde, et je ne résiste pas à la tentation d'emprunter à Laurent une citation:
« Le succès n’est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès. Si vous aimez ce que vous faites, vous réussirez » – Albert Schweitzer

Par ailleurs, vos commentaires sur le livre (Frédéric, Greg, Clément) vont me peut-être me faire céder à l'achat de ce livre très peu positif. Mais je le lirai avec un filtre de prudence et de suspicion très acéré, ceci pour deux raison essentielles:
- la dissimulation de l'auteur ; j'en discutais avec un sympathique vendeur de la FNAC, qui comme moi n'apprécie pas cette mode d'écrire de façon masquée sur le sport (foot, rugby, et maintenant le cyclisme). Vayer est derrière cela , dans tous les cas, et si je pouvais lui parler, je lui dirais cette évidence: "la clarté s'établit dans la clarté, pas dans la dissimulation". Comme je l'ai dit sur la flamme rouge, le fard est épais quand le cycliste est masqué. Tout peut se cacher derrière la dissimulation d'un auteur: les petits ragots, les envies dissimulées, les approximations , les insinuations, les vacheries en résumé.
- la deuxième raison tient à ce que l'on appelle le "dopage". Quitte à choquer, je reprends ce que j'avais dit lors de l'attaque de Libé contre Alejandro après Liège, il y a presque un an: je considère qu'une bonne partie de la population française est "dopée", qu'elle essaie d'améliorer son état de santé et ses performances professionnelle à l'aide de moyens artificiels, là où l'hygiène de vie, le courage, la santé mentale feraient beaucoup mieux. Alors tomber systématiquement sur le cyclisme, sport de courage s'il en est (le dernier Paris-Roubaix quand même!), c'est trop gros. Je ne dis pas qu'il n'y a pas de problème, mais Coppi, Bartali, Bobet, Merckx, Hinault, Anquetil, Indurain, Contador, Booneen, Cancellara, et... Valverde, avec ou sans dopage, ils auraient été devant. Regardez Contador qui rempile pour une saison; ces gars-là, ils ont du talent, ils aiment ce qu'ils font, ils savent être bons joueurs (Bonnen à Paris-Roubaix, et Hayman "désolé"), ils ont du courage. Que l'on dénonce le dopage excessif et dangereux (EPO, hormone de croissance et autres) d'accord; que l'on ne se fasse pas abuser par des tricheurs évidents type Ricco, assurément; que l'on n'accepte pas le comportement mafieux qu'a eu Armstrong (et sur lequel il a eu le courage et la dignité de revenir) certainement; que l'on soit parfois perplexe devant des performances inhabituelles type équipier de la Sky, oui; mais que l'on laisse aussi vivre ce cyclisme qui ravit beaucoup de gens, qui leur donne aussi l'envie de partir sur leur petite reine à eux, et qui donne du courage dans la vie.
Si aimer cela c'est une drogue, peut-être, mais c'est une drogue beaucoup plus sympathique et positive que toutes celles que l'on nous vend, parfois remboursée par la sécu en plus!

Eddy 14/04/2016 23:15

Superbement dit Bernard. Je suis d'accord avec toi sur toute la ligne. On se régale à lire tes commentaires ainsi que ceux de Joël et bien sûr les articles et commentaires de Clément. Félicitations à tous les 3 qui faites vivre ce blog ! Vive le vélo et vive Valverde !

Supermamy 13/04/2016 16:33

Tellement d'accord avec toi ,Bernard!

Supermamy 13/04/2016 16:33

Tellement d'accord avec toi ,Bernard!

Fabrice 13/04/2016 00:42

Allez, retour au vélo : www.vueltacastillayleon.es => site tout juste actualisé pour l'édition 2016.
Alejandro portera (encore !) le dossard n°1.
Et c'est pas fini : Huy, Liège ... ;-)

Nathan 13/04/2016 11:07

Sympa les profils d'étapes, valverde devrait se régaler :)

Frédéric 12/04/2016 13:22

Bonjour tout le monde.
Ce week-end j'ai lu ceci : Je suis le cycliste masqué.
Si je me souviens bien ce week-end j'ai aussi lu ce qu'il y avait de noté comme ingrédients sur l'emballage d'un yaourt aux fruits, c'était intéressant et quelque part un peu triste puisque évidemment il n'y a pas de fruits dans un yaourt aux fruits. Mais où est donc le rapport avec ce blog de fans de Valverde (dont je fais fanatiquement partie) ? Ben ché pas trop ! on va voir.

