Venga Valverde

Le blog des supporters de la Balaverde


2017 : ce sera Tour et Vuelta

Publié par Clément sur 28 Octobre 2016, 13:23pm

On ne change pas une méthode qui marche ! Voilà en substance l'interprétation que l'on peut faire de l'annonce des grandes lignes du programme 2017 d'Alejandro, faite en début d'après-midi à l'occasion d'une conférence de presse avec Eusebio Unzue et Nairo Quintana. 

Classiques et courses d'une semaine en 1ere partie de saison, puis Tour, Vuelta, Mondial : voilà ce qui est prévu. Un retour aux calendriers précédents, après une saison 2016 assez atypique.

Sur les courses d'une semaine de 1ere partie de saison, Alejandro a dit qu'il ne savait pas encore laquelle ou lesquelles il disputera, entre "le Tour de Catalogne, le Tour du Pays Basque, Paris Nice..." - intéressant de voir qu'il cite Paris Nice. Ce serait un plaisir de le voir disputer à nouveau cette épreuve.

Interrogé sur le Tour des Flandres, Alejandro a répondu qu'il compte le disputer au moins une fois avant sa fin de carrière, mais qu'il ne sait pas encore si ce sera l'an prochain, en 2018 ou en 2019. L'impression que j'en ai eu est que ce ne sera pas forcément pour cette fois-ci. Alejandro dit préférer vouloir se concentrer sur les courses sur lesquelles il a l'habitude de bien marcher.

L'autre "info" du jour, c'est l'hypothèse évoquée lors de la conférence de presse d'une participation de Quintana au Giro avant de disputer le Tour. Cette perspective ne peut que nous enchanter : si cela se confirme, Valverde serait en effet leader unique sur la Vuelta, et n'aurait pas forcément à se sacrifier autant que prévu pour le Colombien sur le Tour. Vu le tracé du Tour, un Alejandro très en forme et sans pépins pourrait tout à fait s'approcher du podium ou figurer dans le top 5, en fonction des choix de participation des autres coureurs (il semblerait que plusieurs grands leaders soupèsent l'idée de faire le Giro). A suivre de près, donc !

2017 : ce sera Tour et Vuelta

Commenter cet article

Clément 16/11/2016 21:51

Une interview d'Alejandro est sortie dans un nouveau média espagnol - je prépare un article de compte rendu !

Clément 17/11/2016 02:22

Article maintenant en ligne, ici : http://vengavalverde.overblog.com/2016/11/une-reprise-au-moyen-orient.html

Joel 16/11/2016 19:39

Paris-Nice : la course passera bien au Mont-Brouilly comme promis en mars dernier (les conditions atmosphériques avaient empêché que l’étape se déroule normalement). D’après Le Progrès, il s’agirait d’une étape courue contre-la-montre partant de Beaujeu (à 10 kms) et se terminant au sommet de cette côte de 3 kilomètres à 7,7%.

Intéressant. On aimerait bien revoir Alejandro sur cette course.

http://www.cyclingpro.net/velopro/road/paris-nice-2017-ira-bien-au-mont-brouilly-mais-en-contre-la-montre

Clément 15/11/2016 12:14

Pas grand chose à se mettre sous la dent en ce moment...je suis allé faire un tour du côté des news de quelques leaders, j'ai vu que D.Martin veut revenir sur le Tour, que Froome devrait courir Tour de Catalogne, Liège-Bastogne-Liège, Tour du Yorkshire, Tour de Californie avant le Tour, qu'Aru devrait faire Giro-Vuelta. Pas de nouvelles concernant Alaphilippe si ce n'est qu'il ne compte pas spécialement travailler pour viser le général d'un Grand Tour l'an prochain, pour ne pas perdre ses autres qualités : a priori j'imagine qu'il a très envie, avant tout, de gagner sur les ardennaises. Après un Liège particulier cette année, on peut donc s'attendre au retour du duel Valverde / Alaphilippe sur la Doyenne en 2017.

Eddy 15/11/2016 21:56

Je l'espère !! Avec un duel qui tournerait une nouvelle fois (la dernière sur la doyenne ?) à l'avantage d'Alejandro bien sûr :)

Joel 14/11/2016 18:51

Autre blessé d'avant-saison : Van Avermaet, fracture du péroné suite à une chute en mountain bike.

Accident qui nous rappelle qu'il faut parfois peu de choses pour qu'une saison soit compromise (même si ce n'est pas le cas pour VA)

Bernard 13/11/2016 10:34

Pour le Giro (hors sujet ici sauf indirectement si Quintana le fait), Nibali veut une 3ème victoire comme Bartali, Gimondi et Hinault. Belle ambition, réalisable sauf si Chaves lui barre la route, à moins que Froome et Quintana....
Que faut-il penser de cette équipe de Bahrein? Force est de constater que le recrutement de Izagirre et Visconti est un bon choix (Purito au service de Nibali, à voir car plus surprenant...); Il sera intéressant d'observer si Visconti se livrera autant pour Nibali qui l'a fait pour Valverde et ceci jusqu'au dernier tour de Lombardie, alors que son départ était signé.

Eddy 15/11/2016 21:49

Oui tu as raison Bernard il faut rendre hommage à ce super coureur Giovanni Visconti qui malgré un talent certain a toujours été un équipier modèle pour Valverde. Il a notamment contribué à la victoire d'Alejandro sur Liège 2015, la plus grande victoire d'El Imbatido depuis son retour d'après suspension.

Bernard 11/11/2016 23:18

Petit retour sur ce qu'a dit Joël ci-dessous et que l'on lit sur le site de l'UCI, à savoir que l’échelle des points du Classement Mondial UCI sera aussi utilisée pour établir les classements UCI WorldTour, Le classement UCI WT disparaît si j'ai bien compris, ce dont je ne suis pas sûr.

Cela change la donne pour Valverde, car l'échelle de points est différente, intégrant toutes les courses; En 2016, Sagan est loin devant, devançant Froome et Van Avermaet séparés par quelques points devant Quintana et Valverde

Et cela modifie aussi notre discussion sur le fait que Valverde peut redevenir numéro mondial. S'il gagne (et/ou est souvent bien placé) sur des classiques des étapes du tour et/ou de la vuelta, s'il fait un podium sur la vuelta et devient champion du monde, oui, il peut redevenir leader mondial surtout que Sagan change d'équipe, ce qui est toujours un peu déstabilisant.

Et puisque l'on rêve un peu, Alejandro recevrait ce titre à la fin du Tour de Lombardie, qu'il remporterait, donc en Italie. On supprime les AUT pourries et médicalement indéfendables, ne laissant que celles qui sont justifiées, et, cerise sur le gâteau, une femme intègre est nommée à la tête de l'UCI. Ce choix que le football français vient d'effectuer, les cyclisme peut le faire aussi.

Joel 12/11/2016 13:57

Parfaitement d'accord sur la question du championnat du monde. L'homogénéisation des classements WT et WR aurait dû conduire à son intégration dans le WT.

Bernard 12/11/2016 11:23

Merci j'avais mal compris : le classement mondial UCI WT reste avec 37 épreuves annoncées, seul le barème des points est homogène maintenant,
http://fr.uci.ch/road/ucievents/2017-road-uci-worldtour/360432017/

Par contre le mondial fait la différence dans le World ranking, on le voit bien avec l'énorme avantage pris par Sagan sur ce classement avec son second titre. La non insertion du mondial dans le WT est une curiosité qui pénalise Alejandro compte-tenu de sa régularité. Avec le mondial, ses chances d'être numéro un augmenteraient considérablement, sauf peut-être par rapport à Sagan. On aurait quand même pu espérer son insertion en 38ème course plutôt que l'épreuve chinoise, même si là pour le coup, le vélo, les chinois ils connaissent. Ils sont plus légitimes que les émirats...

C'est bizarre en ce moment, ça change dans tous les sens, bon ou mauvais on ne sait pas. La boussole est un peu déréglée et Leonard Cohen est parti: Hallejuha!

Joel 12/11/2016 09:59

Ce que je comprends pour ma part, c’est qu’il y a bien deux classements distincts qui subsistent :

-le World Tour, dont le périmètre est élargi (10 nouvelles épreuves et peut-être 11, car selon CyclingWeekly, une épreuve chinoise de 6 jours, le Tour de Guangxi, intégrerait le WT) = 38 épreuves. Il s’agit d’un classement annuel ; les compteurs sont mis à zéro en début de saison.

