Venga Valverde

Le blog des supporters de la Balaverde


Valverde : "On me regarde différemment dans le peloton"

Publié par Clément sur 6 Mai 2017, 00:42am

Eusebio Unzue et Alejandro Valverde étaient jeudi au siège de Telefonica, l'entité mère de la marque Movistar, pour un événement en hommage à la réussite du Murcian.

Unzue n'a pas tari d'éloges sur Alejandro : "Après ce qu'il a réalité sur Liège, sur la Flèche Wallonne et sur d'autres courses, Alejandro est en train de devenir un mythe. Il a atteint Eddy Merckx sur les ardennaises et est déjà au plus haut niveau de ce sport. Alejandro est unique, il a cette qualité de venir sur chaque course avec l'objectif de la remporter. A 37 ans il ne décline pas, bien au contraire. Chaque année il te réalise 30 podiums, près de 40% de ce qu'il dispute. Travailler avec lui est un privilège. Je remarque d'ailleurs l'admiration de beaucoup de managers vis à vis de lui. Il l'a mérité".

Alejandro s'est ensuite confié :

"Cette année je crois plus en moi. J'ai une très bonne condition physique, je cours sans pression. Je crois qu'avoir atteint le podium du Tour m'a énormément libéré ; cela m'a donné de la tranquillité. Il me manque le Mondial, mais je n'ai plus la pression des années antérieures, je vais lutter pour le titre mais sans en faire une obsession."

"Aujourd'hui je savoure plus les succès qu'auparavant. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je les savoure. On m'a vu très heureux quand j'ai gagné le Tour de Murcie ; et la 1ere étape que j'ai gagnée en Andalousie, j'étais si heureux, j'avais si envie de la célébrer, que j'ai failli tomber au moment de passer l'arrivée."

"Je ne sais pas quand je me retirerai ; je continuerai jusqu'à 39 ans et à partir de là on verra. Pour le moment, je veux continuer à profiter. J'ai vu que désormais dans le peloton on me regarde différemment, avec respect. Pour moi c'est un honneur de me sentir respecté et admiré par les jeunes coureurs comme par les coureurs expérimentés."

Les classiques pavées dans le viseur ?

Il dit qu'il a "en tête" le Tour des Flandres pour 2018 : "Je souhaite vraiment le disputer et il ne reste plus beaucoup de temps." Une phrase qu'on a déjà entendue plusieurs fois de sa part sans qu'il franchisse pour autant le pas de la participation...mais quelque chose me dit que cette fois-ci Alejandro y pense sérieusement. Il s'est franchement "baladé" cette année sur les ardennaises, ce qui me fait dire deux choses : 1/ il a peut-être atteint un stade où gagner une ou deux ardennaises de plus ne bouleverserait pas la donne et où cet objectif deviendra peut-être moins excitant pour lui ; 2/ sa facilité sur les dernières classiques peut lui donner envie de s'essayer à d'autres défis, à d'autres classiques, en profitant de son très haut niveau actuel. 

Un élément conforte cette opinion : il affirme, chose moins habituelle, qu'il souhaite aussi participer à Paris Roubaix avant la fin de sa carrière, et développe sérieusement le propos, montrant ainsi qu'il a commencé à y réfléchir concrètement. "J'y pense plus qu'avantJe ne dis pas que si je dispute Paris Roubaix je gagnerai, parce que c'est une course très difficile à remporter. Elle nécessite d'être un coureur massif et très habile sur ce terrain. Il me manque du poids, mais j'ai de l'habilité, donc je crois que je pourrais être au contact des meilleurs. Van Avermaet n'est pas spécialement lourd et a gagné Roubaix. Gilbert n'est pas lourd non plus et se défend très bien sur les monts pavés. Pour essayer il faudrait que je prenne un peu de poids, quelques kilos. C'est une course où l'on se dépense beaucoup, il faut avoir des réserves. [Du reste] cette année sur Liège je pesais 2kg de plus que sur la Flèche".

La mention de Gilbert est intéressante. Une hypothèse : avoir vu Gilbert tenter le coup, cette année, de miser sur le Tour des Flandres, réussir son pari, et en plus parvenir à gagner l'Amstel dans la foulée, a peut-être donné envie à Valverde de relever le défi pour l'an prochain. Si Valverde a acquis une dimension nouvelle ces dernières semaines, c'est aussi le cas de Gilbert grâce à sa victoire remarquée sur le Ronde. Gilbert est un spécialiste des ardennaises ; Valverde s'y est peut-être identifié.
 

Le Tour

Il raconte que son idole de jeunesse était Miguel Indurain. "Je me fiais à Miguel, il était la référence à l'époque parce qu'il gagnait tout, surtout le Tour. J'ai toujours été sur le Tour pour [essayer de] le gagner, mais je n'ai pas réussi." En juillet prochain, il ira sur le Tour avec l'intention d'aider Quintana à gagner, mais il dit qu'il sera préparé pour tous les scénarios...et n'écarte donc rien. "Le leader sera Nairo et je ferai tout ce que je peux pour l'aider, mais la course se chargera de mettre chacun à sa place" a-t-il déclaré. 

Une façon de dire implicitement que le leadership n'est pas intangible...et pourra évoluer en fonction des circonstances de courses, des performances de chacun sur les premières étapes de montagne, etc. Sur le papier, Quintana est censé être meilleur grimpeur qu'Alejandro, mais trois éléments sont à prendre en compte : 1/ Quintana a clairement déçu l'an dernier et n'était pas au niveau attendu ; 2/ Sa participation au Giro cette année pourrait le rendre moins fort en juillet ; 3/ Valverde n'a jamais été aussi fort que cette année.