Pour aller droit au but et sans vouloir faire de pub au bouquin on va dire qu'on n'apprend pas mal de choses par cette lecture. Et ceci, même lorsque l'on connaît bien le cyclisme, qu'on a pratiqué en compétition pendant de nombreuses années....blabla bla...
Le volet dopage est bien présent parmi d'autres mais ce n'est pas le sujet principal. Le sujet principal est la vie du cycliste pro, le milieu dans lequel il évolue pendant ses années au sein de l'élite mondiale du cyclisme. Chacun est libre de penser ce qu'il veut du bouquin ou de son auteur masqué, ça cause donc de beaucoup de choses, c'est pas mal illustré par des anecdotes, ça parle aussi de Big brother, et même si ce n'est pas du Orwell, faut avouer que ça apporte. Voilà pour le bouquin.
Et maintenant pourquoi parler de ça ici ? Simplement parce que Valverde et son équipe sont très souvent cités dans ce livre et pas dans de bons termes. Sans être dupe sur les différents impératifs permettant d'évoluer à ce niveau j'aurais préféré qu'ils ne soient pas tant mis en évidence. J'aurais souhaité que la suspicion ne soit pas à ce niveau quant à notre champion. Qu'elle soit au niveau du gros du peloton.
Comme le yaourt aux fruits sans fruits, le bouquin m'a rendu un petit peu triste, m'a peut être simplement remis en phase avec la réalité. J'avoue que j'ai regardé la vidéo de la victoire écrasante des Movistar sur la Klasika Primavera avec un peu moins d’enthousiasme.

Vivement le 16 Avril,
A bientôt

Bernard 13/04/2016 13:25

Joël, on a été synchrone, 12:08! On dit la même chose avec nos mots et nos expériences respectives. On doit pas avoir tout faux...

Joel 13/04/2016 12:08

L’an passé, Hugo Sport avait publié : « Je suis le footballer masqué », version française du best-seller anglais « The Secret Footballer ». Le concept ? Un joueur professionnel de la Ligue 1 levait le voile sur les histoires de vestiaires, d’argent et de sexe du championnat français. Quelques jours avant le lancement de son bouquin, l’éditeur, promettait que cela serait «rock and roll»[sic] !

Ce type de livre trouvant toujours des lecteurs, Hugo Sport exploite le même filon cette année avec « Je suis le coureur masqué ». Gageons que suivront : « Je suis le basketteur masqué », « Je suis le tennisman masqué » ou bien « Le coureur masqué, saison 2 » etc. On ne change pas une formule qui paie.

Ceci pour dire que je me garderais bien de mettre le nez dans ce bouquin, sans doute tout aussi « rock and roll » que le premier. Parce que je ne lis pas les livres (pas plus que les lettres) anonyme(s). Parce que la recette est ancienne et archi-connue: on prétend toujours purger les naïfs de leurs illusions et en leur mettant le nez dans le caca !

J’ai lu pas mal de livres (signés) sur le vélo, le plus noir étant sans doute celui d’Hamilton et je ne crois donc pas que j’apprendrais quelque chose de nouveau sur les « coulisses » de ce sport. La collaboration d’AV ne m’apparaît pas être une garantie particulière. Enfin, s’il s’agit d’apprendre que Valverde a des détracteurs, merci, je suis au courant !

Je n’ai pas l’impression d’ailleurs que ce bouquin produise l’effet attendu. En dehors de la discussion nourrie qui a lieu sur laflammerouge.com (à laquelle participe excellemment Bernard), peu de réactions somme toute ! Le Monde du 2 avril citait un passage du livre dans un dossier de deux pages consacré au développement des « pastoches » dans le peloton : « pilules de récupération et de supplémtenation, pilules pour aller plus loin dans la douleur, pilules pour décompresser au départ et après l’arrivée ». Dossier assez intéressant au demeurant : caféine, Tramadol, sinus (tabac à chiquer venu de Scandinavie) etc.

Mais Albert Londres nous avait raconté des choses autrement inquiétantes en 1924 dans « Les forçats de la route ».

Bon, merci tout de même à Frédéric dont j’ai apprécié le ton ! Pour les yaourts aux fruits, ché pas, peut-être peux-tu acheter des yaourts nature et y ajouter des fruits frais coupés en petits morceaux. En économisant les 17,50 euros du « coureur masqué », ça permet d’en manger quelques-uns !

greg 13/04/2016 07:28

Bjr - Pour rebondir sur ledit livre que je suis en train de lire, effectivement je suis très choqué quant à son contenu et son descriptif sur le dopage et ses pratiques qui touchent - d 'après son auteur - tout les cyclistes ! c'est absolument effrayant, extrêmement choquant et idem, cela me laisse un sale gout dans le bouche d'apprendre (sous toute réserve) autant de choses sur les pratiques. En un mot, j'aurais presque envie de dire que j'aurais aimé ne pas le lire...