-le World Ranking qui attribue des points à la totalité des épreuves labellisées par l’UCI. Il s’agit d’un classement « roulant » sur 52 semaines (Current ranking) : les coureurs conservent début 2017 les points acquis fin 2016 et les perdent progressivement, semaine après semaine, un an après les avoir gagnés.

Pour simplifier les choses le barême de points utilisés dans les deux classements sera le même.

Quel aurait été le classement du WT 2016 si on avait utilisé le barême du WR ? Voilà une chose qu'il serait intéressant de connaître.

Pour ce qui concerne 2017, tout est possible : WT = on repart de 0 ; WR = la seule certitude, c’est que les points gagnés en 2016 finiront par être totalement effacés en 2017. Peu importe donc les écarts actuels, même s'ils vont continuer de jouer un certain temps.

Bernard 11/11/2016 23:23

désolé pour les fautes: Valverde peut redevenir numéro un mondial
...le cyclisme peut le faire aussi

Girsstar 10/11/2016 15:05

Tous ces décomptes de victoires présentent peu d'intérêts, dans la mesure où, comme tu le décris si bien, il faut distinguer les courses prestigieuses, les courses importantes, certaines belles épreuves et ce que j'appelle "les coursettes".
Bien évidemment, à ce jeu-là les sprinters sont avantagés (à la manière du PCS Ranking All Times).
Maintenant, à chacun de juger, mais porter aux nues les Cipollini, Cavendish et autres au détriment des super-champions, cela m'irrite et je ne dois pas être le seul, n'est-ce pas Vivi ?

Joel 10/11/2016 10:04

Les amateurs de statistiques auront sans doute lu avec intérêt les bilans 2016 publiés ces derniers jours par Cycling pro :

http://www.cyclingpro.net/velopro/road/2016-bilan-individuel-au-31-octobre-peter-sagan-thimoty-dupont-et-les-autres
http://www.cyclingpro.net/velopro/road/2016-bilan-par-equipes-etixx-quick-step-hors-concours
http://www.cyclingpro.net/velopro/road/2016-bilan-par-nations-l-italie-en-trompe-l-oeil

Ces bilans concernent la comptabilité des victoires exclusivement. Autrement dit un élément parmi d’autres qui permet d’établir les hiérarchies au sein du peloton. J’introduis cette nécessaire réserve, parce qu’à mon sens, un « palmarès » est sans doute bâti avec des victoires, mais avec bien d’autres choses encore.

Première constatation à la lecture du classement individuel (nombre de victoires) 2016 : le grand vainqueur est Thimoty Dupont, de l’équipe Verandas Willems, 15 victoires dans la saison. Il coiffe (sans mauvais jeu de mots) Sagan (14), Coquard et Kristoff (13), Kittel (12) etc. Valverde émarge en 15e rang avec 7 victoires.

Bien sûr, il s’agit là d’un décompte qui comprend toutes les courses estampillées par l’UCI (WT, HC, classe 1, classe 2). Si on se limite aux courses WT, Sagan est vainqueur (10) devant Froome (8) et Quintana (5). Je ne connais pas le rang d’Alejandro qui a une seule victoire à faire valoir (étape du Giro) !

Cycling pro donne ensuite toute une série de classements (toujours victoires UCI) : « top scoreurs en activité » (1e Cavendish 146), « top scoreurs de tous les temps » (1e Merckx 271 ; 2e Cippolini 166 ; 3e Van Looy 164....12e Hinault 144...15e Jalabert 139...).

Le même travail est présenté ensuite nation par nation : on apprend ainsi que dans la catégorie « top scoreur en activité », Bouhanni est le meilleur Français (52), Greipel le meilleur Allemand (142), Gerrans le meilleur Australien (34), Boonen le meilleur Belge (122)... et naturellement Alejandro le meilleur Espagnol (97). En ce qui concerne les « top scoreurs de tous les temps », la palme revient pour la France à Hinault devant Jalabert (139), Anquetil (117), L. Bobet (81) et Poulidor (72). En ce qui concerne l’Espagne c’est Domingo Perurena (151) qui arrive en tête devant Miguel Poblet, le double vainqueur de Milan-San Remo (130) et Alejandro ex-aequo avec Indurain (97).

Bien sûr, ces classements valent que ce qu’ils valent, ce sont de simples repères à manipuler avec précaution. Alejandro apparaît ici avec ses 97 victoires comme un « scoreur » (vilain mot mais qui dit bien les choses) à peu près égal à Zoetemelk (101), précédant Sagan (96), Cancellara (92), Gilbert (69) et tous les coureurs qui occupent actuellement le haut du WT : Contador (69), Rodriguez (47), Froome (38), Quintana (31), Van Avermaet (29).

Reconnaissons au moins un mérite à ces classements : celui de nous livrer de façon aisément consultable le nombre de victoires des coureurs d’aujourd’hui et d’hier !

Une précision : le périmètre des courses pris en compte explique des différences considérables avec certains scores connus : on sait que Merckx a remporté 625 bouquets tout au long de sa carrière, mais quand on défalque les victoires sur piste (98), en cyclo-cross (2), les criteriums non estampillés UCI, les courses remportées avant la carrière professionnelle, il reste un petit tiers des 625 (271).

D’où la question à laquelle je n’ai pas trouvé de réponse dans les classements de Cycling pro : combien reste-t-il de victoires à Rick van Steenbergen, trois fois champion du monde, quand on réduit son palmarès aux courses labellisées UCI ? Rick VS a tout de même remporté 338 courses sur route et 715 sur piste, soit 1053 bouquets. Qui dit mieux ?

Fabrice 09/11/2016 17:54

https://www.youtube.com/watch?v=c1SqREJMmt4
Un petit "best of" bien soigné qui revient sur les performances d'Alejandro en 2016.

Bernard 10/11/2016 19:05

Merci Fabrice belle sélection, avec une musique parfois très sympa, parfois moins. Les expressions de Valverde sont souvent significatives. Sur la vidéo du programme 2017, à côté d'Unzue et de Quintana, il a un regard très mobile et expressif.
On souhaite qu'il lève les bras le plus vite possible en 2017. Ses places dans les 3 tours mériteraient d'être inscrites dans le cyclisme de ce siècle comme le "défi Valverde".
Autre best of sur Alejandro récemment mise en ligne
https://www.youtube.com/watch?v=ACQNRPtWlh8

Clément 10/11/2016 11:00

Belles images ! De 2'43" à 2'50" la joie d'Alejandro juste après avoir franchi la ligne à Huy est une image forte !

Joel 09/11/2016 16:10

Bennati se dit très heureux d’arriver dans l’équipe Movistar dans laquelle il a toujours voulu courir.

« De manière générale, la première partie de la saison sera plutôt centrée sur la performance individuelle à la recherche de place dans les classiques comme Milan-San Remo ou Paris-Roubaix. Ensuite, durant les Grands Tours, je travaillerai avec plaisir pour Alejandro et Nairo. »

http://www.cyclingpro.net/velopro/road/daniele-bennati-j-ai-toujours-voulu-courir-avec-movistar

Joel 09/11/2016 15:56

Nouvelles règles du WT (suite) : les parties prenantes du cyclisme se sont accordées hier sur la nouvelle règlementation de l’UCI WorldTour pour la saison 2017 et au-delà.

-pour les saisons 2017 et 2018, 18 licences maximum pourront être délivrées (il y a 18 postulants). Il y en aura 17 en 2019 et 16 à partir de 2020.

-nouvelles courses du calendrier WT : toutes les équipes WT seront invitées mais la participation se fera sur la base du volontariat.

-l’échelle des points du Classement Mondial UCI sera aussi utilisée pour établir les classements UCI WorldTour, ce qui supprimera la complexité liée à la coexistence de deux barèmes de points.

Joel 09/11/2016 15:54

Qui se souvient du Tour de Trump, ancienne course cycliste par étapes américaine disputée dans les États du Mid-Atlantic ? Elle devait son nom à son principal financeur : Donald Trump ! Il débuta en 1989 et ne survécut pas à la seconde édition remportée par... un Mexicain : Raúl Alcalá. La course devint le Tour DuPont.