Néanmoins il ne cherche pas à cultiver l'ambiguïté pour autant : "Sur le Tour j'ai déjà eu des opportunités ; cette fois-ci je viens pour aider Nairo. Je veux l'aider dans le final des étapes de montagne, et si j'y arrive je serai bien placé au général. Au départ le leader sera Nairo et on sera tous là à 100% pour l'aider. C'est l'un des favoris et notre meilleur atout". 
 

Le reste de sa saison 

D'ici au Tour, il va s'entraîner à Grenade pour se préparer, puis disputera le Dauphiné, "une très bonne course pour arriver en forme pour le Tour". Après avoir coupé durant une semaine après Liège, il a recommencé cette semaine l'entraînement. Il dit également qu'il suivra le Giro à la télévision.

A propos de la Vuelta, il annonce clairement son objectif : "essayer de la gagner. On verra comment je termine le Tour et avec quelle forme j'aborde la Vuelta, mais mon idée est de lutter pour la gagne. J'irai avec toute ma motivation."

Il déclare enfin qu'il disputera le Mondial mais qu'il faudra qu'il regarde à quoi ressemble le parcours : "J'ai entendu Van Avermaet qui disait qu'il était un peu surpris parce qu'il pensait que le tracé serait plus dur. Il faudra le voir".

 

Commenter cet article

Clément 19/05/2017 12:28

Nouvel article : http://vengavalverde.overblog.com/2017/05/valverde-en-sierra-nevada.html

Joel 19/05/2017 10:03

Geraint Thomas ne prendra pas le départ de la 13e étape du Giro.

C'était l'un des très grands favoris et la chute qui l'a éliminé prouve une fois de plus que l'on n'est jamais sûr de la réussite, même lorsqu'on a la faveur des pronostiqueurs.

Joel 19/05/2017 09:47

Les rancoeurs de Visconti ne me semblent pas vraiment justifiées. Alejandro n’a pas voulu polémiquer avec son ancien équipier et rappelle, à juste titre, que chez Movistar, on n’a jamais totalement bridé un lieutenant qui, dans le cadre d’une stratégie d’équipe, pouvait jouer la victoire : exemple Ion Izagirre, mais aussi Visconti lui-même dans le Giro 2015 par exemple.

Cela dit, si on a arrêté Visconti trois fois dans ses échappées au cours du Giro 2016 pour qu’il vienne soutenir Valverde, c’est parce que Valverde pouvait remporter le Giro et Visconti, non ! Dans une équipe, il y a des leaders et il y a des équipiers!

Mais Alejandro n’a jamais manqué une occasion de payer de retour ces derniers : certains se sont vu offrir un titre de champion d’Espagne, d’autres devraient se souvenir qu’il n’a disputé la victoire contre eux (Visconti dans la Klasika Primavera de Amorebieta en 2012 et 2016).

Quintana est-il "autocratique" ? La question mérite d’être posée. Il y a une grande différence de personnalité et de comportement entre Valverde et Quintana. Et puis Visconti est influencé par Nibali : Nibali n’aime pas Quintana. Disons qu’entre les deux coureurs qui demeurent, malgré Dumoulin, les deux favoris du Giro (@ Girsstar), le courant passe mal. Nibali : "Nous sommes rivaux, c'est normal, Nairo est là aussi pour gagner. Nous ne nous aimons pas. Je n'ai pas avec lui les rapports que je peux avoir avec Fabio [Aru]. Ou les mêmes conversations par exemple qu'avec Alberto [Contador]".

https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Vincenzo-nibali-avec-nairo-quintana-nous-ne-nous-aimons-pas/800155

De son côté Alejandro s’entend bien avec tous les coureurs du peloton et parle aussi bien avec Contador qu’avec Froome. C’est à mes yeux un avantage qu'il a sur Quintana.

Joel 19/05/2017 10:11

L’avis de Víctor de la Parte sur Quintana dont il est l’ équipier sur le Giro :

“Nairo además es bastante respetuoso con todos y siempre se muestra agradecido cuando trabajamos para él”.

http://www.marca.com/ciclismo/giro-italia/2017/05/19/591ea11f22601d55748b45f3.html

Joel 19/05/2017 09:52

... dernier mot : souhaitons à Visconti d'obtenir les belles victoires que son compagnonnage avec Nibali lui fait miroiter. Il a accompli cinq belles saisons chez Movistar avec des victoires non négligeables!

Cette année, sous le maillot Bahrein, il a fait une fois 2e et une fois 3e en 43 jours de course.

Clément 18/05/2017 21:41

Visconti, parti à l'intersaison, ressort publiquement ses rancoeurs contre la Movistar qu'il accuse de l'avoir freiné, et critique Quintana, qu'il dépeint comme un leader autocratique. Entre Quintana et Nibali, pour lequel il court désormais, c'est le jour et la nuit dit-il : http://www.marca.com/blogs/llamaradas/2017/05/18/los-malos-recuerdos-de-visconti-en-el.html

Bernard 19/05/2017 08:13

Visconti tient aussi des propos un peu compliqués à l'égard de Movistar lors du Giro 2016 et Valverde esquive adroitement.
Oui, il y'a deux leaders dans Movistar qui pèsent très lourd, cela ne doit pas être simple. Et Quintana doit bien être une peu autoritaire, assurément...
Et puis Nibali doit bien aussi utiliser cela pour faire de l'intox

Joel 18/05/2017 17:28

A noter : Adriano Malori est engagé dans la Vuelta a Castilla y León qui se dsiputera du 19 au 21 mai avec une arrivée samedi au sommet de la Camperona. Depuis son grave accident au Tour de san Luis en janvier 2016, l’Italien n’a quasiment plus couru. Il n’a terminé qu’une course. Bonne chance à lui !

lionel08 18/05/2017 22:00

Oui,ce coureur talentueux voit sa carriére brisée à cause de cette chute,j'éspére qu'il arrivera à revenir à un niveau qui lui permettra de continuer à faire son métier.