Clément 12/04/2016 21:30

D'abord merci pour ton commentaire/compte rendu Frédéric !

C'est étonnant de lire ça parce que les échos que je lis ou entends de temps en temps sont très différents. Valverde me semble être un coureur pour lequel une bonne partie du peloton a beaucoup d'estime et est impressionné, sportivement parlant (outre ses qualités humaines, souvent appréciées aussi).

A moins que l'explication soit justement qu'il n'y a aucun cycliste derrière l'écriture de ce livre comme suggéré par plusieurs lecteurs du livre. Je n'ai pas la réponse.

Par contre j'aime beaucoup le style de ton commentaire Frédéric ;) Mon point de vue : contrairement au yaourt aux fruits sans fruits, Valverde n'est pas un "coureur qui réussit" sans talent. Son succès n'est pas construit artificiellement (contrairement à une panoplie de coureurs dans les années 2000 - jusqu'environ en 2009 dirais-je au doigt mouillé -et à encore certains aujourd'hui, mais sans doute beaucoup plus rares). Je ne dis pas que son succès n'est pas "aidé" par quelques apports non-naturels : je n'en sais rien. C'est possible que oui (mais dans ce cas là, les autres grands leaders aussi), ou que non. Mais de là à dire qu'il gagne avant tout grâce à ça (comme ça a pu l'être pour certains : certains noms évidents comme Ricco, d'autres beaucoup moins aux yeux du grand public comme les frères luxembourgeois ou le belge Philippe G. en 2011) je n'y croirai jamais, pour toutes les raisons déjà développées maintes fois ici ou là (en très bref : au top déjà très jeune ; régularité sans faille aussi bien pendant les saisons qu'entre les différentes saisons, sur une très longue période, ce qui constitue le signe le plus important à mes yeux et qui est un critère qu'extrêmement peu de coureurs peuvent se targuer de remplir ; extrêmement surveillé à certaines périodes où il n'a pas cessé de gagner pour autant).

Mais je suis ouvert au débat !

lionel08 12/04/2016 14:21

Moi,ce que je vois c'est que ce cycliste masqué ne se dévoile pas,qu'il ait au moins le courage de dire qui il est,aprés c'est trop facile d'enterrer les autres et ça peut être fait de maniére selective,une maniére bien française;il suffit d'aller voir sur certains forum pour comprendre.Ce que je vois par rapport à tout ce qui se dit,c'est qu'Alejandro ne sort pas de nulle part,entre 11 et 14 ans,il a gagné 50 courses consécutivement,c'est pour cela qu'il est surnomé "el imbatido" qui peut se vanter d'un tel palmarés chez les jeunes?contrairement à beaucoup d'autres qui sortent de nulle part.Et puis,à la fin d'une course;il est souvent marqué par l'effort contrairement à beaucoup d'autres qui sont "frais comme des gardons".Pour ce qui est de la Klasika primavera ,quoi de plus normal qu'il termine à 3 Movistar devant ,c'etait la seule équipe Pro tour!Il y a surement encore du dopage,mais je fais confiance au systéme de controle,d'ailleurs ce ne serais pas malin de se doper à l'heure actuelle sachant que les analyses sont gardés pendant 10 ans.Enfin,je pense que le dopage,il y a une dizaines d'années à plus pénalisé Alejandro que beaucoup d'autres et que par là même son palmarés en a été diminué.

Bernard 12/04/2016 13:57

Merci pour l'avis
Il y a beaucoup d'échanges sur ce livre sur "la flamme rouge" et sur son auteur éventuel
A tort ou raison, je me suis fait un avis, c'est de l'Antoine Vayer, et j'ai décidé de ne pas le lire, entre autre raisons parce que Vayer n'est pas objectif qu'il a ses têtes dont font partie entre autres Madiot et Valverde. Il estime que ni lui ni Contador n'auraient du pouvoir revenir. Et cet inquisiteur des watts n'aime pas Fred Grappe non plus.