Les milliardiares ne réussissent pas trop au cyclisme : voyez Tinkov... Mais cela peut aussi dépasser les limites du cyclisme qui reste, lui, une aimable distraction.

Finalement, je garde seulement un souvenir amusé de Myriam de Kova, danseuse de cabaret parisien qui hérita une fortune de son mari milliardaire grec. Géminiani finit par convaincre la riche veuve de financer une équipe, l’équipe de Kova, qui porta un maillot rose quelque temps dans les pelotons.

Joel 08/11/2016 19:24

On attend des nouvelles rassurantes de Ruben Fernandez qui a chuté à l’entraînement dans les environs de Murcia. Alejandro a tweeté :

“Espero verte entrenando de nuevo lo antes posible. Mucho ánimo @rubenfa. Que no sea nada.”

Mauvaise nouvelle aussi pour Miguel Ángel López, le vainqueur du dernier Tour de Suisse, victime d’une chute il y a 48 h, et qui souffre d’une fracture du tibia. Il sera indisponible 4 mois, annonce-t-on.

Joel 09/11/2016 08:36

Fracture de la mâchoire pour Ruben. Aïe!

Joel 07/11/2016 18:10

Dowsett prêt à se remettre en piste pour battre le record de l'heure!

http://www.cyclingpro.net/velopro/road/record-de-l-heure-alex-dowsett-envisage-une-nouvelle-tentative-en-2017

Joel 07/11/2016 16:38

Que peut faire un coureur cycliste professionnel âgé de 37 ans (et demi) au mois de novembre?

Je ne suis pas en train d’anticiper la situation qui sera celle d’Alejandro dans un an tout juste, mais je parle de Sylvain Chavanel 2016, qui fait preuve lui aussi d’une étonnante longévité. Voyez plutôt!

Après avoir terminé par le Chrono des Nations le 23 octobre, une saison entamée avec le GP de la Marseillaise le 31 janvier (soit 81 jours de course sur route et 13 355 kms), S.C. a repris son vélo de piste. En septembre, il avait déjà conservé son titre de champion de France de poursuite à Bordeaux (4’23” 756) et en octobre il avait participé, sur la piste de St Quentin-en-Yvelines, au premier tour de l’Euro de poursuite finalement remporté par ses jeunes équipiers.

Mais ce n’était pas fini : engagé dans la première manche de la Coupe du Monde à Glasgow, le voilà qui vient de remporter hier, en 4’20”567, la poursuite individuelle devant le Polonais Staniszewski, de 18 ans son cadet ! Tout cela après avoir pris la seconde place du tournoi de poursuite par équipes!

Et le dimanche d’auparavant, me direz-vous, il faisit quoi, ton Chavanel? Eh bien il courrait à Vivonne (chef-lieu de mon canton) un cyclo-cross où il a pris la 3e place. Que voulez-vous, on ne peut pas toujours gagner!

Inoxydable à 37 ans! Voilà une devise qui me plaît bien.

Et pour compléter ce post consacré à ceux qui n’ont pas peur de l’overdose, je corrige des oublis commis dans la liste des coureurs ayant le plus couru au cours d’une saison : la palme semble revenir à deux courageux Bataves de l’équipe Giant : Albert Timmer (17 467 kms en 2013 pour 104 jours de course et 16 901 kms en 2014) et Tom Veelers (16852 kms pour 103 jours de course en 2014). Qui dit mieux?

Bernard 07/11/2016 20:35

Un Chavanel étonnant et que j'ai admiré sur piste hier après-midi. C'est beau la piste; même si j'avais du mal à voir la différence entre l'équipe d'Angleterre et Sky.
A ce propos, les remarques sur les transferts sont très justes, il faut avoir une psychologie particulière pour s'adapter à l'équipe Sky qui convient peu aux espagnols.
Pour l'équipe de Bahrein on verra quelque chose sort de cette étrange alchimie, c'est du neuf. Mauduit était DS chez Lampre, dernière équipe Italienne qui disparait, ce qui souligne par comparaison la qualité du travail d'Unzue: il réussit à maintenir, dans un contexte économique tout aussi difficile, une équipe espagnole au plus haut niveau de plus

Joel 07/11/2016 18:13

Et puisque j’en suis aux Poitevins, je note que Phillipe Mauduit (natif de Tours, mais résidant à Migné-Auxances à quelques encablures de Poitiers) dirigera l’équipe Bahrein-Merida et retrouvera ainsi Contador.

Joel 07/11/2016 15:56

Sur cyclingnews, l’histoire de quelques transferts qui datent d’un an et qui ont viré au flop :

http://www.cyclingnews.com/features/seven-transfer-flops-of-2016/

D’où il ressort : primo, que le transfert chez Sky (Landa, Intxausti) n’est pas toujours synonyme de succès ; secundo, de façon complémentaire, que le départ de chez Movistar n’est pas forcément une bonne idée (Intxausti, Igor Anton).

Les partants chez Bahrein méditeront.

stephane NK 07/11/2016 00:12

Sur le débat du numéro un mondial. Je suis d'accord avec djo et François. C'est Alejandro qui est le grand favori. Il ne faut pas oublier que Sagan fait une saison exceptionnelle et qu'en plus, il a bénéficié de la deuxième sur tirréno adriatico (80 pts) grâce à l'annulation de la grosse étape de montagne.
Je pense que c'est Sagan qui devra réaliser une saison exceptionnel pour battre alejandro (si le programme d'Alejandro reste inchangé)

Joel 06/11/2016 11:45

Suite des défilés pour le printemps prochain. Après Movistar qui a choisi de conserver ses couleurs bleu nuit et vert lime, Sky nous a présenté un nouveau maillot dessiné par la maison Castelli, orfèvre en la matière. On joue toujours sur le noir et le bleu mais la nouveauté est dans les traits parallèles et discontinus qu’il faut déchiffrer comme dans l’écriture Morse : ces traits représentent les principales victoires de l’équipe Sky depuis sept ans (trait bleus pour les WT, blancs pour les autres), longueur des traits proportionnelle à la durée de la course. C’est plutôt réussi, et élégant comme toujours.

Cannondale Drapac joue plutôt sur l’effet casaque en conservant son maillot vert. Pour les autres écuries, on attend les présentations en espérant qu’il n’y aura pas trop de tuniques criardes ni d’effets fluo genre Tinkoff.

Il faut s’attendre à quelques modifications liées aux changements ou échanges de sponsors. Ainsi Etixx-Quick Step devient Quick-Step Floors (on espère à cette occasion que l’ écusson « Lidl » qui apparaissait sur les quarts de manches et aussi sur le coccyx des Etixx aura disparu !). Katusha devrait également évoluer : l’équipe devient Katusha Alpecin, la marque de shampoing favorisant la repousse des cheveux ayant abandonné Giant !

Maillot Bahrein-Merida ? Maillot TJ Sport ? Mystère !

Au juste combien y aura-t-il d’équipes WT en 2017 ? Eh bien la grande réforme de l’UCI apparaît de plus en plus comme un pétard mouillé et il devrait y en avoir 18 comme cette année. Dimension Data qui craignait la relégation peut donc dormir sur ses deux oreilles et les aspirants (Bahrein- Merida, Bora-Hansgrohe) devraient prendre la place de Tinkoff et IAM, TJ Sport remplaçant Lampre (au passage il n’y aura plus d’équipe italienne dans le WT !)

Il n’est même plus sûr que les équipes WT soient contraintes de courir toutes les courses WT (qui sont 10 de plus !)

En ce qui concerne la composition des équipes, tout semble bouclé. Movistar disposera de 27 coureurs et Bahrein a dû parvenir à 23 (nombre minimal pour avoir le statut WT) en engageant Purito (qui ne sourra peut-être pas), plus le frère de Nibali ainsi que le chinois Meiyin Wang. Ouf !

Bernard 06/11/2016 09:59

Interview intéressant de Ion Izagirre sur son départ dans de bonnes conditions avec Unzue (simplement déçu), sur ses objectifs de course d'une semaine et de second de Nibali sur le Giro
http://www.cyclingnews.com/news/ion-izagirre-i-couldnt-turn-down-bahrain-merida/

Quelle joie de se tromper! 2017: Alejandro gagne 3 classiques (au choix parmi les ardennaises, San Sebastian, La lombardie), un tour d'une semaine, fait un podium à la vuelta et un top 10 au tour. Il empoche son 4ème titre UCI et pourquoi pas la Norvège. Une vraie saison de grand champion au sommet, réalisable s'il a gardé et son punch et son endurance, si ses concurrents habituels ne progressent pas et si... de nouveaux ne pointent pas le bout de leur roue...

