Venga Valverde

Le blog des supporters de la Balaverde


Après le Giro et le Tour, la Vuelta !

Publié par Clément sur 13 Août 2016, 20:21pm

Quelle nouvelle ! Alejandro a finalement décidé de disputer le Tour d'Espagne qui s'élancera dans pile une semaine, samedi 20. C'est ce qu'indique son site (Mise à jour 21h : l'info a depuis été retirée de son site officiel ; publiée trop tôt ?), qui précise que Nairo Quintana fera partie lui aussi de l'aventure, ainsi que Rubén Fernández, Jonathan Castroviejo, José Joaquín Rojas, José Herrada, Rory Sutherland, et Imanol Erviti.

Alejandro réalisera donc un défi audacieux, celui de disputer les 3 Grands Tours dans la même saison, et probablement pas sans ambition ce qui pimente fortement le défi, lui qui a terminé 3e du Giro en mai et 6e du Tour en juillet.

Nous en saurons sans doute plus dans les jours à venir sur l'état d'esprit qui anime Alejandro à quelques jours du départ de son Grand Tour national.

VALVERDE ET LA VUELTA :
2002 : abandon (15e étape)
2003 : 3e (+ deux étapes)
2004 : 4e (+ une étape)
2006 : 2e (+ une étape, et leader pendant 8 jours)
2008 : 5e (+ une étape, et leader pendant 1 jour)
2009 : 1er (leader pendant 13 jours)
2012 : 2e (+ deux étapes + le CLM par équipe, et leader pendant 1 jour)
2013 : 3e
2014 : 3e (+ une étape + le CLM par équipe, et leader pendant 4 jours)
2015 : 7e (+ une étape)

--> en 10 participations...neuf top 10 dont huit podiums !

Après le Giro et le Tour, la Vuelta !

Commenter cet article

Clément 18/08/2016 01:24

Landa, blessé, déclare forfait à la Vuelta ! Il aura été transparent durant toute sa 1re année chez Sky. Froome sera donc l'unique leader de Sky.

Joel 17/08/2016 19:17

Le recensement, depuis 1955, des coureurs ayant participé au cours de la même saison au Giro, au Tour de France et à la Vuelta, fait apparaître une trentaine de noms plus ou moins connus.

L’Espagnol Bernardo Ruiz a couru les trois Tours trois années de suite (1955, 1956, 1957) et il a fallu attendre Marino Lejaretta (1987, 1989, 1990, 1991) pour que ce « record » tombe.

Le « triplé » semble d’ailleurs une spécialité espagnole puisque qu’on trouve parmi ces « forçats » des grands Tours : Bahamontès (1958), José M. Fuente (1971), Eduardo Chozas (1990,1991) et Carlos Sastre (2006, 2010).

Côté français, on relève les noms de Louis Caput (1955) et de Sylvain Chavanel (2015).

A noter : le record de Lejaretta pourrait bien être battu cette année puisque l’Australien Adam Hansen a terminé les trois Tours en 2012, 2013, 2014, 2015 et qu’il s’apprête à prendre le départ de la Vuelta 2016 après avoir accompli le Giro et le Tour de France.

Rappel : deux coureurs seulement dans l’Histoire du cyclisme ont terminé les trois Tours d’une même saison dans le top 10. Il s’agit de Raphaël Géminiani (1955 : 4e, 6e, 3e) et de Gastone Nencini (1957 : 1er, 6e, 9e).

Clément 18/08/2016 01:16

Merci pour ces statistiques Joel !

Otxoaj 17/08/2016 12:51

Tres belle vuelta a venir avec la bagatelle de dix arrivees au sommet, avec des etapes courtes.
Que j'aurais aime qu'Alejandro la fasse avec juste le giro dans les pattes, c'etait un tour pour lui a coup sur podium.
Maintenant, bien sur je suis heureux de le revoir pendant 3 semaines, mais si j'avais prefere qu'il ne fasse pas la vuelta, c'est tout simplement parce que j'ai peur pour lui qu'il cede physiquement et qu'il termine a une place indigne de son formidable talent.
Mais comme ce champion ne cesse de me surprendre, j'espere de tout coeur qu'il balayera mes craintes.
Venga !

Bernard 17/08/2016 18:51

Je partage votre avis mais avec beaucoup de crainte en moins, ceci en m'appuyant sur l'annonce de Satochi :) qui nous a mis au courant dès le 9/8. Cela veut dire que dès son retour, Valverde avait pris sa décision, et que l'équipe médicale était d'accord: trois GT, il faut quand même surveiller les "niveaux" comme on dit.
Je crois Valverde audacieux mais raisonnable. il sait où il va.

Par rapport aux comparaisons avec Merckx et Hinault, elles tiennent mal car le cyclisme s'est mondialisé depuis. Le défi de Valverde, qui est le sien au-delà du défi Geminiani, s'inscrit dans les "temps modernes", ceux que Lavillenie, pour faire une comparaison lointaine, n'avait pas vu venir avec un compétiteur brésilien que ni Quinon et Vigneron en 1984, ni Galfione en 1996 n'avaient eu à affronter.

lionel08 17/08/2016 13:17

Idem,même analyse que la tienne.