L'ouvrage d'un "cycliste masqué" qui dit avancer "sans fards", je n'y crois pas. La méthode est lâche, et autorise toutes les insinuations pernicieuses. On doit pouvoir prouver ce que l'on écrit

lionel08 12/04/2016 12:41

Et la poisse continue pour l'équipe Movistar,aprés Malori,Castroviejo,c'est Oliveira qui est victime d'une double fracture sur Paris Roubaix ainsi que Ventoso qui a été opéré de son entaille à la cuisse.
http://www.cyclingpro.net/velopro/road/double-fracture-pour-nelson-oliveira

AuryanGR 11/04/2016 19:08

Pour ceux qui n'ont pas vu, voici une interview d'Alejandro avant le tour de Castille y Leon qu'il s'apprête de courir... On n'y apprend pas grand chose mais voici quand même le lien : http://www.velo-club.net/route/continentales-interviews/les-interviews/110883-entretien-exclusif-avec-alejandro-valverde-etre-a-100-au-giro

Ah si ! J'ai quand même retenu qu'il était aux Canaries pour son stage ! En altitude je suppose ? Donc au Teide ! Première fois pour lui qui préférait auparavant le CAR ( Centro de Alto Rendimiento) de la Sierra Nevada. Il innove cette saison !!! A voir si ça se transforme en coup de maître sur ses (nombreux) objectifs (flèche, Liège, Giro, Tour, JO, Vuelta ?)

Clément 12/04/2016 12:50

Oui c'est probablement l'explication, mon commentaire était plus une boutade qu'autre chose :)

lionel08 12/04/2016 08:14

Moi aussi,je pense que ce stage au canaries est dû en grande partie aux conditions climatiques qui y sont surement plus favorables qu'en sierra nevada.Pour ce qui est de la Flèche et liége c'est vrai qu'il a l'air d'avoir envie de les gagner.

Bernard 12/04/2016 05:51

Une simple question: la raison du choix des Canaries n'est-elle pas liée à la période?
Il va habituellement en Sierra Nevada en mai à la période du Giro précisément. L
Là ce sera fin Avril: le climat de la Sierra Nevada risque d'être plus froid.

Clément 12/04/2016 01:14

Merci pour le lien !

Alejandro en stage aux Canaries, mais où va le monde ? Aha allez, on lui fait confiance pour que ce ne soit que les conditions dites idéales là bas qui l'aient attirées :) Ce que je retiens avant tout de son interview c'est qu'il semble tout à fait confiant pour la Flèche et Liège. Une bonne nouvelle !

Joel 11/04/2016 19:01

La rumeur formidable de Paris-Roubaix n’est pas encore retombée et il est peut-être encore temps d’ajouter un mot sur cette course hors du commun.

D’abord sur le spectacle exceptionnel : sept heures de direct au cœur de la course trépidante, de Compiègne au vélodrome de Roubaix, dans les sprints farouches qui précédaient l’entrée des secteurs pavés, dans les chutes soudaines qui hérissaient un rideau de cadres entremêlés, dans la boue gluante des bas-côtés, au hasard des obstacles que les coureurs contournaient parfois en passant plein champ, en vrais cyclo-crossmen. Grandiose.

Ensuite sur la dramaturgie de la course (une tragédie dit Bernard) nécessairement manichéenne comme dans toute épopée. D’un côté : les forces de l’ « Enfer du Nord », responsables de tous les mots et bobos, de la Déroute pour certains (Que les Mânes du grand Hugo me pardonnent cet indigent pastiche :
La Déroute apparut au coureur qui s’émeut
Et tordant les bécanes, dégonfla tous les pneus !)

Oui, les démons s’en sont donné cœur joie en jetant Spartacus à terre au moment où il commençait son grand show d’adieu, ils ont ricané en rejetant Sagan, voltigeur hors-pair, en dehors du top 10, tout juste derrière un coureur nommé Petit.

Et je subodore qu’ils ont retenu Boonen par le maillot lorsque ce dernier a sprinté pour inscrire son nom au plus haut rang de l’Histoire de la course.

Mais il y a aussi dans la dramaturgie cycliste un Grand Manitou qui veille à rétablir la justice et à récompenser les Braves, ceux qui parfois se dire :

Nous qui roulons fourbus, blessés, crottés, malades...

Ainsi le quasi inconnu Heyman, un obscur, un sans- grade, a-t-il remporté Paris-Roubaix à sa quinzième tentative, au même âge que Pino Cérami en 1960. Ainsi Erviti, douze ans de service auprès d’Alejandro, a-t-il renouvelé son exploit du Tour des Flandres. Les voilà récompensés ces infatigables, ces fidèles, ces exclus du podium.

Et ce même Grand Manitou (qui veille à tout) a probablement inspiré à Alejandro Valverde, le même jour, un geste de pure générosité à l’égard de ses deux équipiers qu’il couvait du regard dans la dernière ascension de la Klasika Primavera. Lui qui n’avait rien à gagner dans cette course où la Movistar était la seule équipe WT engagée, s’est effacé pour laisser gagner ses équipiers.