Et là je reviens au tour de l'Avenir: seul Gimondi a gagné à ma connaissance un grand tour dans la foulée, le tour de France en 1965 après le TA en 1964. Lemond a attendu 4 ans (mais il a gagné le mondial l'année d'après le TA), Indurain 5 ans, Quintana 4 ans pour le Giro et Zoetemelk 10 ans!.
On voit donc que les 7 jeunes que j'ai mentionnés ci-dessous peuvent gagner des tours et des classiques, surtout si on rajoute les frères Yates, Alaphilippe et d'autres. Après si Gaudu faisait un tour de France à la Gimondi en le gagnant dans la foulée du TA, ce serait un formidable coup d'éclat dans le cyclisme actuel trop programmé par les Sky
Même si Alejandro reste à son niveau, même si ses concurrents habituels ne progressent pas, il faut prévoir et intégrer la montée en puissance progressive (cas des plus anciens en dehors de Gimondi et aussi Lemond) de tous les jeunes talents pleins d'avenir.

Bernard 06/11/2016 10:07

pardon 5ème titre UCI (il reste l'inconnue Sagan avec sa nouvelle équipe)

djo 05/11/2016 16:30

ce que j'espérais se confirme, un programme comme il y a deux ans, pour moi il n'a pas à se sacrifier pour quintana, la movistar doit jouer les deux cartes comme il y a deux ans.de toute manière froome est intouchable comme pouvait l'être armstrong.

Un programme qui peut lui permettre de redevenir numéro 1 mondiale, et cette place lui appartient ,non pas à Sagan.

François 05/11/2016 21:39

Je pensais aussi au fait de redevenir numéro 1 mondial, c'est d'ailleurs le principal intérêt que je vois à faire le Tour de France. Et il peut y marquer de gros points tout en aidant Quintana ("aider" ne veut pas forcément dire "se sacrifier"...), comme en 2015 et 2016

Bernard et Girsstar, je suis plus optimiste que vous à propos de Sagan: il a fait une très bonne saison, mais ce n'est pas dit qu'il reproduise cela année après année; et surtout, Valverde, comme Sagan, présente un profil qui permet presque naturellement de bien figurer au classement UCI, avec sa capacité à scorer sur les grands tours et les classiques, et tout au long de l'année. Je dirais même que Valverde peut avoir un avantage sur Sagan, parce que sur les grands tours il marque plus de points à partir du moment où il finit bien classé.
Et concernant les Froome, Quintana...normalement c'est plus difficile pour ce genre de coureur de finir en tête du classement UCI que pour Valverde ou Sagan, on l'a vu encore cette année avec Quintana qui finit derrière malgré une saison parfaite en dehors du Tour (qu'il finit quand même 3e, donc avec beaucoup de points!)

Voilà pourquoi je pense qu'il peut encore que Alejandro peut encore finir numéro 1 mondial; il faudra voir s'il est capable encore d'être régulier au top tout au long de la saison, mais pour l'instant rien n'indique le contraire

Bernard 05/11/2016 18:30

Oui Froome sauf chute ou erreur de l'équipe (vuelta) semble intouchable: "sacrifier" Valverde serait absurde: il faut s'offrir l'armada Sky (pour Telefonica...)

Redevenir numéro un mondial, c'est plus que compliqué car Sagan est de son côté omniprésent, pendant que d'autres peuvent accumuler les points en gagnant un tour, avec un podium sur un autre, ce qui peut être le cas de Froome, Quintana, Chaves, et même Nibali ou Contador. Valverde sur le podium de l'UCI ce serait déjà très bien.

Girsstar 05/11/2016 18:10

Sagan sera désormais très difficile à déloger de sa place de N° 1 mondial.
Bien sûr, je souhaite de toutes mes forces qu' Alejandro le déloge, mais ce sera particulièrement compliqué...

Bernard 05/11/2016 10:56

A propos de Ruben Fernandez, dont Clément et Joël disent que Valverde est et sera son mentor, c'est intéressant de voir la valeur du tour de l'avenir que Ruben avait gagné en 2013 devant Adam Yates avec Alaphilippe comme maillot vert.
De très grands, vainqueurs de GT sont passés par la victoire: Gimondi, Zoetemelk, Lemond, Fignon, Indurain et ...Quintana.

Les vainqueurs depuis 2010 sont 3 colombiens: Quintana, Chaves, Lopez, 2 espagnols Ruben et Marc Soler et deux français Barguil et Gaudu cette année. Que du beau monde! Sur ces 7 vainqueurs, Moisitar en a recruté 3, ce qui est bien vu (avec Chaves c'eut été parfait...)

Le jeune Gaudu, né sur le nez de la France, le Finistère - et donc Seigneur breton, Girsstar:) - a
une sacré progression et semble avoir les qualités proches de Barguil, autre breton. Il va courir pour la FDJ et va être à suivre.
Ces 7 noms sont déjà le présent et sans doute un partie du futur du cyclisme pour un tour de l'avenir qui porte bien son nom et que l'on oublie un peu en fin d'été, avec la concomitance de la vuelta maintenant

Girsstar 05/11/2016 18:08

Mon cher Bernard, ne nous enflammons pas trop sur les jeunes espoirs qui hélas promettent beaucoup mais qui plafonnent très vite.
Barguil est bon mais il n'attteindra jamais le niveau de "notre incomparable Bernard Hinault".
Quant à Gaudu, attendons encore quelques années mais avouons que "les super-champions" montrent leur potentiels dès 23/24 ans chez les pros.
Sans me qualifier de chauvin, Hinault est un homme exceptionnel doté un mental d'acier, qui pourrait me contredire sur cette affirmation.
J'adore Alejandro Valverde qui en plus d'être un grand champion est un homme charmant, sans doute m^me trop gentil comme je l'ai évoqué à maintes reprises et qui, s'il avait cette "rage de vaincre", aurait aujourd'hui un palmarès encore plus éloquent et en particulier dans le nombre de victoires.
Hinault, "c'est mon Amérique à moi" comme l'évoque la chanson der Johnny !...

Bernard 05/11/2016 10:58

Movistar en a recruté 3...

Clément 04/11/2016 17:41

Le maillot 2017 de la Movistar a été présenté ! Ici porté par Alejandro : https://twitter.com/alejanvalverde/status/794564552952283136

Bernard 05/11/2016 10:24

La disparition du blanc sur les poches est une bonne chose. c'était bizarre et c'est mieux avec les seuls traits blancs: retour à un maillot plus classique avec un grand M et O2 blanc discret sur les manches (besoin d'oxygène...): maillot harmonieux, ça va. L'occasion pour Alejandro de changer un peu en cours de saison, de porter du vert, du jaune, du rouge, de se parer des couleurs de champion d'Espagne et pourquoi pas d'un arc en ciel venu de Norvège:)

Joel 04/11/2016 19:29

Et le maillot en 360° pour voir tous les détails :

http://www.ciclo21.com/movistar-presenta-su-maillot-2017/

Joel 04/11/2016 19:27

Le « M » vert de Movistar a été agrandi et le blanc qui avait fait son apparition l’an dernier sur les poches du dos a disparu.

Photo d’Alejandro vu de dos :

http://www.cyclingnews.com/news/movistar-unveil-new-endura-kit-for-2017/

Girsstar 04/11/2016 16:59

Valverde s'alignera dans le Tour des Flandres 2017 et vise la victoire dans l'Amstel, le Mondial et la Lombardie.

Clément 04/11/2016 17:39

Tu écris cela suite à l'article de Cyclism'Actu ? (http://www.cyclismactu.net/news-route-alejandro-valverde-fera-le-tour-des-flandres-valverde-movistar-quintana-tdf-lavuelta-63335.html) Le titre est très trompeur : Alejandro n'a pas annoncé sa participation au Tour des Flandres l'an prochain, non. Il dit simplement qu'il le disputera une fois avant la fin de sa carrière. S'agissant d'Amstel-Mondial-Lombardie il les disputera dans l'objectif de la victoire mais ce ne seront pas particulièrement ses objectifs prioritaires. Cf mon commentaire de réponse à Joel un peu plus bas "attention à tous ces articles qui sont publiés petit à petit après la conférence de presse de la Movistar et qui donnent l'impression d'apporter de nouvelles infos".