Girsstar 18/05/2017 07:51

Le Giro comme chaque année connaîtra son heure de décision dans les Dolomites.
Il est trop tôt pour s'enflammer sur Tom Dumoulin qui certes est un coureur de grande classe mais qui devrait traverser des moments difficiles sur les pentes des Dolomites face à Nairo Quintana.
Actuellement l'écart entre ces 2 hommes est de 2 mn 30 auxquelles on peut ajouter 1 mn 30 pour le dernier chrono ce qui le porte à 4 minutes.
Rien n'est fait pour le moment et attention à Nibali qui semble monter en puissance et m^me Mollema très coriace, sans oublier T.PInot.
Ce Giro se jouera entre ces 5 prétendants mais personnellement je vois bien Quintana s'imposer devant le "requin de Messine".
Pour la 3° place, belle bagarre en vue entre Pinot, Dumoulin et Mollema.

otxoaj 17/05/2017 12:28

Ce giro m'a fait me replonger dans le giro 2016 ou notre champion, auteur d'une remarquable performance n'est vraiment pas passé loin de la victoire ( un peu plus d'une minute de Nibali ).
Il suffit pour cela de se replonger dans l'épique étape 19, avec les chutes de SK et Zakarin, le formidable travail et sacrifice du regretté Scarponi pour son leader Nibali et le tournant du Giro pour Alejandro à 1h 35mn sur la vidéo ou il revient à moins de 10 secondes, avec ses rivaux en point de mire, mais avec aussi à 25 secondes derrière lui 2 équipiers de plus qu'il aurait peut etre fallu attendre...
Etape à voir et à revoir :https://www.youtube.com/watch?v=K5Ch8mkCRQs

lionel08 17/05/2017 13:20

Oui,tu as raison,otxoaj,j'ai aussi ce regret car je suis à peu prés certain qu'il a perdu le Giro ce jour là,ses équipiers étaient dans l'échappée et il les a rattrappés avant la fin de l'avant derniére ascension,dans la descente le scénario aurait été tout autre.

Frédéric 17/05/2017 09:51

Je pense que ça va être dur de battre ce Dumoulin, qui on peut ajouter, sans trop se risquer, un minute supplémentaire sur plusieurs prétendants(dont Quintana et Pinot) lors du dernier CLM. Lui reprendre tout ce temps sur des étapes de montagne me parait un peu trop optimiste, n'oublions pas qu'il a par exemple gagner l'étape reine du TDF l'an dernier. Dumoulin ne fait pas que limiter la casse en montagne il peut même prendre du temps ! Seul point faible que ses concurrents devront exploiter : son équipe. Et seule interrogation : aura-t-il un jour sans ? si oui à quel point ? Mais ses concurrents ne sont pas non plus à l'abri d'une grosse défaillance, donc ...dur dur je pense. Par contre ça va donner du spectacle, tant mieux pour nous !

lionel08 17/05/2017 13:24

A voir comment Dumoulin va se comporter dans l'étape du Stelvio avec 3 cols a plus de 2000m d'altitude,il peut perdre beaucoup face à un grimpeur comme Quintana habitué à évolué à plus de 2000m d'altitude.

Joel 16/05/2017 22:42

Je n'ai pas suivi l'étape mais je constate ce soir que Quintana a subi une sévère défaite dans ce clm. Rien de définitif évidemment, mais Dumoulin a pris un bel avantage sur ses adversaires directs (outre Quintana : Mollema, Nibali, Pinot lui aussi décevant).

Otxoaj 16/05/2017 19:02

Dumoulin à déployé ses ailes !
Belle progression de ce coureur généreux.
Derrière, à plus de 2 minutes, les favoris quintana mollema Pinot et nibali se tiennent en 30 secondes !

Bernard 16/05/2017 20:57

Et oui, bel envol du papillon qui relance ce Giro surtout que Nibali revient aussi. Thomas fait un beau second et sans sa chute serait avec les meilleurs.

Otxoaj 14/05/2017 17:05

Quel ménage fait par la Movistar et anacona en particulier !!
Quintana montre qu'il est le meilleur grimpeur au monde.
Pour la gagne, pinot et Dumoulin ont été très bons.
Voir Dumoulin sur le clm,. Même si je pense qu'il aura du mal sur les enchaînements de cols à 2000m.
Nibali un peu court, mais je pense qu'il est encore dangereux.
Mon ami SK à un peu explose...

Bernard 14/05/2017 17:02

Quintana a gagné sur son terrain avec une équipe Movistar parfaitement organisée, mais Dumoulin et Pinot avec des styles très différents sont très bien. Nibali à la peine aujourd'hui, mais attention à la 3ème semaine, il peut se bonifier; Mardi, Dumoulin va sans doute prendre le maillot. Mais lui, par contre, peut-il tenir 3 semaines?
La moto, c'est quoi, les aléas du sport, une faute professionnelle, ou autre chose, on ne sait quoi penser.