Et il a même cédé la dernière place du podium à Pardilla, victime d’une grave chute au Pays basque il ya tout juste un an (pneumothorax, fractures aux côtes, à l’épaule et au poignet).

Un grand dimanche de vélo, on vous dit !

Bernard 12/04/2016 05:42

oui très beau!
tu as raison une dramaturgie c'est plus exact, mais j'ai utilisé le terme un peu excessif de tragédie tant la chute de Spartacus et l'étrange final presque tronqué de Boonen sur la piste me sont apparus comme une mise à mort symbolique de ces deux grands. Sagan il a le temps...

Dans un commentaire de la flamme rouge figure une remarque simple mais que j'ai trouvée juste: celui qui a gagné est parmi les 5 de l'échappée celui qui a le moins fait d'efforts parce qu'il était un sans grade précisément

Il était le seul rescapé des ouvriers de la première heure avec Erviti, et je maintiens ce rêve: la victoire d'Erviti, un inconnu ( totalement pour Adam ...) un espagnol, un copain du grand d'Espagne, sur Paris-Roubaix, Là le grand Manitou aurait fait encore plus fort.

Clément 12/04/2016 01:17

Toujours un régal de lire ta plume Joel !

Joel 11/04/2016 19:03

...ceux qui parfois doivent se dire...

Joel 11/04/2016 08:45

Autre sujet : on connaît désormais le parcours du championnat d'Espagne contre-la-montre 2016. Comme la course sur route, ce championnat -très exigeant- conviendra idéalement aux qualités d'Alejandro. Reste à savoir dans quelle forme il sera fin juin et s'il sera motivé par ce titre...

http://www.biciciclismo.com/es/las-contrarreloj-de-los-campeonatos-de-espana-al-descubierto-11-04-2016

Bernard 10/04/2016 21:47

Ce Paris-Roubaix a été un des plus beaux, une vrai tragédie comme le cyclisme sait nous en donner, avec, très subjectivement , 7 acteurs principaux:

D’abord les deux poursuivants majeurs :
- Sagan magnifique dans sa chasse derrière Boonen avec Cancellara, magnifique aussi lorsqu’il a sauté l’obstacle lors de la chute de ce dernier, pour s’apercevoir ensuite que son meilleur ennemi était son seul réel allié dans la poursuite du Belge ;
- Cancellera, puissant mais peut-être fatigué par la poursuite. L’homme aux « reins d’airain » selon la belle formule du Monde citée par Joël a chuté au mauvais moment. Cette force phénoménale dans les reins sur un bassin immobile, il faudra bientôt la conjuguer au passé. Nous nous consolerons avec un autre homme qui a la force dans les reins, mais avec un bassin moins fixe, donc moins de puissance, mais plus de souplesse, c’est Valverde.

Ensuite les 4 vainqueurs : Vanmarcke, très fort qui a su épuiser Boonen et aussi l’enfermer un peu lors du sprint ; Stannard étonnant qui a aussi fatigué le Belge ; Hayman le revenant dans beaucoup de sens du terme, qui a su s’accrocher et oser devant Boonen ; et enfin le grand Belge dont la course a été magnifique mais dont les forces émoussées par la concurrence l’ont empêché de gagner un sprint qui aurait été inscrit dans la légende.

Enfin, un de ceux auxquels les anglais attribuent le terme totalement inapproprié de domestique : Erviti qui nous a surpris jusqu’au bout. Il a été admirable. Un seul petit regret : qu’il n’ait pas été à la place d’Hayman!

greg 10/04/2016 20:39

https://www.youtube.com/watch?v=FMjLKf1sTpM&feature=youtu.be pour voir la vidéo

bernard 11/04/2016 13:41

Oui merci pour la vidéo et l'interview de Rémy
Au passage il a eu du courage Pardilla avec les 3 costauds de movistar et Valverde lui a un peu laissé le podium

Clément 10/04/2016 22:31

Merci Greg !

Rémy 10/04/2016 22:26

Pardon, l'éditeur n'a pas pris en compte mes sauts de ligne. L'interview s'arrête à "voilà les résultats." La suite ça vient de moi! Quoique j'aurais bien aimé que Visconti rajoute ça ;)

Rémy 10/04/2016 22:23

A noter le mot très sympa de Visconti pour Alejandro, j'ai récupéré la partie de l'interview que je traduis en vitesse:
- Interviewer : "Ademas, ya sabias lo que es ganar aqui..?"
- Visconti : "Si, sabia, y ademas, con un corredor como el Bala, Valverde, que ya me regalo esta carrera en 2012 y ese ano otra vez, me ha esperado en la segunda Vuelta en el Monte Calvo [...] tengo que decir muchas gracias a el...
- Lo del Bala es impresionante, como puede tambien trabajar para los otros?
- Es que el Bala se diverte en bici y cuando uno se diverte lo hace por pasion y no por dinero, los resultados son estos...