Satochi 16/08/2016 21:40

J'étais bel et bien au courant, mon frère est un proche de l'équipe Movistar mais il m'a demandé de ne pas divulguer l'info mais trop tard, je n'ai juste pas confirmé. Personne n'attend Alejandro, c'est dans cette position qu'il est le plus fort. Il aura à coeur de bien faire

Bernard 16/08/2016 23:48

Milles fois merci et désolé d'avoir douté. On a totalement confiance dans ses choix.

Bernard 16/08/2016 17:43

Par rapport a ce que dit Samuel. je crois qu'Unzue ne lui demandera plus d'aider Quintana pas plus pour le tour 2017 que pour la Vuelta cette année. Il a acquis un statut à part, de façon définitive je crois.
Un peu isolé sur une ile bretonne sous la canicule, avec peu d'accès aux commentaires, j'attends sa course en me disant que Valverde est un homme simple qui fait ce qu'il doit et aime faire, comme il le sent, s'il le peut , et certainement avec tous les indicateurs au vert.

Bernard 18/08/2016 09:22

Oui Clément cela s'observait son comportement, il laissait la victoire à ses compagnons d'échappée et il était l'antithèse d'un Bernard Hinault avec sa grande g... ou de l'orgueilleux Louison Bobet; A l'inverse d'Armstrong plus tard, c'était un patron silencieux dont j'admirais l'attitude et même l'altitude, pour ce colosse du peloton.
Sa personnalité est bien décrite dans le Roi Miguel (un régal qui permet aussi de comprendre le fonctionnement d'Unzue), mais aussi dans cet article (le roi secret) http://la-legende-du-tour.francetvsport.fr/fr/coureur/35 et dans le chapitre très développé de Wikipedia "style et personnalité dont je mets ici la fin
"Durant sa carrière de coureur, Miguel Indurain est reconnu pour sa gentillesse par l'ensemble de ses collègues. Ainsi le coureur britannique Chris Boardman déclare : « Indurain me rend malade parce que c'est vraiment un type sympa. Impossible d'arriver à le détester. Il ne provoque ni haine, ni colère. C'est un gars vraiment sympa et un vrai champion. » Il est également reconnu pour son humilité et sa timidité. Il sait se montrer digne, ce qui se vérifie lors de sa défaite lors du Tour de France 1996. Ces qualités lui permettent de recevoir un prix consacré au fair-play après la fin de sa carrière. Il est catholique"
J'aimerais essayer de développer aussi cet aspect dans la fiche de Valverde, avec une tonalité différente naturellement, car Valverde est discret, mais pas secret, gentil, mais capable de se révolter, plus complexe qu'Indurain

Clément 18/08/2016 02:03

Ne suivant pas le cyclisme à l'époque je ne savais pas qu'Indurain était réputé pour "sa gentillesse, détestant les conflits" ; intéressant à savoir, merci Bernard. Difficile de ne pas faire un lien avec un certain Murcian dont l'idole de jeune était d'ailleurs justement Indurain...!

Bernard 17/08/2016 09:19

Oui, c'est vrai; ils avaient été très maladroits, presque injustes avec Miguel Indurain, le contraignant à cette Vuelta qui ne lui convenait pas, avec cette scène où Indurain lâché dans la montagne met pied à terre...heureusement, il a terminé sa carrière sur le titre olympique du clm, "à la Cancellara", pour se référer à Girsstar ( il a devancé de peu Olano, dans une course où figuraient Armstrong et Jalabert, qui ont en commun d'avoir courus avec Indurain et Valverde). Pour Indurain, c'était compliqué, il était convoité par Once, il devait y avoir des affaires commerciales, et le navarrais réputé pour sa gentillesse, détestant les conflits, a tiré sa révérence par le haut. J'ai admiré l'homme et suis resté réservé sur un seul point, son soutien modéré à Juan Maria Jimenez, mais même Sastre, de la même famille n'y arrivait pas. Jimenez au style à mes yeux inimitable (lien ci-dessous) était presque l'antithèse exacte de Valverde. Il souffrait de dépression et quand on lit ce qu'il dit, je crois qu'il était "bipolaire", au moins très influençable comme Pantani.
Unzue a eu des hommes de grande qualité dans ses équipes avec Delgado, Indurain, Jimenez, Mancebo, et Valverde (je ne mets pas Olano). Il sait qu'il a avec Valverde, un coureur d'exception, le plus grand peut-être. Je n'imagine pas qu'il ne le traite pas à la hauteur de ce qu'il mérite.
http://yourzone.beinsports.fr/el-chava-jose-maria-jimenez-lesthete-au-destin-tragique-99383/

Samuel 17/08/2016 00:50

Tu as raison pour Valverde mais quand on se souvient de ce qu'a fait Unzue au grand Miguel après le Tour 96, on peut craindre tout cela