Joel 04/11/2016 14:50

L’équipe Movistar commencera la saison 2017 le 15 janvier avec le Tour Down Under.

Joel 04/11/2016 12:14

On apprend que le contrat signé par Rubén Fernandez chez Movistar court jusqu’en 2019. Il n’y a pour le moment que deux Espagnols (Valverde et Fernandez) qui ont un contrat signé jusqu’en 2019. Leus deux Murciens s’entendent très bien et Alejandro jouera certainement le rôle de Mentor auprès de son jeune équipier (25 ans).

http://www.ciclo21.com/el-peloton-espanol/

Joel 03/11/2016 17:32

Des petits bouts de la prochaine Vuelta continuent d’être dévoilés avec plus ou moins de certitude. Aujourd’hui en ce qui concerne la traversée de la Catalogne. Mais on ne sait toujours pas quel sera le premier point de chute après le clm par équipes de Nîmes.

http://www.elperiodico.com/es/noticias/deportes/vuelta-2017-llega-catalunya-5606052

Joel 03/11/2016 08:20

Interview sur As (qui reprend les mêmes déclarations). Photo cool.

http://ciclismo.as.com/ciclismo/2016/11/01/mas_ciclismo/1478037783_409565.html

Clément 02/11/2016 19:17

Les programmes des leaders des GT commencent à être connus :
-Chaves : Giro à la place du Tour. Choix auquel on ne s'attendait pas forcément ; qui montre une certaine maturité du Colombien ? Peut-être veut-il en effet gagner d'abord son 1er Grand Tour avant de s'essayer au Tour. Ce serait intelligent de mon point de vue. Sa progression est très intéressante. Annoncé comme un futur grand grimpeur depuis un moment. Puis en 2015 55e du Giro et 5e de la Vuelta. Et en 2016 2e du Giro et 3e de la Vuelta, + le Tour de Lombardie. En 2017, victoire sur le Giro ? Ce sera intéressant de le voir en duel contre Aru qui avait suivi une progression similaire avec une année de décalage, et qui s'est complètement cassé les dents sur le Tour cette année.
-Frères Yates : Tour. Choix logique.
-Contador : Tour dont il fait son grand objectif de sa saison...une erreur à mon avis...il se voit trop beau alors qu'il aurait pu viser Giro-Vuelta et partir en beauté.

Joel 03/11/2016 19:38

Chaves avoue avoir une relation speciale avec l’Italie où il réside et où il a beaucoup d’amis. On le reverra avec plaisir sur le Giro où il sera probablement le principal adversaire de Nibali et d’Aru (lequel ne fera pas le Tour).

Il faudrait tout de même que le petit Colombien qui aura 27 ans en janvier n’attende pas trop pour se lancer dans le Tour.

A noter que le manager de l’équipe Orica vient de déclarer à la Gazetta dello Sport que la participation de Chaves au Giro n’est pas certaine. L’équipe compte aussi les frères Yates dans ses rangs et la répartition des rôles sera décidée dans le courant du mois. Chaves au Giro : c’est tout de même plus que probable.

http://www.cyclingpro.net/velopro/road/esteban-chaves-coche-le-giro-2017

Bernard 03/11/2016 14:21

la revanche de Chaves sur Nibali j'aimerais bien. Avec Quintana comme arbitre (je rêve) ça aurait de l'allure!

Girsstar 03/11/2016 08:52

Avis partagé

Otxoaj 02/11/2016 19:24

Nibali, giro en objectif numero 1.

Joel 02/11/2016 12:01

Ah! je concocte un petit quizz sur Alejandro!

Joel 02/11/2016 12:00

Puisque le temps se prête aux bilans et aux statistiques, en voici d’autres concernant les trois GT disputés par Alejandro en 2016

- Au cours du Tour de France, il a figuré dans les 10 premiers du classement général du soir de la seconde étape à Octeville jusqu’aux Champs-Elysées. Il était 5e à la sortie des Pyrénées à 19 secondes, 6e après le ventoux à 1’32 et 6e à Paris à 6’16 de Froome.

- Au cours du Giro, il a figuré dans les trois premiers du classement général 9 étapes durant, et il n’a pas quitté les 7 premières places de ce même classement pendant 18 étapes.

- Au cours de la Vuelta, il a figuré dans les 3 premiers du général pendant 13 étapes et n’a cédé que dans la montée de l’Aubisque le 14e jour.

Au total, une impressionnante régularité : sur les 63 jours de course, il a occupé 27 fois une place au général dans les 3 premiers (42,85%) et 63 fois dans le top 10 (soit 80,9%) !

Joel 02/11/2016 22:35

* ...et 51 fois dans le top 10 (soit 80,9%) (ce qui n'est pas déjà si mal)!

Bernard 01/11/2016 21:08

https://twitter.com/ArnaudCourtier/status/792350180087623682/photo/1
Photo hors sujet de jeunes femmes au podium du championnat d'Europe de cyclo-cross à Pontchâteau où les français (es) ont bien figuré. Le cyclocross, une des seules activités que Valverde n'a sans doute pas pratiquée, c'est beau, dur, spectaculaire, et le circuit de Pontchâteau exigeant. Il est utilisé depuis longtemps (mon père y allait) mais n'avait pas cette dimension internationale que la Bretagne acquiert progressivement (Plouay, Plumelec). De belles réussites des "ploucs" bretons!

Bernard 01/11/2016 23:57

C'est un blague, je suis breton d'origine! Désolé de cette maladresse qui ne voulait dire que du bien de cette belle région. C'est aussi parce que ce terme a été dénaturé, d'utilisation trop péjorative alors qu'il évoque les paysans bretons.
Si on m'avait dit que Pontchâteau ou Plouay allaient devenir des grands lieux du cyclisme il ya 30 ans, je ne l'aurais pas cru.

Par ailleurs, j'ai mis cette image du cyclisme féminin, parce qu'il connaît un renouveau réel. Je ne sais si Valverde a des femmes dans son équipe de jeunes mais je l'espère

Girsstar 01/11/2016 22:04

Pourquoi les Bretons seraient-ils des ploucs ?
Nantes = 6° ville de France, Rennes = 11°, ce n'est quand m^me pas l"la brousse" !
Rien d' étonnant lorsque les Parisiens prennent les provinciaux pour des ploucs.
Je ne doute pas un seul instant qu'il s'agit d'une plaisanterie, surtout de la part de Bernard, l'un des plus attachants de ce blog.
La longue trève hivernale nous laisse le temps de l'évasion...

Joel 01/11/2016 17:06

Le maillot Movistar 2017 (sera-t-il vraiment “nouveau”?) sera présenté par Endura à l’occasion de la Rouleur Classic Exhibition de Londres, vendredi prochain.

Joel 01/11/2016 16:54

Leur plus mauvaise place dans un Grand Tour :

Froome : 84e (Tour de France 2008)
Rodriguez : 80e (Giro 2005)
Evans : 60e (Vuelta 2004)
Aru : 42e (Giro 2013)
Quintana : 36e (Vuelta 2012)
Contador : 31e (Tour de France 2005)
Nibali : 30e (Tour de France 2016)
Valverde : 20e (Tour de France 2012)

Alejandro a participé à 21 Grands Tours et il en a terminé 18. Il ne s’est classé que deux fois au-delà de la 8e place (Tour de France 2012 et Vuelta 2016). Son rang moyen de classement à l’arrivée des 18 GT est le 5e (5,66).

Et rien n’indique que la saison 2017 fera chuter cette moyenne ! Il lui suffirait de terminer 7e du Tour et 3e de la Vuelta pour la maintenir...

Clément 01/11/2016 20:35

Wow. Stat impressionnante. Merci Joel !

otxoaj 01/11/2016 19:05

Et pour la vuelta 2016, j'en pleure encore. :(

Bernard 01/11/2016 12:31

http://www.sport365.fr/cyclisme-movistar-valverde-veut-de-linedit-2017-2780284.html
Rien de neuf,mais cet article met bien en valeur sa saison 2016 et ses priorités 2017

Désolé d'avoir tourné autour des tours, qui semblent secondaires en 2017 pour Valverde, mais occuperont quand même la moitié de son temps de compétition s'il en fait deux.