- Interviewer : "Tu savais déjà ce que c'était de gagner ici, n'est-ce pas?"
- Visconti : "Oui (il sourit), je savais, et en plus, avec un coureur comme la Bala, Valverde, qui m'avait déjà offert la course en 2012, cette année encore... Il m'a attendu dans le deuxième tour dans le Monte Calvo... Je dois lui dire merci, merci beaucoup...
- C'est impressionnant comme Bala peut aussi travailler pour ses coéquipiers.
- C'est que Bala se divertit en vélo, et quand on se divertit, qu'on fait les choses avec passion et pas pour l'argent, voilà les résultats...

Voilà encore une preuve qu'Alejandro est un grand seigneur.

Hâte de voir l'équipe autour de lui sur la Flèche et Liège, en espérant qu'il y fasse un bon résultat!

Joel 10/04/2016 21:20

Belle video. Alejandro est très efficace et à l'arrivée, les trois Movistar lèvent les bras. Du beau travail!

lionel08 10/04/2016 21:15

Merci beaucoup greg.

Joel 10/04/2016 17:54

Un Paris-Roubaix palpitant qui se termine par une énorme surprise : la victoire de Hayman qui n’avait guère épinglé à son palmarès qu’un Paris-Bourges. Ni Cancellara (chute) ni Boonen (second) ni Van Marke (4e, le plus fort) ni Sagan n’auront pu réaliser leur rêve.

Bel article consacré à Cancellara publié dans Le Monde d’hier : « ...cette locomotive posée sur coussins d’air, reins d’airain et torse verrouillé, sillonne les pavés poussiéreux et disjoints sans gigoter du bassin, les jambes tournant avec la vitesse et la régularité des éoliennes des Hauts-de-France ». Les pavés, hélas, n’étaient points poussiéreux, mais boueux à certains endroits et le coureur à la « puissance de buffle », « robuste, musclé, taillé comme un empereur » s’est couché sur la route fangeuse alors qu’il luttait pour revenir sur le groupe Boonen. Dommage pour l’histoire.

Erviti a fait la même course qu’Hayman jusqu’à vingt bornes de l’arrivée. En dépit des remarques un tantinet goguenardes des commentateurs d’Eurosport, il a fait une course aussi exemplaire que dimanche dernier dans le Tour des Flandres, accrochant une très belle 9e place.

Hayman : exactement deux ans de plus que Valverde. Boonen : né en 80 comme Alejandro.

Les « doyens » du peloton se portent bien, merci.

Joel 10/04/2016 18:03

Mathew Hayman a chuté lors de l'Omloop Het Nieuwsblad le 27 février dernier : il s’était fracturé le radius du bras droit, ce qui l’a empêché de rouler durant tout le mois de mars. Il a repris la compétition le 2 avril (GP Indurain).

Clément 10/04/2016 17:17

Extraordinaire Paris Roubaix ! Du suspens de A à Z, des images fortes (notamment Sagan qui saute par-dessus Cancellara lorsque celui-ci chute), jusqu'à un dénouement complètement inattendu. Hayman qui s'est blessé il y a 5 semaines et qui vient de revenir à la compétition la semaine dernière au GP Indurain - gros blanc sur France TV quand Adam annonce ça...c'est assez fou ! En tout cas magnifique course. Le Tour nous déçoit parfois mais on est rarement déçu sur l'Enfer du Nord, et ça fait du bien.

Bernard 10/04/2016 16:58

Pas juste pour Boonen! il a trop roulé, bravo l'artiste quand même.

Bernard 10/04/2016 16:47

Erviti va faire un top 10

Rémy 10/04/2016 15:53

Et Erviti encore énormissime sur Paris-Roubaix! Il fait vibrer!

lionel08 10/04/2016 17:19

j'éspere que nelson Oliveira n'a pas été trop touché dans la chute car ça serait vraiment dommage pour Movistar avec déja les absences de Malori et Castroviego

Bernard 10/04/2016 16:22

Quelle régularité! Son gabarit est intéressant: il est un peu plus petit que Boonen avec un poids proche. Grosses cuisses quand même. Il semble fait du même bois de Navarre qu'Indurain (il a presque la même taille et le même poids), c'est solide!
Movistar va avoir besoin de bons rouleurs parce que Malori et Castro en moins, ça compte.
Au passage chapeau à l'acrobate qu'est Sagan, même s'il est battu.

lionel08 10/04/2016 16:08

Il est vraiment énorme!