Otxoaj 14/05/2017 17:12

La moto est à l'arrêt sur le bas côté, la route est assez large, étonnant que les coureurs ne l'aient pas vu...

Joel 14/05/2017 16:54

1. Quintana ; 2. Pinot ; 3. Dumoulin ; 4. Mollema ; 5. Nibali ; 6. Pozzovivo

Joel 14/05/2017 16:47

Dumoulin et Mollema reviennent sur Pinot : le trio est à 30" du leader

Joel 14/05/2017 16:44

Derrière Quintana, il n'y a plus que Pinot. Nibali s'écroule.

Joel 14/05/2017 16:39

Quintana, cette fois, semble bien parti

Joel 14/05/2017 16:38

Plusieurs attaques de Quintana, mais pas assez tranchantes. Pozzovivo, Dumoulin, Mollema ne sont pas loin du trio de tête

Joel 14/05/2017 16:33

Attaque de Quintana. Nibali et Pinot suivent.

Bernard 14/05/2017 16:32

Quintana, Nibali, Pinot, c'est je crois le tiercé annoncé qui démarre. Quel ordre?

Joel 14/05/2017 16:30

En tête : Quintana, Anacona, Amador, Nibali, SK, Pinot, Pozzovivo, Dumoulin, Mollema

Joel 14/05/2017 16:25

A 9 kms du sommet, il n'y a plus qu'une vingtaine de coureurs avec 4 Movistar qui mènent un train d'enfer. Plus aucun Sky : G. Thomas et Landa ont été victimes de la chute causée par la moto.

Jungels distancé à l'instant.

Joel 14/05/2017 16:16

Une moto mal garée fait chuter une partie du peloton. Yates et les Sky sont tombés. G. Thomas semble le plus touché. C'est un tournant du Giro.

Bernard 14/05/2017 16:20

Il n'y a plus un Sky dans le peloton! Quelle ânerie cette affaire!

Clément 14/05/2017 16:18

C'est fou. Voir le Giro basculer à cause d'un incident pareil...

Bernard 14/05/2017 15:24

Movistar roule. Ca semble rigoler moins avec l'ami Quintana qu'avec Alejandro l'an dernier (c'était un peu le joyeux ..désordre
Un petit retour en arrière: quand ils ont parlé de l'aérodynamisme, des souffleries et des positions les plus adaptées pour assurer la meilleure pénétration dans l'air. Tout le monde le sait ici mais ça fait plaisir de rappeler qu'un des précurseurs, si ce n'est le précurseur est le couple Hinault-Guimard qui faisait des essais au CHU de Nantes avec le Pr. Ginet, homme sérieux, discret, très compétent que j'ai eu comme prof de physiologie.

Joel 14/05/2017 14:47

C'est la sixième fois que le Giro grimpe le Blockhaus, mais c'est le versant emprunté (le plus difficile dit-on) est une première. Les vrais grimpeurs devraient être à la fête.

Joel 14/05/2017 09:05

Oui, ce que nous attendons aujourd’hui avec le Blockhaus, cette ancienne fortification allemande des Abbruzes qui amènera les coureurs à 1665 mètres d’altitude, c’est que ce Giro se débride enfin et que le bloc des favoris pour le moins se fissure!

Et que le difficile clm individuel de demain (39 kms) désagrège un Rubik’s Cube compact dont nous n’avons pas encore inventorié toutes les combinaisons.

En 1967, Eddy Merckx, pas encore âgé de 22 ans, accomplit un exploit mémorable dans le Blockhaus. Il avait déjà remporté deux Milan San Remo et une Flèche Wallonne (excusez du peu), mais personne ne savait ce que ce jeune prodige, pensionnaire de l’équipe Peugeot (1), était capable de faire en haute montagne. Il battit Italo Zilioli, l’un des meilleurs coureurs du peloton et finit 9e de ce Giro remporté par Felice Gimondi, Anquetil finissant 3e pour sa dernière participation. Eddy remporta son premier titre de champion du monde quelques mois plus tard.

Cet après-midi, sur cette route étroite de montagne, de grands souvenirs seront ravivés.

(1) L’équipe Peugeot est l’ancêtre de l’équipe AG2R

Girsstar 14/05/2017 15:07

Bravo Joel de citer Zilioli qui, m^me s'il n'a pas remporté de succès retentissants, était un coureur talentueux et qui était très régulièrement sur les podiums et notamment dans le Giro.

Joel 14/05/2017 13:37

Ok. Merci pour le correctif

André 14/05/2017 10:02

Demain repos
Le clm c'est mardi ;)

Bernard 13/05/2017 17:07

G Izaguirre a très bien couru et remporte une étape qui a été magnifique avec les attaques permanentes des deux espagnols Izaguirre et LL Sanchez, et des deux italiens Visconti et Conti. Superbes paysages en toile de fond d'une étape très animée. Du coup, le chien n'est pas content:),

Otxoaj 13/05/2017 17:57

Comme j'étais un peu incrédule sur l'ami SK l'année dernière, impatient de le revoir cette année.

Otxoaj 13/05/2017 17:55

Oui, très belle étape, mais avec des favoris qui n'ont toujours pas bougé une oreille.
Ils sont 15 en vingt secondes.
Premier écrémage prévu demain, j'espère...

Joel 13/05/2017 17:06

La course monte d’un ton sur le Giro : belle victoire de Gorka Izagirre qui devance des ex- de l’équipe, Visconti et Luis-Leon Sanchez.