Bernard 31/10/2016 10:30

@Paul :Très juste sur le fond Unzue veut gagner un autre Tour de France avant sa retraite on imagine. Si on fait le bilan, les 'équipes d'Unzue ont gagné trois Giro (Indurain 2, Quintana 1), 7 Tours (Indurain 5, Delgado, Pereiro), 4 Vuelta (Delagado, Olano, Valverde, Quintana).
Il y a donc un homme des GT, c'est Indurain (7GT), deux seconds, Quintana et Delgado (2 GT) et je ne doute pas de la capacité de Quintana à gagner le Tour un jour.
Là où il y a malchance en quelque sorte, c'est que les années restant à Valverde coïncident avec le maintien de Froome au plus haut niveau, on peut le supposer tout au moins, et actuellement, Quintana a Valverde comme seul "équipier" pouvant malmener Froome..
On accepte naturellement que Valverde fasse le job et aide Quintana sur le tour, mais on voudrait qu'il garde les chances de gagner une seconde vuelta sans être au service de Quintana à cette occasion.
Je ne sais pas, vous, mais je suis le grand manitou sponsor, j'ai deux vainqueurs potentiels de GT , il y a 3 GT, et je fais courir mes deux champions sur seulement deux GT en délaissant le 3ème. Ca se discute cette stratégie, non?

sergio 30/10/2016 19:28

secondo me Valverde deve puntare a traguardi che nessuno ha ottenuto.per i prossimi 3 anni deve provare a superare eddy nelle ardenne.gli mancano 3 vittorie quindi anche se difficile è fattibile.poi per il resto un podio al fiandre sarebbe una cosa fantastica.sempre forza galattico

Joel 30/10/2016 18:51

En souhaitant que le cocktail 2017 soit réussi !

http://ciclismo.as.com/ciclismo/2016/10/30/mas_ciclismo/1477839336_316351.html

Paul 30/10/2016 16:53

Depuis toujours l'objectif de la Movistar et donc de Valverde est de gagner le Tour. Valverde,depuis qu'il y participe a toujours rêvé de le gagner,et désormais il est convaincu qu'il ne le gagnera jamais,il se met alors au service de son co-équipier depuis 2 ans. Cela nous gêne tous,mais c'est dans son esprit d'aider.

Joel 30/10/2016 11:55

Je lis la traduction des déclarations de Quintana et de Unzué sur cyclingpro :

http://www.cyclingpro.net/velopro/road/le-giro-en-plus-du-tour-pour-nairo-quintana

“La Vuelta n’est pas dans mes plans…” Bon, cela peut vouloir dire : 1) cette course ne m’intéresse pas cette année ; 2) je la ferais éventuellement sans endosser le rôle de leader”; 3) ce n’est pas ma priorité à l’heure actuelle, on verra ça après le Tour…

Unzué de son côté dit à propos du Giro : « L'idéal serait que si Nairo fait le Giro, Froome décide aussi d'y participer. J'aimerais voir quelques fois le Giro avec tous les grands coureurs réunis. » Unzué est trop madré pour ne pas avoir une idée derrière la tête : ce que montrent les éditions précédentes du Tour, c’est que Froome estourbit tout son monde dans les premières étapes de montagne et que Quintana se révèle le meilleur dans les tous derniers jours de course... mais il est trop tard.

L’idéal serait donc une confrontation en deux rounds : Giro/Tour. Froome peut gagner le premier, mais il arriverait émoussé dans le second et Nairo finirait par prendre le meilleur sur lui...
Pas bête, sauf que Froome n’a plus l’air du tout décidé à aller faire le Giro.

En un sens il a raison s’il vise prioritairement le Tour : plus personne n’a fait le doublé depuis Pantani (1998) et Contador s’est cassé les dents en 2011 et 2015 en le tentant...D’un autre côté, Froome passe peut-être à côté d’une belle occasion : entrer dans le « panthéon » des coureurs de Grands Tours (Coppi, Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain...) impose une victoire dans le Giro. Or Froome aura 32 ans le 20 mai prochain et le parcours du Giro lui convient comme un gant. J’imagine difficilement qu’il veuille en rester en ce qui concerne le Giro à une 39e place et à une mise hors course pour s’être accroché à une moto !

Nous serons assez vite fixés : Quintana aura un programme de mars-avril très différent s’il fait le Giro ou non.

Et pour revenir à Alejandro, je ne verrais que des avantages à un podium de Quintana au Giro et à sa victoire sur le Tour... à condition qu’ Alejandro soit laissé en capacité de faire un Tour de France dans les mêmes conditions que 2015 et qu’il prenne le départ de la Vuelta en qualité de leader !

Otxoaj 30/10/2016 23:05

Chaves a bien confirme cette annee, mais est encore de niveau inferieur a Quintana, d'autant que le plus jeune des 2 n'est pas celui qu'on pense !!!

Joel 30/10/2016 17:30

Je pensais à Chaves, moi aussi... Tout le monde prend des risques dans ses choix, et pas seulement Alejandro ! Froome prend le risque de rater la marche d’accès aux plus hautes cimes en négligeant le Giro et en jouant tout sur le Tour (1)... et si Quintana fait le Giro, il risque de coincer dans le Tour et de voir, pourquoi pas (et quelle déconvenue ce serait !), un autre Colombien, Chaves, soutenu par les frères Yates et désormais Kreuziger (quelle équipe !), être le premier vainqueur du Tour de son pays !

(1) Stephen Roche estime que le parcours du Tour d’Italie correspond mieux aux qualités de Chris Froome que celui du Tour de France ; néanmoins, Froome n’aime guère le froid qui sévit souvent dans les Dolomites alors que Quintana s’en accomode très bien.

Bernard 30/10/2016 16:07

+1 pour l'analyse, particulièrement la conclusion. Une idée :Unzue et les sponsors osent ne pas se calquer sur Froome (ce qui revient à lui donner le rôle de leader de fait). Ils prennent l'initiative d'aligner Quintana sur le Giro et on voit si Froome suit. Ca aurait de l'allure. Ca va bluffer un peu dans tous les sens. Pour le giro, je ne sais pas si une météo exigeante et la haute altitude ne donnent pas un bonus à Quintana.

Ce que je crois c'est que Froome peut encore dominer le tour deux ans et qu'après Quintana s'imposera. il reste l'enjeu du "premier colombien à gagner le tour" et la fantastique petite bouille solaire et réjouie de Chaves pourrait bien brouiller les cartes.Tommy, t'as lu dans notre inconscient tout au moins dans le mien :). On respecte Quintana, mais son jeune concurrent, il étonne.

Joel 30/10/2016 15:57

Merci de ces précisions Clément. Sur le príncipe (qui vaut pour tous les sujets), je crois en effet qu'il convient d'être toujours en alerte, sur les dévoiements, écarts, décalages que peuvent provoquer les traductions et les décontextualisations, même partielles, etc.

Voilà pourquoi, pour ce qui me concerne, j’avais pris la précaution de donner trois interprétations différentes de la phrase de Quintana, qui revenaient, dans leur opposition, à dire qu’il pouvait bien ne pas l’avoir prononcée!

Clément 30/10/2016 14:44

Petite remarque en passant : attention à tous ces articles qui sont publiés petit à petit après la conférence de presse de la Movistar et qui donnent l'impression d'apporter de nouvelles infos (exemple bis : un article récent de cyclingnews donnant l'impression qu'Alejandro vise en priorité "les courses non gagnées jusqu'ici que sont l'Amstel et la Lombardie" : or non, ce n'est pas son objectif n°1). La seule source d'info est cette conférence de presse (et les 2 interviews données à El Pais, de Valverde et Quintana) et la façon dont Alejandro et Quintana répondent oralement en dit parfois tout autant que les mots eux mêmes (exemple : quand Alejandro parle du Tour des Flandres on ne sent pas une envie particulière de le courir en 2017). En l'occurrence la phrase "La Vuelta n'est pas dans mes plans" a dû être sortie de son contexte car Quintana prévoit bien de faire Tour-Vuelta s'il ne dispute pas le Giro.