Joel 10/04/2016 15:54

Il est indécrochable!

Joel 10/04/2016 13:43

Visconti a fait très bonne impression au Pays basque. C'est l'un des hommes en forme du moment.

Alejandro a l'air OK

Joel 10/04/2016 14:05

Visconti n'avait pas levé les bras depuis le 22 mai 2013 (17e étape du Giro). Alejandro lui a fait un très beau cadeau aujourd'hui

Bernard 10/04/2016 13:40

Visconti vient de gagner la Klasilka Primavera devant Gorka Izagirre, Pardilla et Alejandro qui a du laisser filer. Vraiment mérité pour Visconti et bravo à Valverde qui décidemment ne sera jamais un cannibale...il sait laisser des victoires à ses équipiers de classe. Bravo!

lionel08 10/04/2016 14:04

Pas de problême Bernard,il vaut mieux 2 fois que pas du tout.

Bernard 10/04/2016 13:43

Désolé Lionel, je n'avais pas vu ton commentaire. On pense tous la même chose. Visconti sera là pour Valverde dans les ardennaises, c'est sur.

lionel08 10/04/2016 13:34

Klasika primavera,victoire de Visconti,devant gorka Izaguirre,Pardilla et Alejandro.Victoire mérité pour un équipier modéle qui depuis le début de l'année se dépense sans compter pour ses 2 leaders.

Tommy 10/04/2016 13:32

La classe d'Alejandro en lançant le sprint pour Visconti!!! Bonne remise en route donc!!!

Joel 10/04/2016 13:27

Paris-Roubaix : Erviti de nouveau dans l'échappée

lionel08 10/04/2016 12:50

Personne n'a un lien pour suivre la klasika primavera?

lionel08 10/04/2016 12:57

Apparement Visconti,gorka Izaguirre,Alejandro et Pardilla sont en tête avec 1,35 d'avance a 27km de l'arrivée,vu sur le twitter de Movistar.
https://twitter.com/movistar_team

Joel 10/04/2016 10:27

Le chrono final du Tour du Pays basque, courru sur un parcours très difficile et sous la pluie, a livré un verdict sans appel : Contador et Quintana ont survolé l’épreuve et terminent 1e et 3e du classement général. Henao seul a pu s’intercaler : fatalitas ! comme l’an passé, il a perdu le Tour dans le clm final !

Le Colombien de la Sky a-t-il une chance de gagner dans les Ardennes ? Prenons-y garde : il a fait 7e l’an dernier dans la Flèche et 7e à Liège dans le même temps qu’Alejandro. Et en 2013 il a terminé second au sommet du Mur de Huy derrière Moreno (Valverde 7e). Cela dit, je me méfierai plus encore de Wellens et de Dan Martin, voire de Rui Costa (Rouille Cochta comme disent les commentateurs d’Eurosport).

Grande journée de cyclisme au jourd’hui : en contrepoint de Paris-Roubaix, Alejandro jouera sa petite musique de rentrée avec trois ascensions de Montecalvo au menu. Il repensera sans doute à sa première victoire dans la Klasika Primavera : 2003, le jeunot Valverde s’était imposé devant le jeunot Sanchez (Samuel) !

Supermamy sera présente au carrefour de l’arbre. Pour les lecteurs qui se seraient égarés sur ce blog, ceci n’est pas un message crypté émis sur Radio Valverde. Je parle bien d’une vraie super mamy qui sera postée à un vrai carrefour sur d’impossibles chemins du nord, où se trouve un vrai arbre qui fait partie de la mythologie de Paris-Roubaix comme la tranchée d’Arenberg.

Amicales pensées donc à notre supermamy ! Je cours à mon fauteuil : Eurosport prend l’antenne dans dix minutes pour retransmettre la course en intégralité.

Joel 10/04/2016 10:29

couru....!

Clément 09/04/2016 23:59

Ce dimanche arrivée de la Klasika en tout début d'après-midi vers 13h30. Très bonne présentation (en espagnol) ici : http://roadandmud.com/previa-klasika-primavera-amorebieta-2016/

Eddy 09/04/2016 23:16

Henao,ça serait tout de même une surprise sur Liège, je ne le considère pas vraiment comme un "classicman". Par contre oui Gerrans est un client très sérieux et il faudra durcir la course bien plus qu'il y a 2 ans pour le lâcher au plus tôt. Cela dit même si je suis très confiant sur le fait que Valverde jouera la gagne sur la doyenne, il est vrai que nous sommes pour l'instant dans le flou et n'avons aucune garantie sur sa forme qui devra être bien plus que "correcte" pour pouvoir l'emporter. Mais je n'envisage pas une contre-performance car Liège c'est SA course...