Bernard 13/05/2017 15:16

je n'osais faire de commentaire sur le style quasiment parfait de LL Sanchez, mais cela vient d'être dit, et on ne peut que souscrire à cette remarque. Il tourne de vraies manivelles géantes qui font un angle de 90° avec le buste resté horizontal durant toute l'ascension du col à 6% dans lequel il est parti.

Joel 13/05/2017 15:13

Javier Mínguez poursuit sa visite des parcours de championnats. Il s’est rendu à Bergen où sera décerné le prochain titre mondial. A son avis les caractéristiques de ce parcours ne conviennent pas à celles de Valverde : "El recorrido del Mundial no es para Valverde. Se trata de un recorrido que se va a hacer muy duro, con curva, subida, bajada... sin un tramo de llano, y con 277 kilómetros, una distancia para profesionales de verdad".

Bon, c’est un avis… J’ai l’impression que ce parcours est plutôt casse-pattes et qu’il n’est pas forcément moins exigeant que beaucoup de ceux où Alejandro a remporté une médaille. Un championnat du monde est un championnat du monde et les meilleurs finissent toujours par émerger.

http://www.marca.com/ciclismo/2017/05/12/5915c2d822601d3a348b4619.html

Clément 13/05/2017 19:07

D'accord avec toi, c'est pour ça que je n'ai pas partagé ici ce point de vue de Minguez qui est quand même étonnant (dire d' "un circuit très dur sans aucune portion plate" qu'il ne va pas à Valverde, ça me semble un peu trop affirmatif...).
D'ailleurs l'an dernier tu avais dit et maintenu envers et contre tous que le circuit tout plat du Qatar pouvait déboucher sur autre chose que le sprint massif que tout le monde (ou presque) pronostiquait, et le scénario final t'avait donné raison (12 coureurs dans le même temps à l'arrivée finalement ; 22 en comptant large ceux qui ont décroché volontairement dans les derniers mètres). Donc j'ai plutôt tendance à suivre cette idée du "quel que soit le parcours (ou presque), les meilleurs finissent toujours par émerger" !

Bernard 12/05/2017 22:44

Il est vrai que cette première semaine du Giro s'est avérée beaucoup plus plate que volcanique, mais, pour le peu que j'ai pu voir sur l'équipe 21, on peut remercier cette chaine de retransmettre le Giro que l'on aurait aimé voir l'an dernier sur grand écran
A ce sujet, c'est une chance que le cyclisme soit largement retransmis sur la TNT et échappe à l'étonnante attraction que le football exerce sur les "milliardaires " (à crédit en réalité) propriétaires d'empires câblés et écrits, résidants en Suisse et donnant des leçons aux français. Autre monde beaucoup plus sympathique, celui du généreux Rojas auquel des commissaires - qui l'ont dans le nez semble t il - se plaisent à soutirer 50 euros pour des arrangements largement partagés. On choisit son monde: on préférera celui de Rojas.

Girsstar 13/05/2017 11:03

Avis partagé

Bernard 12/05/2017 22:49

c'est 50 francs suisses comme le mentionne Joël, l'euro est un lapsus...

sergio 12/05/2017 19:19

peccato che non ci sia Valverde al giro.sarebbe in rosa con una vittoria di tappa più la tappa di domani con i 500 metri finali al 12%.sempre forza galattico.poi siccome abito in zona mortirolo le tappe di martedì e mercoledì passano sotto casa.

Girsstar 12/05/2017 18:42

La 1° semaine de Giro s'est enfin écoulée !
Je me suis rarement autant ennuyé dans cette course qui était si vivante durant les années précédentes.
J'espère que les prochaines étapes nous réserveront un plus grand intérêt...

Joel 12/05/2017 09:17

Arrieta a écopé d’une amende de 1 000 francs suisses pour avoir ravitaillé Víctor de la Parte dans les 20 derniers kilomètres de l’étape, ce qui est interdit. 200 francs suisses et 20 secondes de pénalité pour le coureur. De son côté José Joaquín Rojas devra payer 50 francs suisses (+ 5 points de pénalité au classement par points) pour être rentré dans le peloton en profitant un peu trop longuement du sillage des voitures. Ce qui n’est pas faux… mais j’observe que tous les coureurs sans exception procèdent de même. Pratique interdite, tolérée? Ou deux poids, deux mesures?

Joel 11/05/2017 19:35

Statu quo sur le Giro : personne n’a profité aujourd’hui de l’arrivée « punchy » à Terme Luigiane.

otxoaj 11/05/2017 16:51

Un petit coup d'oeil sur le giro et déja 6 étapes de passées.
Pour l'instant l'ami Quintana est loin de taper dans la caisse, peut etre un peu dimanche prochain avec une course de cote sur les 15 derniers kilomètres.
Les étapes sont courtes et pas trop rapides et les 10 premiers se regardent...

Girsstar 11/05/2017 17:47

Le début de ce Giro est insipide contrairement aux années précédentes où il y a plus d'animation entre les favoris.
Evidemment, la 3° semaine dans les Dolomites sera capitale, comme d'habitude.

Joel 10/05/2017 19:29

Alaphilippe a été opéré aujourd’hui du genou en Belgique. Il ne participera pas au Tour et reporte ses objectifs sur la seconde partie de la saison.

Joel 10/05/2017 19:24

Un coup d’œil à mon tour sur le Giro. Beau décor en Sicile qui me rappelle de bons souvenirs. On traverse de petites villes aux rues étroites. Le cameraman qui filme le peloton est quelques mètres devant lui : résultat spectaculaire, mais procédé dangereux me semble-t-il.