Bernard 16/08/2016 23:49

désolé pour ce doublon (maladresse de tel)

Bernard 16/08/2016 17:43

Par rapport a ce que dit Samuel. je crois qu'Unzue ne lui demandera plus d'aider Quintana pas plus pour le tour 2017 que pour la Vuelta cette année. Il a acquis un statut à part, de façon définitive je crois.
Un peu isolé sur une ile bretonne sous la canicule, avec peu d'accès aux commentaires, j'attends sa course en me disant que Valverde est un homme simple qui fait ce qu'il doit et aime faire, comme il le sent, s'il le peut , et certainement avec tous les indicateurs au vert.

mikesamborey 16/08/2016 17:06

La Vuelta le met à l'honneur en lui attribuant le dossard n°1
C'est pour sa participation aux 3 grands Tour dans l'année + JO

Samuel 17/08/2016 00:49

Donc Quintana n'a pas le dossard avec le 1.... c'est toujours bien signe pour qu'il ne se retrouve pas une nouvelle dans le rôle de la niñera.

lionel08 16/08/2016 22:15

Enfin des organisateurs qui reconnaissent son immense valeur.

Clément 16/08/2016 16:16

Un tour sur les forums espagnols pour voir ce qu'il s'y dit...les débats sont globalement les mêmes qu'ici, mais plus virulents et critiques encore. Un échantillon pour ceux qui comprennent l'espagnol :
http://forodeciclismo.mforos.com/30984/11294512-el-hilo-de-alejandro-valverde/?pag=38 et http://forodeciclismo.mforos.com/30984/11294512-el-hilo-de-alejandro-valverde/?pag=39

Je crois que le mot "déraisonnable" employé par Joel est celui qui résume bien la chose, avec son côté positif (grain de folie) et son côté négatif. Sur le forum espagnol plusieurs soulignent le risque qu'il finisse la saison complètement cramé. J'espère qu'Alejandro saura s'écouter et ne pas forcer inutilement les choses s'il sent que c'est trop. Il a encore de grandes victoires dans les jambes pour 2017 j'en suis persuadé, à condition de cibler des objectifs précis. Cette saison aura été une saison très particulière avec ces 3 Grands Tours à la suite qui ont fait qu'il n'a véritablement disputé qu'une seule course à 100%, le Giro. Je ne partage pas l'avis selon lequel il serait moins bon sur les classiques. Je pense simplement qu'il n'est pas arrivé dans les meilleures conditions sur les classiques (mais c'était voulu) et qu'un Valverde à 100% sur les courses d'un jour peut encore faire des étincelles. Il s'est encore baladé sur le mur de Huy cette année, c'est un signe. Et il termine 15e de San Remo en tout début de saison. Après cette année "spéciale Grands Tours", et maintenant qu'il a désormais réalisé probablement tout ce qu'il pouvait faire sur les Grands Tours (podium sur chacun des 3, et victoire sur l'un d'entre eux en 2009) j'espère qu'il mettra un peu plus l'accent sur les courses d'un jour en 2017 : au moins, faire une dernière fois les ardennaises au top, et la Lombardie avec des bonnes jambes.

En attendant, place à la Vuelta !

Samuel 17/08/2016 00:48

C'est effectivement animé et surtout très virulent. Le ton est quand même bien différent du blog où le ton reste résolument optimiste et enthousiaste. Après, le débat va au-delà de cette Vuelta et c'est clair que pour tous ceux qui lisent l'Espagnol, les 3 dernières pages du fil sont passionnantes et je me retrouve dans certains commentaires même si je trouve le ton général trop sévère.
Je citerais cette phrase très dure qui m'a marqué et résume bien que ce qui se dit :
a él le pone más ser top 10 en una GV pues imaginaros poder decir que lo has hecho en 5 GV seguidas, eso no lo tienen ni Hinault ni Merckx... no porque no hubiesen podido, no lo tienen porque no vale "para nada" a nivel palmarés para alguién que aspira a ser un crack y a ganar
Il lui importe plus d'être top 10 sur un GT donc imaginez-vous pouvoir dire que tu l'as fait dans 5 GT consécutifs, cela ni Merckx ni Hinault ne l'ont... Non parce qu'ils n'auraient pas pu, ils ne l'ont pas parce que cela ne vaut rien niveau palmarès pour quelqu'un qui inspire à être un crack et à gagner.

Chateaubrillant 16/08/2016 12:28

2003 / 2006 / 2009 / 2012 / 2013 / 2014 ça fait 6, et non huit.