Bernard 10/04/2016 09:24

Henao distancé par Contador et Quintana sur le clm du tour du pays basque et au général. Je ne le vois pas non plus concurrencer Alejandro sur Liège. Belle performance de Contador qui avait besoin de gagner
Nibali est comme Valverde. S'ils visent le Giro, ils devraient être au même niveau à Liège. A égalité de forme, avantage à Valverde quand même
Par contre attention aussi à un éventuel retour en forme d'Alaphilippe.

Betancur au fait, il a fini le régime? Sinon il faudra compter sur Visconti et D Moreno pour épauler Valverde, ce dernier pouvant même suppléer Alejandro au cas où...mais je n'y crois pas parce que c'est vraiment sa course comme tu dis. Liège demeure le monument qui lui est le plus accessible.

Supermamy 09/04/2016 19:49

Arrive une de mes journées préférées de l'année , et même si je surveillerais de près la rentrée de Valverde, que j'espère victorieuse,je serais une fois de plus en pèlerinage sur la plus belle de toutes les classiques et comme toujours au fameux carrefour de l'arbre à l'ambiance mythique ,je pense qu'une belle bataille se profile sur les pavés boueux.
Vive le vélo!
Et bien sûr...Venga Valverde

Tommy 09/04/2016 19:02

Cela va être intéressant pour Alejandro de voir ses sensations en course après son stage en altitude, donc on aura un aperçu après le Castille et Léon pour voir si il peut rivaliser et en claquer une pour rentrer dans l'histoire ( soit la flèche ou Liège)!!! Pour ma part je pense que ça le démange de ne pas trop courir et cette pour cela qu'il a rajouter une course. Cela fait toujours du bien de lever les bras avant d'importante échéance!!!!

Clément 09/04/2016 12:26

J-15 avant Liège. Ca arrive vite !

lionel08 09/04/2016 07:56

Content de le voir reprendre la compétition plus tôt que prévu,j'éspére que son stage en altitude s'est bien déroulé,on aura peut être un petit aperçu, sur cette course, du niveau actuel de sa forme.

Eddy 08/04/2016 23:11

Effectivement comme l'a souligné Clément dans un précédent commentaire c'est plutôt positif dans la perspective des ardennaises, le but étant d'arriver avec un peu plus de rythme. De toutes façons je suis persuadé qu'Alejandro sera là sur les ardennaises et surtout sur Liège où celui qui voudra le battre devra être très fort et malin... En ayant fait un petit tour sur le site de paris sportifs pmu, ils proposent actuellement seulement 4 paris en cyclisme : le vainqueur de Liege, du tour d'Italie, du tour de France et enfin des JO. Et Valverde est donné favori sur Liege, dans le top des 3 favoris pour le Giro et surtout à ma grande surprise grandissime favoris pour la course en ligne à Rio !!! Ça situe quand même l'estime qu'il suscite.

Bernard 09/04/2016 17:16

Oui pour Rio c'est surprenant car sur le blog nous ne le mettons pas favori. L analyse de Boureau, un petit groupe de grimpeurs qui finit les dix derniers km et que Valverde bat au sprint est vraiment plausible.

Stephane 09/04/2016 17:14

Exactement Clément je trouve que Gerrans sans faire de bruit monte doucement en puissance. Il faudra à tout prix le lacher avant la monter vers Ans sinon ça va être dur de le battre. Il faudra aussi se méfier de Dan martin qui profite toujours de son statut d'outsider. Sinon HENAO, je ne le vois pas gagner à liège car il manque de vitesse pointe, par contre il sera très dangereux sur la flèche tout comme purito qui monte aussi en puissance.

Clément 09/04/2016 00:55

Pour Liège je me méfie en particulier de Gerrans et de Henao, très impressionnant en ce moment, ainsi que de Nibali. Cette année Alejandro est encore donné favori pour Liège mais à mon avis plutôt par défaut d'adversaire qui se dégage du lot. Alejandro n'a pas la préparation optimale pour Liège, je reste donc prudent sur ses chances même si comme je le disais dans mon précédent commentaire, il nous a déjà habitué à des exploits. On verra sur la Klasika Primavera s'il fait le show ou pas, puis sur le Tour de Castille et Leon s'il est très fort ou encore loin de son meilleur niveau, et enfin sur la Flèche dans quelle mesure il est proche ou éloigné de son niveau de 2015 et 2014 à la même date. Pour le moment on est dans le flou.

Archives