Cela dit il ne s’est pas passé grand-chose en cinq étapes. La journée d’hier où les coureurs devaient en découdre sur les flancs de l’Etna n’a rien donné. Le volcan balayé par un vent de face a été aussi éteint qu’un puy du Cantal et tous les favoris ont terminé dans le même temps. Quelques indications tout de même : Nibali s’est montré plus à son avantage que Quintana qui avoue manquer de compétition. Faut-il s’en inquiéter pour lui ? Après tout, jusqu’à la 16e étape, il n’était pas super non plus dans son Giro victorieux en 2014 : on avait même eu de grands doutes au soir du clm où il avait perdu près de trois minutes sur Uran.

Thomas (et Landa), Adam Yates, Zakarin, Pinot me semblent bien. Et il y a ceux à qui le Giro réussit : Jungels, Kruijswijk, Dumoulin. Le Luxembourgois qui a porté le maillot rose deux jours en 2016 a pris les commandes : il est à l’origine de la bordure des Quick Step de la 3e étape, la seule vraie passe d’armes de ce Giro. Ce bonhomme est sympathique, il est pétri de classe, et il peut viser le podium. J’aime le voir dans son beau maillot rouge, blanc, bleu ciel, le même que Charly Gaul portait chaque saison comme lui.

A lire une itw de Portal qui ne s’inquiète pas pour Froome : l’idée n’est plus comme il ya quelques années qu’il apprenne à être leader et qu’il fasse toutes les courses pour les remporter. Le but est de préserver la fraîcheur physique et mentale pour les grands objectifs de l’été (pour moi-même inquiétude que Clément : ce que je crains le plus dans le Tour, c’est la Planche des Belles Filles et un Froome à 100% ce jour-là !)

http://www.velo-club.net/post/interview-nicolas-portal-un-bon-debut-de-saison-pour-chris-froome

Joel 10/05/2017 18:53

Javier Mínguez, le sélectionneur de l’équipe d’Espagne, a visité la localité danoise de Herning où se disputeront les prochains championnats d’Europe (2-6 août). Le circuit est complètement plat et je doute qu’Alejandro soit au départ.

Bernard 11/05/2017 13:55

Il reste à la même période San Sebastian (29 juillet) qui est un bel objectif pour Valverde puis la vuelta après, donc pas grave pour cette année je trouve

Clément 11/05/2017 01:21

Aïe bien dommage...merci de l'info Joel.

Bernard 09/05/2017 15:15

Un coup d'œil sur le Giro pendant une pause. C'est bien filmé, bien commenté; J'ai appris avant-hier que les épines de cactées, bien petites, pouvaient cependant provoquer des crevaisons un peu étranges et cela m'explique a postériori deux incidents fâcheux. Il faut vraiment saluer cette initiative de l'équipe 21, avec une année de retard pour nous quand même.
Pour le tour, il faut laisser parler le destin du cyclisme, mais a priori, si Quintana gagne le Giro il voudra faire le doublé et s'il ne le gagne pas, il voudra gagner le Tour qui reste son réel objectif et celui d'Unzue. Je ne suppute pas trop sur les chances de Valverde si rien de nouveau ne se produit, même si un double podium reste toujours envisageable.

Joel 09/05/2017 12:02

Décidément, les accidents se multiplient : Froome renversé par un chauffard. Fort heureusement il est indemne. Son vélo est embouti.

Bernard 09/05/2017 20:32

http://www.lemonde.fr/cyclisme/article/2017/05/09/cyclisme-christopher-froome-derniere-victime-d-un-automobiliste-impatient_5124904_1616656.html

article intéressant, c'est vrai que la côte d'Azur, faut faire gaffe

Merci pour la correction du doublon:)

Girsstar 09/05/2017 13:49

Hélas, la violence sévit partout désormais !

Max 08/05/2017 22:31

J'ai envie d'être d'accord avec Joel, sur le papier et vu les débuts de saison des forces en présence, tout porte à l’optimisme.

Seulement, il faut toujours prendre du recul quand on se projette sur le Tour de France.
Même si Froome n'est pas dans les temps de passage, je n'ai aucun doute sur le fait que la Sky arrivera avec une équipe qui écrasera la concurrence sur leur course fétiche.

A retenir aussi l'attitude de course de Valverde sur les grands tours, sur toutes les étapes qui lui convenaient, peu souvent il s'est montré concerné par la victoire d'étape même lorsqu'il annonçait venir sans pression du général.

J'ai bien peur que la Sky tue le Tour dès la planche des belles filles qui fait toujours de gros écarts, et qu'on se préserve pour les places d'honneur derriere, Clément a raison, le tour de l'an dernier a été insipide... A part Froome dans le Ventoux...

Sinon pour la concurrence hors Sky, je vois seulement Quintana et Porte un peu au dessus de Valverde, un peu comme l'an dernier en somme....et encore, c’était discutable...

Clément 09/05/2017 12:24

Oui je me souviens avoir écrit ici en juillet dernier que s'il y a bien une chose à éviter c'est le choix de mettre La Planche des Belles Filles comme 1ere arrivée au sommet. D'où une certaine déception au moment de la présentation du parcours du Tour 2017...
Porte me semble très costaud aussi : je m'en méfie beaucoup.
Si je voulais être mauvaise langue, je dirais que Quintana n'a pas sa 2e place assurée...