Tommy 30/10/2016 08:20

Je sais que c'est un blog pour Alejandro dont je suis avant tout un fervent supporter mais quintana mérite un peu de respect quand même, franchement il s'est juste louper un peu sur le tour une fois!!!!! Il y a largement assez de place pour ses 2 grands champions dans une saison, Alejandro sera l'unique leader sur les classiques et sur des tours d'une semaine, après sur les grands tour en fonction des circonstances il aura sa carte perso sur le tour et la vuelta j'en suis sur (au moins les 2 premières semaine en fonction de son classement et après tout dépend si il est dans le coup pour un podium)!!!

Clément 30/10/2016 13:57

D'accord avec ce qui a été dit par Bernard (ce qui correspond en partie à ce que tu dis Tommy).
@Tommy : tu dis comme si c'était acquis "sur les grands tour en fonction des circonstances il aura sa carte perso sur le tour et la vuelta j'en suis sur, au moins les 2 premières semaines". C'est bien ça qu'on souhaite justement (sur le Tour). Qu'il puisse aller jouer les étapes qui lui correspondent s'il en a les jambes, et s'il marche bien (on le saura très vite à La Planche des Belles Filles) qu'il n'ait pas à se sacrifier inutilement pour Quintana.
Par inutilement j'entends 2 choses (j'en parlais déjà en début de Tour dernier et mes craintes s'étaient confirmées) :
1/ se mettre au service de Quintana alors que tout indique (sur le terrain, et non plus seulement sur le papier dans nos analyses pré-course) que le Colombien ne sera pas en mesure de détrôner Froome. Autrement sacrifier une éventuelle 3e, 4e ou 5e place, pour que Quintana finisse de toute façon 2e (ou 3e).
2/ qu'il ne puisse pas jouer sa carte à cause de son aide pour Quintana, tout en n'étant pas en réalité d'une aide clef pour Quintana. En effet : si c'est simplement pour rester dans le groupe des favoris à ses côtés puis exploser avant Quintana, Alejandro ne lui est pas très utile.

Otxoaj 30/10/2016 11:00

Quintana depuis 3 ans c'est 6 gt, 2 fois vainqueur, 1 fois 2eme, 1 fois 3eme, 1 fois 4eme, meilleur grimpeur du monde.
Pour le reste, 100% d'accord avec Bernard.

Tommy 30/10/2016 10:56

Pas de souci, c'est juste mon avis, c'est cool d'avoir des avis divergent sur ce blog!!!! Perso, je pense que Quintana fera le Giro car c'est la 100ème édition et quoi de mieux que de s'enlever une pression sur le Tour si il remporte le Giro!!!! Il peut mettre une belle pression sur Froome, en plus Quintana à une capacité de récup hors norme entre 2 tours!!! Vu ce qu'a fait Alejandro, je pense que ça a donner des idées à Eusebio!!!

Bernard 30/10/2016 10:12

Mais Quintana a tout notre respect! Comme le décrit très justement Girsstar on ne veut pas que Valverde soit la gentille variable d'ajustement. Personne ne vous remercie quand vous jouez ce rôle, et souvent même on vous tombe dessus!

Perso, je milite ardemment pour le scénario suivant
1. Quintana sur le Giro: il peut le gagner, le 100ème, c'est pas beau ça?
2. Quintana et Valverde sur le tour: Quintana peut faire un podium et gagner si Froome a un pépin. Valverde peut l'épauler concession "normale" à l'équipe mais il ne faut pas que cela handicape la fin de sa saison. C'est un peu juste et on aurait préféré une course d'une semaine. Mais bon, on peut le voir aussi.
3. Valverde sur la vuelta sans Quintana (ou alors en équipier) et avec une bonne équipe.

Le scénario que l'on a quand même le droit de craindre, c'est Quintana qui ne fait pas un Giro taillé pour lui , ne gagne pas le tour et va sur la vuelta en prenant la place de leader à Alejandro.
Et là c'est une situation injuste car Valverde paye ce qui est à mon avis un mauvais calcul des sponsors.

Joel 30/10/2016 08:10

Tour d’Espagne .- Il semble que l’on ait pas abandonné le projet de faire se terminer la Vuelta (les 4 dernières étapes) aux Canaries. Le directeur général des sports du gouvernement des îles, José Francisco Pérez, rencontrera cette semaine le directeur général de la Vuelta, Javier Guillén, pour reparler ce ce projet qui est dans l’air depuis fin 2015. On avait évoqué à l’époque la possibilité de faire passer la course par les pentes du Pico de las Nievas (1942 m) ou celles du Teide situé sur l’île de Tenerife où certains coureurs ont pris l’habitude de venir s’entraîner (3718m!).

La difficulté, on le devine, c’est que les Canaries se situent au large des côtes marocaines à environ 1000 kms au sud-ouest de la péninsule ibérique, soit 43 heures de ferry ou…2 heures d’avion. Ce qui n’avait pas empêché la Vuelta 1988 de s’élancer de Santa Cruz de Tenerife.

Rappelons que la Vuelta se termine traditionnellemnt à Madrid (sauf en 1993 et 2014 : arrivée à St Jacques de Compostelle).

Joel 30/10/2016 10:25

* que l'on N'ait..."

Girsstar 29/10/2016 19:07

Il va falloir patienter tout l'hiver pour voir comment les choses vont évoluer chez Movistar durant la saison 2017.
Valverde va-t-il être "le dindon de la farce Quintana" ?
Ce Colombien a du caractère et j'espère qu' Alejandro ne va trop se sacrifier et hypothéquer sa fin de carrière.
La constance dans les résultats, la longévité de sa carrière et la fidélité offerte à son équipe honorent notre champion mais Movistar en tient-il compte vraiment ?.
A t-il fait le bon choix de rester dans cette équipe dans laquelle Quintana prend trop d'importance vis à vis de Valverde ?
Seuls les résultats à venir nous donneront la réponse !
Valverde 4 fois N° 1 mondial mérite à mon avis une plus grande reconnaissance de son équipe qui devrait désormais lui laisser toute latitude pour décider de son programme, sans tenir compte de la présence de Quintana. Ces 2 hommes n'ont pas le même profil et donc chacun doit faire ses choix et cibler ses objectifs. Le Colombien n'a pas à imposer la présence de Valverde au départ du Tour.
J'ai toujours pensé qu' Alejandro est trop gentil, qu' il ne s'impose pas "en patron" dans cette équipe. Avec un tel palmarès, il peut et doit se permettre de "taper dupoing sur la table"...

Clément 29/10/2016 18:36

Alejandro interviewé par El Pais, mais rien de bien intéressant dedans, beaucoup de questions sur Quintana...http://www.elpais.com.co/elpais/deportes/noticias/alejandro-valverde-trabajo-cien-por-ciento-para-ayudar-nairo-quintana

@Bernard par rapport à ton commentaire : ce sont des arguments objectifs et rationnels avec lesquels je suis bien sûr d'accord. Seulement quand Quintana dit "l'objectif principal en 2017 est le Tour" j'ai quelques doutes sur sa volonté d'aller au Giro...quand bien même il dit que doubler n'est pas un problème, citant sa victoire à la Vuelta après le Tour (...alors que la Vuelta est moins éprouvante que le Giro). D'autant que ce que Gabyzak écrit plus bas est très juste : il n'y a pas que Quintana et Unzue qui ont poids dans cette décision, mais bien aussi Telefonica. Or l'entreprise préfère sans aucun doute Quintana sur le Tour et la Vuelta.
Enfin dernier point : Unzue a dit plus ou moins explicitement à la conférence de presse que ce qui pourrait faire pencher la balance en faveur d'une participation de Quintana au Giro serait la participation de Froome. Or celui-ci dit : "A mon avis, c'est très difficile de venir sur le Tour dans les meilleures conditions pour gagner si vous avez fait le Giro juste avant. C'est la 100e édition du tour d'Italie mais le Tour de France restera l'objectif le plus important".
Les carottes semblent cuites. Mais j'espère bien sûr me tromper.