Clément 16/08/2016 15:12

Huit top 5 et 6 podiums, effectivement, erreur de ma part à la fin de l'article

Fabien 16/08/2016 11:54

Un beau challenge pour notre champion. Comme vous j attends de voir si il va avoir "la caisse" nécessaire après l enchaînement des 3 grands Tour mais en tout cas, comme la plupart d entre vous j apprecie le fait de le vour essayer de nouvelles choses cette année comme le Giro et cet enchaînement inédit. Concernant la saison prochaine j aimerais le voir se focaliser sur le Tour d Italie et la Vuelta qui sont les 2 tours dans lesquels il peut le mieux figurer (reste cependant à valider leur parcours respectifs mais en général ils lui correspondent bien). Il lui faudrait cependant laisser un repos entre ces 2 Tours ce qui induit une non participation au Tour de France , le problème est que je vois mal la Movistar (Unzue ainsi que le sponsor faire une croix sur le classement par équipe or sans Valverde c est inenvisageable) d autant plus qu on à bien vu que sans Alejandro Nairo Quintana était éjecté du podium alors qu il visait la gagne... il faudrait qu Alejandro tape du poing sur la table et dise à Unzue qu il est temps que le Colombien se débrouille sans lui et prouve qu il est le champion de l équipe... mais je ne crois pas que l Espagnol sout cet homme là...

Joel 16/08/2016 10:33

Daniele Bennati (36 ans) a signé chez Movistar

Clément 16/08/2016 00:10

Un tweet d'un journaliste sportif britannique cet après-midi, révélateur :
"Readily admit that I'm finding it very difficult not admire Valverde these days." (https://twitter.com/fshires/status/765201552168583168)

En français : "J'admets volontiers que je trouve ça très difficile de ne pas admirer Valverde en ce moment".

Ca fait écho notamment au commentaire de Joel plus bas sur cette page ("J’aime la façon dont Alejandro infléchit la dernière partie de sa carrière par le grain de folie qu’il y introduit. Les héros antiques étaient placés devant cette alternative : le coup d’éclat ou l’action prudente, la gloire immortelle ou l’oubli prochain") et au mien en-dessous ("c'est ce genre de choses qui donnent à Valverde une "épaisseur de champion" que ne pourront jamais avoir ceux qui restent dans leur zone de confort, leur terrain de prédilection, quand bien même leur palmarès est important. C'est ce genre de choses qui peut faire en sorte que Valverde marque l'Histoire du cyclisme au-delà des classements All Times").

Samuel 15/08/2016 23:08

L'équipe semble bien légère en montagne hormis les 2 leaders. Parmi les 3 grimpeurs, Dani Moreno a été décevant cette saison, José Herrada n'a jamais retrouvé l'excellent niveau qu'il avait montré sur la Vuelta 2013 et donc on attendra beaucoup de Fernandez. J'espère que Quintana ne sera assez plus dans le coup au général car j'ai vraiment peur qu'Alejandro se retrouve de nouveau invité à jouer les équipiers modèle

Kurdt 15/08/2016 19:13

Hâte de voir ça !
S'il le fait, avec la manière, c'est fou. Juste fou !
Sinon... De toute façon voilà, il ne peut s’empêcher de la faire la Vuelta...
Son plaisir, une fatalité ; il y a pire comme finalité.^^

Bernard 15/08/2016 16:11

Je ne sais si la course de l'équipe movistar sera du même niveau que son argumentation pmais je l'espére car celle ci est excellente.
Les deux leaders sont classés à égalité de façon logique car ils ont tous deux finis 3eme du GT dont ils étaient leaders.
Pour Alejandro il s agit du 5eme GT consecutif, du 21 GT en tout, et de la 11eme vuelta. Rien que cela!
Et pour le defi Geminiani, il sera s'il le réussit le premier depuis que les 3 Tours sont etales de mai a septembre.

Je crois depuis le podium du tour 2015, que Valverde a changé, plus endurant,mais moins apte à gagner les courses d'un jour et que ceci justifie ses choix. On verra, une victoire avec Froome et Contador, c'est diifficile, mais un podium en cas de défaillance de Quintana, pourquoi s'interdire de l'envisager?

Joel 15/08/2016 14:46

La participation d’Alejandro à la Vuelta ne faisait plus guère de doute, mais la grande information du jour est que l’équipe Movistar ne part pas avec un leader unique auquel les autres membres devraient avoir fait serment d’allégeance. Les dirigeants de l’équipe ont tiré les leçons du Tour de France au cours duquel Quintana n’a jamais pu assumer le statut de leader incontestable. Alejandro retrouve ainsi une liberté d’action dont on espère qu’il fera le meilleur usage.

el abuelo 15/08/2016 12:18

AH.....AH....AH !!!!!!!!!

el abuelo 15/08/2016 12:16

ET SI VALVERDE GAGNE CETTE VUELTA ??????
(gagné)

lionel08 15/08/2016 12:26

Avec ce Champion,on peut s'attendre à tout mais bon,il faut être réaliste,ça serait exceptionnel.j'éspere que la saison prochaine si il est encore au top,il il mettra en priorité la vuelta, seule course qu'il aurait encore pu gagner si il s'en était donné les moyens, comme le font la plupard des autres coureurs ,qui ne sont pas au top du début jusque la fin de saison.

bi 15/08/2016 11:42

Après peut-être aussi qu'il ne se sent tout simplement capable de pouvoir gagner ces courses d'un jour... Sa prestation au JO reste quand même l'une des plus grosses déconvenues de sa carrière ça ne fait pas de doute.