Joel 07/05/2017 18:46

Merci Clément de nous avoir traduit et commenté cette passionnante interview. Est-il besoin d’ajouter que je souscris à toutes tes analyses ?

Les déclarations d’Alejandro (et d’Unzué) nous disent beaucoup. Sur le respect croissant qui entoure notre champion : une forme d’accomplissement, de consécration qui nous fait immensément plaisir à nous aussi. Sur le sens de sa carrière : l’admiration pour Indurain qui traduit le rêve initial d’Alejandro, courir pour être champion d’abord dans les Grands Tours, à l’image de son idole. Le sommet de sa carrière, c’est son podium du Tour de France. La libération, après laquelle tout ne peut être que bonus. Plus de pression, rien que du plaisir : on voit le résultat.

Le Tour 2017 : il le fera pour aider Quintana, sans arrière-pensée, à 100%. Mais "la course se chargera de mettre chacun à sa place". J’admire la formule : on ne peut pas mieux dire la marge de choses totalement imprévisibles qui peut chambouler les pronostics les mieux assurés. Je ne dis pas que Valverde va gagner le Tour, mais à la question : Peut-il le gagner ? ...je réponds "Oui !" sans hésiter. Les alignements de planètes favorables, cela peut exister. Tous les arguments sur ce point ont déjà été présentés. J’en retiens un noté par Paul : il n’y aura sur ce Tour que 5 vraies étapes de montagne dont 3 arrivées en altitude (La Planche des Belles Filles, Peyragudes, Izoard). Dans la grande étape jurassienne, il y aura 25 kms entre le sommet du Mont du Chat et l’arrivée à Chambéry ; dans les Pyrénées, 27 kms entre le sommet du Mur de Péguère et l’arrivée à Foix ; dans les Alpes, 28 kms entre le sommet du Galibier et l’arrivée à Serre-Chevalier. Le Tour se gagnera peut-être dans les descentes. Alejandro aimera aussi les étapes accidentées comme celle du Puy-en-Velay et les arrivées pour punchers à Longwy, à Rodez. Le contre-la-montre qui montera aux pieds de la Bonne-Mère ne lui sera pas défavorable. Nous en reparlerons !

Et pourquoi pas un doublé Movistar (je pense aux Tours 1985-1986 : Hinault-Lemond puis Lemond-Hinault).

Pour le reste, je fais confiance à Alejandro pour conduire sa fin de carrière. Il veut se faire plaisir ? Tant mieux, même si certains de ses choix peuvent paraître décoiffants. J’aimerais seulement qu’il soit champion du monde : c’est la seule orthodoxie que je lui demanderais de respecter pour tempérer son attrait vers des routes nouvelles !

Bernard 07/05/2017 16:21

Merci à Clément pour la vidéo que j'ai regardée en entier: Valverde tel qu'en lui-même. A voir vraiment

Un coup d'œil sur le Giro que je n'aurai que peu l'occasion de regarder. Pas mal du tout l'Equipe 21
Ils viennent de constater que 5 coureurs ont 39 ou 40 ans sur ce Giro avec deux arguments: moins de jours de course par rapport à l'époque de S Roche et pour deux d'entre eux deux années de break forcé comme pour Alejandro
J'en profite pour faire un retour sur le Tour des Flandre, oui c'est possible de le tenter même s'il manque de poids par rapport à Gilbert, GVA ou même un Bartoli très fluide qui faisait quand même 65 kgs. Simplement, il faut une préparation adaptée, puis ensuite pas de Paris Roubaix, ni d'Amstel pour faire un double retour (victorieux!): La Flèche Wallonne dans le bouchon de Liège
Paris-Roubaix il le tente dans sa 39ème année comme Duclos-Lassalle

Rémi 07/05/2017 09:11

Merci pour cet article intéressant qui nous confirme une fois de plus que Valverde c'est aussi au mental !

Une question pour notre tête pensante Bernard : comment peut on prendre 2kg en moins d'une semaine ? Les produits le permettant ne sont-ils pas interdits par l'uci ?

Merci par avance

Bernard 07/05/2017 10:34

Salut Rémi, pas de tête pensante ici, mais il est vrai quelques inquiétudes sur la possibilité de passer des flandriennes aux ardennaises. Je redoute beaucoup ces flandriennes pour Valverde qui n'est pas Gilbert. Il est moins musculeux, moins lourd, plus léger, plus vif argent, ce qui lui permet d'être le grimpeur que Gilbert n'est pas.Choisir les flandriennes, c'est renoncer à ses beaux débuts de saison et aussi aux ardennaises à mon avis, et ne pas revenir au top avant le début d'été.

En vérité après la lecture de l'article de Clément, j'avais écrit quelques lignes, autocensurées pour ne pas paraître rabat-joie:)
En gros, ce que je crois comme beaucoup ici peut-être, c'est que si le tour de Lombardie, d'autres ardennaises, San Sebastian, et bien d'autres courses d'un jour d'une semaine ou de 3 semaines sont accessibles dans les deux années à venir à Valverde, autant je suis réservé sur les flandriennes ceci depuis longtemps. Outre le poids (c'est 3 kgs qu'il faudrait avoir en plus ) outre l'habitude de ces courses qui lui fait défaut, il faut aussi avoir une équipe adaptée et s'il l'a pour les ardennaises, ce sera dur pour les flandriennes. Il devrait garder les ardennaises comme objectif de l'an prochain et garder les courses pavées pour la fin de sa carrière.