Bernard 29/10/2016 19:03

Oui tout cela est vrai, je crains:) et c'est l'espoir plus que la raison qui m'a fait écrire. Il est aussi vrai, sur ce blog de supporters de Valverde, que l'on est assez nombreux (Girsstar, Cunego, Lionel08, Otxoaj l'ont exprimé ci-dessous) à être désappointés par ce qui est demandé à cet immense champion tout en comprenant les contraintes d'une équipe et de son sponsoring, règles moins pénibles dans tous les cas que celles dictées par les émirs ou les milliardaires.
Il reste l'espoir de la réciprocité: si Valverde aide Quintana sur le tour, Quintana ne devrait-il pas aider Valverde sur la vuelta, et ceci quels que soient les résultats du tour? Parce qu'au jeu sportif et médiatique qui consiste pour Quintana et Telefonica à marquer Froome à la culotte, je ne suis pas sur que les premiers gagnent pour le moment. Et il est injuste que Valverde paie l'addition des insuffisances relatives du colombien.

Bernard 29/10/2016 09:55

Oui Clément, beaucoup pensent que Quintana ne fera pas le Giro, mais je continue à penser et à espérer qu'il le fera, ceci pour deux raisons

La première est tout simplement qu' il a peu de chances de gagner le Tour face à l'armada Sky qui ne fera certainement pas une nouvelle faute professionnelle comme à la vuelta, et face à Froome qui se voit bien rejoindre le club des 5 avec les monstres nommés Eddy, Bernard et Miguel. Après tout, il le mérite peut-être et il le vaut probablement. Je crains que Quintana soit juste, que Movistar n'ait pas le niveau voulu, et je ne crois pas qu'Alejandro à 37 ans puisse faire dérailler le train Sky à lui seul, ceci malgré son talent, son énergie et son courage.

Après cette première raison "négative", j'en vois une très positive: le Giro, bien détaillé par Joël est fait pour un colombien, il est fait pour un Quintana habitué à la haute montagne et aux températures rigoureuses. C'est un Giro historique et la victoire serait très belle

De plus, en ce qui concerne la répartition des rôles entre Quintana et Alejandro, on est plusieurs à être agacé de voir Alejandro jouer le bouche trou et le faire-valoir de Quintana, ceci même si les deux hommes "s'entendent bien". Je partage l'avis de Cunego, ça m'ennuierait beaucoup de "le voir empiéter sur les objectifs d'Alejandro parce que lui loupe les siens..."

L'argument de la santé sur le Tour ne tiendra pas deux années consécutives. S'il s'entraine bien et se soigne le cas échéant (c'est quand même pas compliqué!), Quintana peut viser la victoire au Giro et un podium au tour. Qui dit mieux? Il a gagné la vuelta cette année grâce à Contador, la négligence des Sky et l'appui d'Alejandro. Qu'il laisse maintenant ce dernier jouer toutes ses chances dans son jardin est le moins qu'on puisse lui demander. Et s'il échoue sur le tour, qu'il se transforme alors en équipier d'Alejandro sur la vuelta, en situation réciproque de ce qui se sera produit sur le tour.

Joel 29/10/2016 14:54

Article en libre accès sur le même Cheikh et dans le même sens je suppose

http://www.liberation.fr/sports/2016/07/12/la-petite-reine-cible-d-un-prince-de-bahrein_1465850

Bernard 29/10/2016 11:13

Une bonne nouvelle: Lastras rejoint le staff de Movistar
Bon je sais que l'on n'aime pas beaucoup l'équipe, mais outre la bonne proposition de Froome sur les AUT, qui rejoint celle de Bardet, avec des commentaires dans tous les sens et rarement avisés, il y a un article payant que je lirai pas en entier, mais dont le titre suffit
http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Article/Bahrain-merida-nasser-ben-hamed-al-khalifa-un-cheikh-en-discredit/742768

Cela nous permet de revenir à l'essentiel: même si on discute un peu rudement des rôles respectifs de Valverde et de Quintana, cela ne signifie pas que l'on n'apprécie pas le colombien, mais que l'on est des supporters, sans doute parfois excessifs, d'Alejandro et qu'on souhaite qu'il complète au mieux son palmarès.
Mais l'essentiel est qu'Alejandro continue avec Movistar, qu'Unzue ait l'intelligence, l'art et la manière de les faire cohabiter au mieux, et qu'Alejandro n'ait pas eu besoin de rejoindre le club des cheikh douteux et des chèques qui vont avec.
"Et Cheikh et mat" ? On verra en 2017

BIP 29/10/2016 09:39

A part son calendrier 2016 pardon!

BIP 29/10/2016 09:38

Je ne sais pas trop quoi en penser... En fait je crois que je n'avais pas vraiment d'idée particulière sur son calendrier. Tout me va en fait (à part son calendrier 2015).

Effectivement ça pourrait être bien de revoir Alejandro sur les courses d'une semaine où je pense qu'il peut encore briller contrairement à un grand tour où je suis plus sceptique (mais j'espère me tromper).

Après je reconnais quand même que sa participation à la Vuelta n'est pas ce dont j'avais rêvé. Il n'a plus grand chose à prouver sur cette course et j'ai peur que ça ait une incidence sur sa préparation au CDM ou au tour de Lombardie. Il n'est plus tout jeune...

Mais bon on suivra cette nouvelle saison avec beaucoup d'intérêt en espérant qu'elle sera encore le plus fructueuse possible

Clément 29/10/2016 03:04

Finalement, puisque ce qui ressort des commentaires ici est l'idée que Quintana malgré tout risque de ne pas courir le Giro, alors il faut vraiment espérer qu'Alejandro puisse avoir un minimum de marge de manoeuvre en juillet...car moi non plus voir Alejandro jouer simplement l'équipier pour Quintana en juillet ne m'enchante pas. S'il pouvait avoir la possibilité de jouer les victoires d'étapes qui lui correspondent, ce serait bien.

Quoi qu'il en soit je me réjouis d'avance de vivre la 1ere partie de saison qui est finalement la partie de la saison où on est le + susceptible de voir Alejandro remporter de grandes courses. Encore quelques mois à patienter ...! D'ici là j'espère qu'on aura des nouvelles de la forme d'Alejandro - savoir s'il sent qu'il a récupéré de tous les efforts faits cette année. Je ne me fais pas plus de soucis que cela, mais puisqu'il a fait quelque chose d'hors-normes la question de la récupération se pose tout de même.

Cunego 28/10/2016 22:30

Une chose me gêne: qu'il se retrouve larbin de Quintana sur la Vuelta, ou même co-leader, c'est une défaite... Que Quintana fasse le Giro, il cessera de nous ennuyer, perso il me tape sur les nerfs, je ne supporte plus de le voir empiéter sur les objectifs d'Alejandro parce que lui loupe les siens...

Girsstar 29/10/2016 08:53

Avis partagé

Samuel 28/10/2016 21:05

Beau programme sans surprises pour 2017 mais avec un vrai bemol a mon sens, la participation au Tour.
Il est evident que Quintana ne fera pas le Giro donc Alejandro travaillera pour lui en Juillet. Il est trop loyal pour faire un Tour facon Nibali 2016 et n'oublions pas l'importance du classement par equipe pour les equipes espagnoles. On peut donc oublier l'idee seduisante d'un tour en franc tireur a la chasse aux etapes.
J'aurais personnellement bien aime qu'il retourne sur le Giro car on voit bien sur les dernieres saisons ques coureurs arrivent generalement plus frais sur la Vuelta avec un Giro dans les pattes plutot que le Tour. Evidemment, le parcours ne lui etait pas tres favorable mais il y avait de belles etapes et puis il aurait ete le leader inconteste. J'ai aussi peur que Quintana rate une nouvelle fois le Tour et se retrouve leader de la Movistar pour la Vuelta. Je pense qu'Ale a encore beacoup a faire sur les GT mais pas en tant que larbin de Quintana.
Je suis content de lire qu'il repense aux courses d'une semaine, hate de voir ses choix.

Rémy 28/10/2016 20:30

Ce programme est la définition de Valverde. En espérant qu'il inscrive à son palmarès de nouveaux monuments! Et pour le Tour de France, peut-être qu'on ira lui rendre visite une nouvelle fois qui sait ;)

Supermamy 29/10/2016 06:23

Oui Rémi, en plus de le voir retrouver un programme qui lui a souvent réussi , ce sera l'occasion d'aller l'encourager sur le Tour une nouvelle fois , Peyrragudes puis l'Izoart pour ma part,, vivement 2017.. en revanche, pour aller le voir sur les monts du Tour des Flandres , je pense que je devrais encore être patiente une ou deux saisons :))
Impatiente d'être en 2017!!

Archives