Il faut quand même noter que, aussi bonne soit la saison d'Alejandro, c'est quand même sa plus "faible" en terme de résultats depuis plusieurs années. Ce qui est en somme logique et ce déclin devrait se poursuivre les années qui arrivent hélas. La dure loi du sport...

Mais comme vous tous, même si ce choix Vuelta ne me fait pas grandement plaisir, je vais évidemment continuer à le supporter comme au 1er jour. Et si je n'espère pas vraiment une grande Vuelta je souhaite quand même qu'il parvienne à son objectif de top 10. Qu'il n'est pas fait ça pour rien...

Joel 15/08/2016 10:40

C’est officiel ! Movistar dit qu’Alejandro et Quintana conduiront tous deux l’équipe, accompagnés par l’Australien Rory Sutherland et par six Espagnols : José Joaquín Rojas, José Herrada, Imanol Erviti, Rubén Fernández, Jonathan Castroviejo et Dani Moreno.

L’ambition d’Alejandro est bien d’être le troisième coureur de l’histoire à terminer les trois grands tours d’une saison dans les 10 premiers.

Bernard 15/08/2016 11:45

Belle equipe. Bon vent a Valverde qui ecrit son histoire comme il l 'entend. Soutien sans reserve pour le choix qu'il a fait avec son equipe

Joel 15/08/2016 10:38

C’est officiel ! Movistar dit qu’Alejandro et Quintana conduiront tous deux l’équipe, accompagnés par l’Australien Rory Sutherland et par six Espagnols : José Joaquín Rojas, José Herrada, Imanol Erviti, Rubén Fernández, Jonathan Castroviejo et Dani Moreno.

L’ambition d’Alejandro est bien d’être le troisième coureur de l’histoire à terminer les trois grands tours d’une saison dans les 10 premiers.

Samuel 15/08/2016 00:19

Pour compléter un peu ma 1ère réaction à chaud, il est évident que même si ce choix me déçoit, mon soutien pour Alejandro restera évidemment le même et s'il se lance dans ce pari fou (quoiqu'on ne sache pas ses réelles ambitions), c'est qu'il le sent bien. Après, ne soyons pas dupe non plus, la pression du sponsor est là aussi et cette décision leur va bien. Quant au staff technique, Unzue a déjà fait du grand n'importe quoi, il n'y a pas de raison pour qu'il ne recommence pas.
Pour en revenir au fond de la problématique, il est difficile de savoir ce qu'attend Alejandro de cette Vuelta. Jouer le podium et les victoires d'étape comme en 2012, 2013 et 2014 ? on a du mal à y croire, après s'être enquillé 2 GT à 36 ans. La jouer tranquilo sans pression ? Ce serait le mieux à mon avis car il pourrait préserver un peu de forces pour la fin de saison et surtout il aurait du champ libre pour les victoires d'étape. L'inconvénient est que Quintana soit là et Ale n'est du style à la jouer comme Nibali avec Aru sur le Tour. Ensuite, on a jamais vu Ale lâcher un général sur un GT hormis en 2012 sur le Tour.
Je pense que le scénario le plus probable soit qu'il soit là en lieutenant de Quintana, tout en essayant de jouer la meilleure place au général et une ou deux étapes. Soit un peu la configuration du Tour 2016 ou de la Vuelta 2015. Le problème est qu'il n'aura probablement pas les jambes pour aller chercher une étape de montagne devant les prétendants au maillot rouge et pas de bon de sortie non plus. Après,il reste bien 2 ou 3 repechos pour jouer une victoire d'étape comme à Vejer l'an dernier mais ça peut aussi faire comme à Cherbourg en juillet et après il n'y a plus d'opportunité.
J'espère donc vraiment que le scénario présenté par Vivi soit cela mais je crains plus qu'il ne fasse un défi Geminiani qui je l'avoue me laisse froid.
Honnêtement, vous vous souvenez de Lejarreta comme d'une légende du cyclisme parce qu'il enchainait les 3 GT en jouant le général ? Je pense qu'on retient plus ses 54 victoires en carrière, sa Vuelta 82 et ses 3 Clasicas. Et puis quand même, on parle de Valverde, un des plus grands de sa génération, c'est quand même au dessus d'un Lejarreta.
J'adore la Vuelta en tant que course, j'adorerais revoir Ale y briller comme en 2012, 2013 et 2014 mais à un moment, il faut être réaliste. J'aurais aussi adoré le voir sur le Tour des Flandres cette année mais au final, je ne regrette évidemment pas qu'il ait privilégié la préparation du Giro.