Après, sur le fond il est normal qu'il ait cette ambition, qu'il ait cette envie de jouer sur tous les terrains, c'est sa liberté, son bonheur de courir, d'étendre le champ de son possible; On en rêve tous.

Paul 06/05/2017 19:18

J'ai regardé le parcours du Tour, et je me demande vraiment si Quintana peut battre Froome sur ce Tour ! IL n'y a pas beaucoup d'étapes qui favorisent Quintana cette année si on compare avec le Giro.
S'il loupe son Giro il dira qu'il est en rodage pour le Tour, et s'il loupe le Tour il dira que c'est à cause du Giro car il arrive en méforme. J'espère qu'il va gagner le Giro,ça sauvera sa saison en cas de mauvaise perf' sur le Tour,mais ça m'étonnerai qu'il gagne devant des coureurs qui se sont préparés à fond pour le Giro.
Sur le parcours du Tour, en essayant de ne pas en faire des caisses sur Valverde, je me dis que plein d'étapes le favorisent, et Unzue l'a aussi vu j'espère. Il y a peu d'étapes qui arrivent en altitudes, hors, c'est que sur ce terrain que Quintana peut gagner et prendre du temps. Vu toutes les étapes de vallées,ou de montagnes qui arrivent en descente, Valverde a toutes ses chances pour des victoires et le podium,mais si cela se goupille comme l'an dernier, rien ne se fera.

Clément 06/05/2017 12:25

Dans cette émission consacrée à Alejandro (qui présente de nombreux témoignages de proches, son masseur par exemple), il est interviewé sur le plateau et confirme qu'il souhaite disputer le Ronde en 2018, à la 13e minute : https://youtu.be/xo_5IstHNIA

Dans la conférence de presse avant-hier il a bien dit "je veux faire le Ronde à fond et tester Roubaix". Cette fois-ci donc c'est du sérieux. Alejandro sait bien qu'il ne peut pas arriver sur ces courses "en touriste", en les rajoutant à son calendrier sans rien changer par ailleurs : elles demandent une vraie préparation. Ce sera(it) un vrai pari, un défi atypique, où ses chances de réussite ne sont pas extrêmement élevées à mon avis (ces courses demandent une expérience particulière, et de ne pas connaître de malchance, aussi) - du moins sur Roubaix elles sont vraiment faibles, mais sur le Ronde à voir...! - mais ce serait très excitant à suivre, tout comme sa participation au Giro l'an dernier avait bousculé ses habitudes et nous avait tenu en haleine. Je pense qu'Alejandro veut marquer le cyclisme de son empreinte et pour cela il n'y a pas que le palmarès brut et statistique qui compte : il y aussi les risques pris, qui peuvent créer des souvenirs forts, et la diversité des courses disputées. Je pense bien que voir Gilbert gagner le Ronde a provoqué un déclic chez lui.

Sur le débat du "Tour - Vuelta", un internaute sur un forum espagnol émet l'hypothèse qu'Alejandro se dit peut-être qu'il a une carte à jouer comme jamais cette année sur le Tour, étant donné 1/ la condition qu'il a ; 2/ le fait que Quintana aura couru le Giro avant ; 3/ le fait que Contador semble cette année moins fort comparativement à lui. Parfois il peut se produire un alignement des planètes qui fait que...
Nibali avait bien gagné le Tour en 2014, devant Peraud, alors qu'il y avait Froome et Contador au départ. Tout est possible. Même s'il ne faut pas s'emballer pour autant du tout, bien sûr. Du reste je me souviens que l'an dernier le Tour avait été d'un ennui terrible.

Otxoaj 06/05/2017 16:00

En même temps et sans être chauvin, en valeur pure seul 2 coureurs, Froome et quintana lui sont supérieur. Un point d'interrogation pour Contador mais pour les autres, porte, Yates, Bardet, aru et Chaves il peut lutter à armes égales.
Difficile dans ces conditions de ne pas jouer le coup à fond !
Alejandro un sueno amarillo !!

Fabrice 06/05/2017 09:45

Comme beaucoup d'entre-nous j'analyse de très près les résultats d'Alejandro chaque année, et je peux dire qu'il ne fait pas "trente podiums par an" comme l'affirme Unzue, mais VINGT (ce qui déjà énorme). Merci Clément pour ce résumé de l'événement Telefonica.

Eddy 06/05/2017 09:09

En lisant tout cela, je ressens un sentiment mitigé concernant sa 2e partie de saison.. J'ai bien peur qu'il fasse la même erreur que les années précédentes à savoir s'épuiser sur le tour de France, où il finirait dans le top 10 au général, ce qui n'apportera rien de plus.
Du coup, Alejandro saborderait un peu sa fin de saison avec une forme beaucoup moins rayonnante sur la fin de la Vuelta, le mondial et la Lombardie..
J'espère me tromper mais pour moi cet épuisement inutile sur le tour est systématiquement ce qui l'empêche de remporter l'une de ces 3 grandes courses qui restent des courses majeures.

Girsstar 06/05/2017 11:01

Je partage le même avis.
Pourquoi s'aligner dans le Tour de France où Valverde n'a rien à y gagner. Soyons réaliste, la victoire me paraît inaccessible, donc quel intérêt ?
Quintana dispose de suffisamment d'équipiers pour l'encadrer.
Ainsi, oui Alejandro pourrait aborder une fin de saison avec plus de fraîcheur.

André 06/05/2017 06:05

Merci pour l'article !!!
Ca fait d avoir dez nouvelles de notre champion

Archives