BIP 14/08/2016 18:30

Si cette info est réelle on ne pourra que l'accepter et l'encourager. Mais perso je ne suis toujours pas pour... il va passer à côté de nouvelles courses qu'il aurait pu disputer cette année et d'une préparation optimale pour Lombardie. Mais bon si tel est son choix...

vivi 14/08/2016 17:41

Je pense aussi,que pendant cette période de 3 semaines,il n'y aucune course qui l'intéresse vraiment(pour avoir regardé le calendrier,je le comprends),et on peut penser qu'il veut rester en bonne forme et profiter de cette Vuelta pour cela,dans une course qu'il adore et qui lui réussi tout le temps.
Bien sur il ne faudra peut etre pas en faire l'équipier n°1 de Quintana et de plus,il ne vise peut etre pas ce top 10 dont nous parlons et souhaite simplement "redorer son blason en victoires" dans des étapes ou le profil lui correspond parfaitement:10 arrivées en montée dont 2 ou 3 au sommet de petites bosses qu'il apprécie.
En se maintenant en forme,sans s'épuiser,il pourra viser le "Lombardie" et peut etre ce nouveau championnat d'Europe,c'est une façon de voir les choses et qui serait souhaitable: Allez champion et nous allons profiter de toi pendant 3 semaines

Bernard 14/08/2016 16:01

Et si on lui faisait simplement confiance...

Frédéric 14/08/2016 15:09

Bonjour, moi je pense qu'avec un grand champion comme Valverde on a tendance à oublier que le vélo est aussi son métier, qu'il est donc soumis aux diverses contraintes (sponsors, rémunérations, choix de ses patrons, ...). Si ce n'est pas un choix personnel, on peut être effectivement triste de voir à quel point on peut user les athlètes, si exceptionnels soient-ils.
Frédéric

Clément 14/08/2016 17:01

Honnêtement je ne pense pas qu'il ait fait ce choix sous la pression des contraintes que tu cites. Oui elles comptent, pas de naïveté à avoir, mais si Alejandro a fait ce choix c'est à mon avis avant tout parce qu'il en a l'envie. On saura très vite son état d'esprit à ce sujet en lisant ses déclarations (demain sort la communication officielle de la Movistar).

Clément 14/08/2016 15:04

Pour info Alejandro est en ce moment à Ibiza où il partage son temps entre entraînements et (probablement) plage avec la famille : http://www.diariodeibiza.es/deportes/2016/08/14/alejandro-valverde-rio-ibiza/860410.html#

Eddy 14/08/2016 14:26

Je ne suis vraiment pas ravi. Je pense qu'il sera sur les rotules avec cette Vuelta de trop. J'espère me tromper.
Pour moi il ne pèsera pas sur la course et pire même on va lui demander de larbiner pour Quintana.
Autre dégât collatéral possible : fin de saison après la Vuelta ?? (donc pas de tour de lombardie ?) voire fin de carrière ?? (hypothèse un peu folle mais s'il tient tant à faire cette Vuelta je me pose la question).

Girsstar 14/08/2016 14:41

J'aimerai toujours Valverde à la folie mais là, je confirme, je suis écoeuré !
Il n'a rien à prouver dans cette Vuelta où il va être archi dominé par Contador and Co.
Il va être un peu plus larisé par ses détracteurs.
Un champion de cette classe qui se lance dans un tel défi fou qui ne lui apportera rien au niveau de la reconnaisance des médias qui n'attendent ( à juste titre) que les résultats des courses.
Il gâche sa fin de carrière.
Quand je vois Cancellara finir sa carrière sur un titre olympique, je dis bravo.
Je crains que notre Alejandro quitte le cyclisme en offrant (hélas) un déclin et cela me chagrine beaucoup.
Qui se souviendra (dans l'hypothèse où cela se concrétise !) que Valverde a terminé les 3 Grands Tours la m^me année dans le Top 10 ou m^me le Top 5 ?
Sûrement pas les médias et même les initiés.
En revanche, les vainqueurs du Tour de Lombardie (pour ne citer que cette course prestigieuse) resteront gravés dans le gotha du cyclisme.
Je ne vais pas vous lasser plus longtemps avec mes commentaires, mais cette décision de Valverde me fait très mal...

Bernard 14/08/2016 11:16

Parmi les articles qui sortent, celui-là est excellent.
http://www.ciclo21.com/valverde-estra-en-la-vuelta-a-espana/
deux extraits
"Alguien dijo alguna vez que la genialidad y la locura están separadas por una línea finísima"
"Valverde está loco. Maravillosamente loco"

Bernard 14/08/2016 10:43

Je ne sais si c'est ou non une bonne idée mais je partage l'avis de Joël et Clément ci-dessous et j'ajoute un point crucial: les critères techniques, médicaux , certainement analysés, doivent être au vert. Unzue décrivait en Janvier Valverde comme un spartiate de l'entrainement et de la nutrition.
Il est d'ailleurs amusant de lire ce que disait Clément, citant Valverde, dans sa présentation de janvier : "Il n'écarte pas la possibilité de courir aussi la Vuelta : "Ensuite, on verra comment je me sens et les courses que je dispute. Et comme j'ai pu le dire une fois, peut-être que je ferai la Vuelta, il vaut mieux faire la course sur ses terres et faire ce qu'on peut plutôt qu'être ailleurs à courir un autre calendrier".
Beaucoup dans les commentaires étaient à l'époque opposés à la vuelta, avec raison sur le fond car cette vuelta va le conduire à 90 jours de course environ (il est à 70 jours et 11700 km).
http://vengavalverde.overblog.com/2016/01/valverde-cette-saison-sera-differente.html

Je sais que c'est fou, mais j'aime et je ne suis pas étonné pour 3 raisons
- Valverde est un coureur original, hors normes, et il finira hors-norme, inclassable, vilipendé par certains quoi qu'il fasse, admiré par d'autres pour ses qualités sportives (bonne génétique comme il dit) et humaines: régularité dans l'entrainement et l'effort prouvé dans ses deux années de purgatoire, et surtout capacité à tourner la page à se remettre dans un nouveau projet très vite.

J'avais à l'époque prévu la vuelta en cas d'échec sur le giro, d'échec au tour et à Rio. Ila réussi Giro et Tour pour moi et seul le climat l'a limité à Rio (à quelques jours près les températures baissaient, mais avec des routes très glissantes). A ce sujet, et pour tenter de comprendre pourquoi certains sont plus sensibles que d'autres à des conditions spécifiques (haute altitude, chaleur et humidité forte, pluie froide pour Valverde), il y a des belles analyses de Fred Grappe sur ce que le cerveau intègre. Il se produit des phénomènes de régulation qui sont bénéfiques. Le dopage (en particulier les substances psychotropes agissant sur le cerveau) les perturbe (exemple tragique de Simpson et des amphétamines sur le Ventoux, il ne percevait plus les signaux d'alerte que son corps lui adressait)

Valverde a la santé et celle-ci s'exprime au mieux dans des conditions favorables. S'il n'est pas épuisé, la vuelta puis la lombardie sont des lieux, des moments et des climats privilégiés pour lui.
Bonne chance, amigo. Et dans tous les cas , chapeau!

Joel 14/08/2016 08:54

C’est donc bien le choix déraisonnable, excessif, extrême, don quichottesque qui se prépare, et non celui d’une gestion plus rationnelle, mesurée et réaliste de cette fin de saison !
J’aime la façon dont Alejandro infléchit la dernière partie de sa carrière par le grain de folie qu’il y introduit. Les héros antiques étaient placés devant cette alternative : le coup d’éclat ou l’action prudente, la gloire immortelle ou l’oubli prochain.

Ravi pour ma part qu’Alejandro fasse le choix de son cœur, celui du plaisir de courir…

Plus que jamais : Venga Valverde !

Clément 14/08/2016 03:20

Peu probable que ce soit démenti à mon avis. L'info est reprise par plusieurs médias (dont le journal AS) qui citent Sergi Lopez, donc si ce n'était finalement qu'une erreur du site officiel d'Alejandro on le saura très vite (c'est à dire maximum lundi), car il y aura démenti. Mais le plus probable c'est que la Movistar tienne à avoir la primeur de l'annonce officielle, d'où le méli-mélo de ce samedi soir. C'est vrai que pour le sponsor Movistar la Vuelta est une course très importante si ce n'est la plus importante de la saison. Au passage si j'avais su que l'info trouvée par "Mari" dans les commentaires du précédent article allait poser ces problèmes j'aurais attendu lundi avant d'informer Sergi Lopez et de poster cet article, mais too late.

Valverde participant de la Vuelta avec Quintana n'était pas l'option dont beaucoup ici rêvaient (rêvions - je peux m'inclure dedans), c'est vrai. Mais c'est Valverde qui roule, pas nous ! Surtout, je crois tout de même que ce choix à première vue étrange peut devenir un choix intéressant. Partons d'abord des 1res réactions à cette annonce : "quelle machine", "incroyable", "un phénomène", "une légende", voilà la teneur des commentaires sur Twitter ce soir. Je me dis que s'il y a un tout un mouvement pour suivre et soutenir Alejandro dans son improbable défi ça peut donner quelque chose de fort à suivre, de mémorable. Il faut que tous les suiveurs espagnols, et les suiveurs cyclistes qui savent reconnaître les champions, donnent de l'importance à ce challenge : c'est ainsi que celui-ci deviendra excitant à suivre.

En écrivant ça je crois deviner pourquoi la Movistar souhaitait garder la primeur de l'annonce...on peut en effet imaginer qu'elle prépare une communication spéciale autour de ce challenge (elle y a tout intérêt), tout comme il y avait eu une communication spéciale autour d'un ancien défi atypique d'Alejandro, lorsqu'il avait affronté le coureur à pied espagnol Martinez.

En fait ce défi, c'est aussi une manière de célébrer, mettre en valeur, à la fin de sa carrière, le caractère incroyable du champion qu'est Alejandro et ce qu'il a apporté à la structure d'Unzue. Ca s'inscrit dans la série de nouveautés qu'il teste durant ses dernières années de carrière (depuis l'an dernier : Milan San Remo, qu'il n'avait plus disputé depuis 2005, et où il a terminé 20e l'an dernier et 15e cette année ; cette année : la découverte du Giro, et le Tour sans aucune pression ; l'an prochain la découverte du Tour des Flandres ?). Alors certes ça n'est pas tactiquement payant en terme de pur résultat comptable dans un palmarès, comparé à se concentrer sur les grandes courses qui lui correspondent le plus (Liège, etc.). Mais c'est ce genre de choses qui donnent à Valverde une "épaisseur de champion" que ne pourront jamais avoir ceux qui restent dans leur zone de confort, leur terrain de prédilection, quand bien même leur palmarès est important. C'est ce genre de choses qui peut faire en sorte que Valverde marque l'Histoire du cyclisme au-delà des classements All Times, déjà très intéressants, mais qui en reste au quantitatif, forcément limité pour mesurer la trace de quelqu'un dans la mémoire collective.

Samuel 14/08/2016 01:29

J'avoue esperer que cette info soit au final dementie restant toujours aussi sceptique sur l'intérêt de courir la vuelta. Je craignais toutefois un peu celà dans le cas où quintana serait absent mais le pire est qu'il sera aussi present et donc Alejandro n'aura meme pas les mains libres. Je ne comprends donc vraiment pas

Joel 13/08/2016 23:37

PCS annonce la composition suivante (mais l'expérience ne nous invite pas à tenir ces annonces somme certaines) :

Valverde, Alejandro
Quintana, Nairo
Fernández, Rubén
Castroviejo, Jonathan
Rojas, José Joaquín
Herrada, José
Sutherland, Rory
Erviti, Imanol

vivi 14/08/2016 17:20

Betancur fait sa trentrée au tour du limousin

Clément 14/08/2016 02:07

PCS a repris l'info du site officiel d'Alejandro pour le coup

Bernard 14/08/2016 01:10

oui, si c'est vrai, c'est une équipe avec beaucoup de rouleurs, ,pas de colombiens, un profil assez "valverdien" sans l'ensemble avec surtout Rojas et Erviti. A noter l'absence de Betancur (ils l'ont pris pourquoi au fait)? Tout cela est confus

Clément 13/08/2016 21:07

Etonnant : l'article vient d'être retiré de son site officiel !

Clément 13/08/2016 21:32

Avant de publier mon article j'ai bien été voir sur le site officiel d'Alejandro et l'information avait été publiée dans la rubrique "Nouvelles", dans les 3 langues, mais sans apparaître pour autant en page d'accueil.

Petit couac donc sans doute, l'info ne devait peut-être pas sortir dès aujourd'hui...

Bernard 13/08/2016 21:28

Clément j'ai un doute. et le l'ai émis "En fait, je me dis qu'il doit y avoir une erreur...
NB c'est daté du 12 mais hier cela n'était pas sur son site"
Connais-tu Mari? Il n'y aucune information sur le site Movistar alors que l'équipe était donnée sur le lien avec, de mémoire, Quintana, Ruben Fernandez, Jesus Herrada, Rojas, Castroviejo et Sutherland
Je ne comprends pas bien comment Alejandro peut l'annoncer alors que Movistar ne dit rien.
Et puis c'est daté du 12. Je bosse actuellement sur un article et j'avais le site de Valverde en veille... je fais confiance à Mari, mais il y a des malins

Jerome 13/08/2016 20:08

Bah écoutes clément tu m,apprends pas une bonne nouvelle .en tout cas à mon avis.pouvez vous m'expliquer son but cette annee?

Clément 13/08/2016 21:04

Probable tout de même que ce soit cet objectif du top 10 sur les 3 Grands Tours la même année qui anime Alejandro. Même s'il y aura une grosse concurrence pour la victoire finale (si Quintana a effectivement retrouvé ses meilleures jambes, la lutte pourra être assez intéressante, avec un Contador normalement à 100%, un Froome peut-être un peu émoussé mais sûrement fort quand même, ou alors là pour aider un Landa s'il est très fort), l'objectif du top 10 lui me semble franchement accessible pour Valverde.

Clément 13/08/2016 20:56

J'ai hâte d'en savoir plus en lisant ses déclarations ! Se fixe-t-il explicitement l'objectif qu'on a appelé "le défi Géminiani" ou pas spécialement ? Vise-t-il plus haut, le top 5, ce qui signifierait qu'il se sent vraiment bien et qu'il a bien récupéré de tous ses efforts jusqu'ici ? Ou au contraire s'y rend-t-il sans objectif désigné, "tranquilo", tout en ne s'interdisant rien si les jambes répondent bien, et en voyant au fil des jours comment il se sent ? Bref, savoir s'il y va le couteau entre les dents ou plutôt "détendu" (plus probable).

Pour le savoir il faudra encore attendre qq jours. Le journaliste Sergi Lopez vient d'écrire un article pour annoncer l'info mais il n'en savait pas plus (je lui ai appris l'info après l'avoir appris d'un lecteur ici qui scrutait le site officiel d'Ale : merci "Mari" !) ; il indique cependant une chose importante en plus, le fait que selon des sources internes à la Movistar, Quintana se sent en parfaite condition. Cela pourrait donc signifier que Quintana serait le leader et Valverde le n°2.

Archives